ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > 7 Laux interdit

7 Laux interdit


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
C
Capitaine_BenA
[33 posts] - Le 14/12/2020 09:45

arnaud Guff a dit : Vous nous avez obligés à prendre des arrêtés d’interdiction d’accès aux domaines skiable la journée. Pouvez-vous un seul instant imaginer que ce genre de démarche est contre nature pour nous? Ces arrêtés suscitent incompréhension et rejet de la population mais ils sont nécessaires pour nous protéger nous maires, du vide juridique dans le lequel, l’imprécision et la précipitation de vos décisions nous ont plongés. Je pense, à mes équipes, mes élus qui sur le terrain se font insulter ou plus simplement ignorer. Un sentiment de lassitude les gagne…

Ah la ficelle est quand même bien grosse, "c'est pas nous, c'est la faute de l'Etat". Nous, gentils maires, nous avons toujours souhaité le bien du ski de randonnée, et jamais au grand jamais nous n'avons pris d'arrêtés interdisant la pratique sur le domaine skiable au cours des années précédentes...

On se fout quand même vraiment de notre gueule...

La réalité, c'est que les maires ont mis la pression sur l'Etat pour pouvoir ouvrir les domaines skiables, et un de leurs arguments a été de pointer les skieurs de randonnée qui prennent des risques inconsidérés puisque les domaines ne sont pas sécurisés, pas damés, qu'il n'y a pas de filets de sécurité (oh mon dieu, je ne peux pas skier dans ces conditions...). Ce à quoi le Préfet a du répondre : si vous êtes si inquiets, vous avez qu'à vous débrouiller avec vos pouvoirs de police. D'où ces arrêtés, on est en plein absurdistan.

Il serait plus que temps qu'au lieu de pleurnicher auprès de l'Etat, nos chères stations profitent de ce début d'hiver pour diversifier les pratiques, par ex. en orientant les skieurs de randonnée sur certains parcours selon l'organisation du damage.

Adopter un arrêté en disant "c'est pour nous couvrir, ne le respectez pas", c'est quand même gonflé, et à mon avis pas très efficace en cas de problème.

P
Philippe
[753 posts] - Le 14/12/2020 10:00

Dans la plupart des stations, il y a des pistes bleues où il n'y a quasiment aucun risque. Bien sur il y a des pistes qui nécessitent des "sécurisations" (corniches, pentes ou couloirs à purger à l'explosif) mais une petite information en bas des pistes suffiraient à aiguiller les skieurs peu avertis au niveau de la sécurité...

C
Capitaine_BenA
[33 posts] - Le 14/12/2020 10:17

ninou73 a dit :Je suis presque d'accord avec toi sur ce point 😉 (même si on trouve également des randos hors domaine skiable avec des pentes "douces" et se promener au milieu des remontées , même fermées, je n'y trouve aucun plaisir)

Mon post était plus en lien avec le propos selon lesquel une station fermée est "sans risque", pour moi cette expression peut tromper quelqu'un qui débute.


Tout à fait d'accord, le risque 0 n'existe pas, il faut toujours analyser, se poser des questions, rester humble, quel que soit son niveau d'expérience dans ce sport !

C
Clems
[239 posts] - Le 14/12/2020 10:36

C’est quand même fou cette situation, non ?

De nouveaux pratiquants se mettent à l’assaut de n’importe quelle pente après une chute de neige humide et un épisode d’une semaine qui dépose près d’un mettre dans certains coins…
Ca afflue de partout les conneries…
Les professionnels tirent le signal d’alarme mais la plupart des messages sur le forums fustigent ces alertes.

A tous ceux qui se croient randonneur depuis leur écran :
- Les stations ont envahies les zones de moins de 30°.
Dans une zone à moins de 30°, on peut se faire coffrer par une avalanche, par déclenchement lointain, mais ca faut il encore l’avoir en tête.
Les zones de moins de 30°, il y en a partout en montagne, mais effectivement, celles en montagne n’ont pas un parking à proximité, une route déneigée pour y arriver, des modifications à coup de bulldozer du terrain pour en favoriser et sécuriser l’accès…
Non mais sérieux quoi, vous réfléchissez de temps en temps au lieu de faire des caprices compulsifs (triste dérive du traitement instantanée et de la connexion immédiate en permanence) ?
Vous voulez faire du ski de rando, donnez-vous en les moyens. Ce n’est pas en achetant du matos et que vous vous mettez à l’assaut d’une montagne que vous y arriverez.
- Vous critiquez les stations sans pour autant en connaitre le fonctionnement. Il y a des accidents mortels en montagne, et en stations. Mais bon nombre d’entre vous ne savez même pas quelles sont vos conditions d’assurance en cas d’accident. Et ca critique à tout va sans connaitre la réalité des choses. Et oui, si vous avez un accident sur un domaine skiable, ce sera le maire qui sera tenu pour responsable, que vous le vouliez ou non. C’est comme ça. Et si vous ne portez pas plainte contre la mairie, votre assureur peut se retourner contre vous, donc au final, vous n’aurez pas le choix que de vous retourner contre le maire. Mais ça, ca ne s’apprend pas dans un forum ou sur un smartphone…
- Vous vous croyez montagnard … à distance alors, ou sur le net. La montagne ce n’est certainement pas une ruée de citadins débarquant par beau temps le dimanche au parking des classiques.

