ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Grande Lance d'Allemont, tour de la Portette, comment loser encore une fois...

Grande Lance d'Allemont, tour de la Portette, comment loser encore une fois...

Massif : Belledonne
Départ : Allemont la Traverse (1110 m)

Topo associé : Grande Lance d'Allemont, Tour par le col de la Portette

Sommet associé : Grande Lance d'Allemont (2842 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1500 m.
Ski : 4.1

Sortie du dimanche 14 février 2021

Rémo Barbaruli, runcec

Conditions nivologiques, accès & météo

Tempête de ciel bleu, chaud finalement au soleil
Etat de la route : dégagée Altitude du parking : La Traverse
Combe des Chalanches : poudreuse en cours de transformation

Altitude de chaussage (montée) : La Traverse
Altitude de déchaussage (descente) : La Traverse

Activité avalancheuse observée : nombreuses coulées de la veille en versants chauds

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu (par Rémo Barbaruli)

La Traverse > Les Sagnes > 2500 m > combe des Chalanches > La Traverse
Ou comment skier de la neige pourrie quand on avait prévu deux belles descentes en neige froide...

Nouvelle tentative de tour de la Grande Lance d'Allemont par la Portette (deuxième ? troisième fois ?), sans passer par le refuge du Chazeau pour optimiser les chances de boucler la boucle.

Sauf que...
- le sentier dans la forêt monte bien raide et on comprend qu'on n'est pas très en forme aujourd'hui...
- on est parti avec en tête qu'il ferait très froid, bien habillés, mais dès la sortie de la forêt, le soleil plombe sévèrement - la neige et notre énergie résiduelle...
- vu que ça chauffe, ça botte évidemment, et notre vitesse ascensionnelle s'en voit encore réduite...

Arrivés vers 2500 m, le col de la Portette semble encore bien loin, bien chaud, il est tard et derrière il y aura encore une belle montée, la décision s'impose : demi-tour.

Mais là, au lieu de rentrer par où on est venu, on décide de ne pas perdre complètement la journée et d'aller explorer la combe des Chalanches (ça a l'air de passer sur la carte). De fait, ça passe : après une belle descente en poudre lourde à tendance croute (...), on a droit à une heure et demie de traversées de drayes, ravines et autres talwegs, pour finalement rejoindre La Traverse.

Vraiment déçus de la journée, mais quand ça veut pas, ça veut pas... On reviendra :))

dans la forêt, on y croit encoredans la forêt, on y croit encore
premier coup de chaud à la sortie de la forêtpremier coup de chaud à la sortie de la forêt
dans le replat vers 2100dans le replat vers 2100
vers 2300vers 2300
sortie au col vers 2400sortie au col vers 2400
bientôt le butbientôt le but
le col de la Portette, trop loin, trop chaud...le col de la Portette, trop loin, trop chaud...
couteaux pour la dernière pente couteaux pour la dernière pente
combe des Chalanchescombe des Chalanches
combe des Chalanchescombe des Chalanches
combe des Chalanchescombe des Chalanches
descente sur le refuge des Chalanchesdescente sur le refuge des Chalanches
descente sur Bourg d'Oisansdescente sur Bourg d'Oisans
une idée du retour vers La Traverseune idée du retour vers La Traverse

Commentaires

E
Em42, le 15.02.21 07:22

Dommage, le coin est magnifique !

R
Rémo Barbaruli, le 15.02.21 07:28

Oui Emeric, et c'est pour ça qu'on y retourne malgré les buts qu'on s'y prend. Mais arriver à skier de la mauvaise neige hier, c'est du grand art !

J
JulBont, le 15.02.21 14:28

De beaux clichés quand même de ce coin sauvage, merci! 😉

R
Rémo Barbaruli, le 15.02.21 14:39

@JulBont : c'est une maigre consolation, mais merci ! 😉

E
Etienne-H-, le 18.02.21 07:08

La combe des Chalanches ça passe mais à faire impérativement en transfo ( ou en aller retour depuis le haut)
Traverser les thalweg/couloirs d avalanche par ces conditions est particulièrement dangereux. Viser un retour à pied quand le sentier est devenu sec, avec des crampons dans le sac piur les tvalxeg potentiellement délicats.

R
Rémo Barbaruli, le 18.02.21 07:14

Complètement d’accord Etienne. Ça ne s’appelle pas les Chalanches pour rien... En l’occurrence là c’était bien purgé, le risque éventuel serait venu d’une coulée partant loin au-dessus. Bref plusieurs mauvais choix lors de cette sortie, heureusement sans conséquences à part la frustration...

Cette sortie