Oui le message du maire est plein de bon sens. Et je n’hésite pas à le relayer une fois de plus.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10158066740307613&id=719097612

M
maxime38
[22 posts] - Le 14/12/2020 11:23

Le problème n'est pas la pratique du ski de randonnée ni la sécurité des skieurs, le problème est l'anthropisation du milieu naturel.

En créant des ouvrages (pistes, remontées...) et en les entretenant (balisage, pida...) les maires ont de fait pris des responsabilités qui maintenant leurs incombent sans en avoir les bénéfices... c'est ballot mais il aurait fallu y réfléchir avant. Dans le milieu naturel personne ne viendra leur chercher des poux (hors moyen de secours classiques).
D'ailleurs ils feraient bien de se poser la question de comment ils vont faire dans quelques décennies avec l'héritage de ces pistes sans exploitation. Quelles seront alors leurs responsabilités sur ces domaines ? Tous sera interdit pour protéger leur responsabilité ?
Pour info un domaine skiable ça se gère un peu comme n'importe quelle voie publique : ça s'ouvre, ça se ferme, ça se réglemente par arrêté. La plupart des arrêtés de fermeture de fin saison interdisent déjà la pratique du ski de rando sur les domaines skiables pour éviter aux maires d'être responsables en cas de pépins (ça n'est donc pas la coactivité avec les exploitants la question !).
C'est comme si une route était interdite à la circulation parce que la commune ne l'entretenait plus... des fois on préférerait qu'elle n'ait pas du tout existé pour ne simplement pas être en faute et se balader librement sans impliquer la responsabilité particulière de quiconque.

C
Clems
[239 posts] - Le 14/12/2020 12:44

les maires ont de fait pris des responsabilités qui maintenant leurs incombent sans en avoir les bénéfices... c'est ballot mais il aurait fallu y réfléchir avant.

C'est un point de vue.

On peut aussi combattre la juris-prudence qui cherche en permanance la responsabilité de queqlqu'un.

Ou les abrutis qui par leur comportement mettent en péril les autres et les activités des autres...

Désolé mais quand on voit ce qu'il se passe depuis une semaine, ce qu'il s'est passé en montagne cet été ou ailleurs lors de la réouverture des plages par exemple, on est loin du slogant : "pour un accés responsable à la nature" vu lors des deux premiers confinements.
En total contradiction avec le message du Grand Colon pour ma part.

Le français est il responsable?
De longs débats lors du premier confinement sur ce site ... et ailleurs.
Et bien en voila encore une preuve que non.
Donc ne nous plaignons pas de ces nombreuses restrictions qui pleuvent quand à la première occasion on ne cherche qu'a assouvir ses propres plaisirs au détriment d'une bienveillance commune.

J
jc69
[2529 posts] - Le 15/12/2020 08:58

Et là que disent les préfets, les maires et tous les ayatollahs ?
https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/12/14/savoie-l-hyper-u-de-pont-de-beauvoisin-deborde-par-ses-clients-appelle-les-gendarmes
De même que certains de ces messieurs veulent interdire le ski de rando parce que cela crée des attroupements, il faut aussi interdire de faire des achats, non ?
Absurde ! Ridicule !

M
Miko
[362 posts] - Le 15/12/2020 09:34

Clems a dit :De nouveaux pratiquants se mettent à l’assaut de n’importe quelle pente après une chute de neige humide et un épisode d’une semaine qui dépose près d’un mettre dans certains coins…

Les prises de risque nivologiques sont très très majoritairement le fait de randonneurs expérimentés. Ce qui ne vaccine pas contre les erreurs, les stats d'accidentologie le prouvent.

P
Philippe
[753 posts] - Le 15/12/2020 10:15

jc69 a dit :Et là que disent les préfets, les maires et tous les ayatollahs ?
https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/12/14/savoie-l-hyper-u-de-pont-de-beauvoisin-deborde-par-ses-clients-appelle-les-gendarmes
De même que certains de ces messieurs veulent interdire le ski de rando parce que cela crée des attroupements, il faut aussi interdire de faire des achats, non ?
Absurde ! Ridicule !

Si les remontées mécaniques étaient ouvertes avec des grosses files d'attentes et des attroupements, là je pense que ça les dérangeraient moins... 😡
Le problème c'est qu'il y a eu plein de monde et que ça ne leur a rien rapporté! 😄

C
Clems
[239 posts] - Le 15/12/2020 14:09

@ Miko
Effectivement, dans le cas du ski de rando tu as parfaitement raison.
Mais en apparté, les victimes d'avalanches ne sont pas que des skieurs de rando expérimentés. Et hors ski de rando, il n'y a pas vraiment de tendance.
A noter quand même 35 avalanches réperoriées ces 10 derniers jours, dont 16 ce dimanche...

Maintenant, faut regarder plus large sur les récents événements exceptionnels.
Au final, ce sont retrouvés :
- les skieurs de rando expérimentés
- les débutants,
- les freerideurs expérimentés et les skieurs de station qui viennent d’acheter ou de louer du matos
- les raquetistes,
- les piétons,
- les familles en luges,
- les papas mules,


Bref, on peut comprendre que les maires veuillent se mettre à l’abris s’ils ne sont pas en mesure d’accueillir toutes ces personnes.
Il n’est pour autant pas question de verbaliser, autant que je sache. Donc pourquoi continuer à cracher dans la soupe ?

Et ca remet bien en question l’absurdité de la situation actuelle.

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4

Connectez-vous pour poster