ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > les pilotes de zingue qui font ch....

les pilotes de zingue qui font ch....


Aller à la page : Précédente 1 ... 6 7 8 9 10 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
M87
- Le 12/04/2019 09:35

De toute façon il ne sont pas toujours réglo.

Phil'Ô
[1559 posts] - Le 12/04/2019 10:34

Les règles de distance au sol pour l'armée est réglementée par l'aviation civile. C'est le https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/pub/media/news/file/p/l/plaquettertba_version_web_pap.pdf (Réseau Très Basse Altitude) ou le CAM (Circulation Aérienne Militaire) car c'est un peu obligé d'autoriser les pilotes militaires à voler bas lorsqu'ils doivent s'aguerrir pour des missions qui nécessitent de passer sous les radars... Je ne suis pas convaincu par
M87 a dit :De toute façon il ne sont pas toujours réglo.
Je pense plutôt que c'est nous qui ne sommes pas bien informés de ce qu'ils ont le droit de faire...

M87
- Le 12/04/2019 10:48

Même l'armée n'a pas le droit de survol à moins de 100m d'un pn.

M87
- Le 12/04/2019 10:49

Je voulait dire à moins de 1000 mêtres.

A
abbomar
[31 posts] - Le 12/04/2019 12:43

Sauf quand ils ont (armée de l'Air : patrouille de France), au moins une fois par an, l'autorisation exceptionnelle de "survoller" le parc National de la Vanoise pour faire les boucles, à l'occasion du grand meeting aérien organisé sur le site de Méribel.
Pour les patrouilles opérationnelles d'avions de combat, je ne suis pas compétent pour en parler.
Dommage, quel gâchis cette discussion ! C'aurait pu être intéressant, voire profitable à ceux, comme moi, qui ont besoin d'en connaître sur le sujet.
Mais... Tant pis, c'est trop demandé.

M87
- Le 12/04/2019 12:52

Non même au meting de courchevel meribel pas de survol.j'était présent et je connais bien le secteur.

A
abbomar
[31 posts] - Le 12/04/2019 12:57

Ok

Ventus2
- Le 12/04/2019 14:29

@ M87 précise bien que les 1000m sol c est pour les parcs nationaux.. Sinon les avions de chasse c est 150m comme pour les avions de tourisme

M87
- Le 12/04/2019 14:36

Oui bien sur on parle de parc national. 🙂

Phil'Ô
[1559 posts] - Le 12/04/2019 15:04

Précision à l'aide d'extraits du lien que j'ai posté quelques lignes avant

De façon générale, les aéronefs de la défense peuvent évoluer en Circulation aérienne militaire (CAM) à vue dans tout l’espace aérien inférieur, particulièrement dans la tranche comprise entre 500 et 1500 pieds/surface, dans le respect du statut des différentes classes d’espace et zones publiées.

500 pieds = 150 mètres

Explication de ce qu'est le CAM (toujours dans le même document)

La circulation aérienne militaire (CAM) en classe G
Pour des besoins d’entrainement, les appareils de la défense sont amenés à effectuer isolément ou en patrouille des missions en basse et très basse altitude, en particulier en espace aérien non contrôlé. Ces missions, effectuées en dehors du RTBA, constituent la grande majorité des vols à vue de la Défense effectués en basse altitude.
Pour des raisons techniques ou de qualité de vol, les appareils de combat à réaction ne peuvent pas appliquer la limitation de vitesse de 250 Kt VI (~460 km/h) en dessous de 10 000 ft. Ils sont donc amenés à évoluer à des vitesses beaucoup plus élevées.
Les appareils évoluent principalement dans la tranche comprise entre 500 et 1 500 ft ASFC, dans le respect du statut des différentes classes d’espace et zones publiées. D’où la recommandation suivante des autorités civiles et militaires françaises apparaissant sur les cartes du SIA :


Principalement ne veut pas dire exclusivement ... Donc ils peuvent être en dessous les 500 pieds...

Pierro
- Le 12/04/2019 15:41

Personne pas même les bif n'a le droit de survol Du pn sans otorisation du directeur ou du préfet.

Den's
[170 posts] - Le 12/04/2019 15:51

Pierro a dit :Personne pas même les bif n'a le droit de survol Du pn sans otorisation du directeur ou du préfet.
Salut Pierro. Pour ta culture, les "bif" ne volent pas sur des chasseurs... 🤣
Pour le survol des parcs nationaux, en cas de besoin (interception lors d'un Permanence Opérationnelle par ex), le pilote n'aura pas d'état d'âme car les ordres viendront du bon Dieu... Autant te dire que le préfet ne se contentera que d'observer le passage du Rafale au dessus de la Grande Casse sans broncher... et au garde à vous !! 😄

Pierro
- Le 12/04/2019 16:25

Au passage j'ai bien fait mon service militaire le sait bien que la bif c'est pas l'armée de l'air. Bon si les russes attaque le préfet ne dira rien si un rafale le prand en chasse en raz motte au dessu du PNV 😄

D
djack
[226 posts] - Le 13/04/2019 12:41

Comme je suis cloué au lit par la grippe depuis 15j, j'ai le tps de participer un peu au débat.
Déjà, première info j'ai reçu une pré-réponse du parc que je vous livre: "j'ai relayé votre courrier à mes services afin de faire le point sur ce constat d'infraction". Il semblerait donc qu'il s'agisse a priori d'une ...infraction.
Deuxième info: "En 2018, selon un bilan de l’armée de l’air, près de 300 interventions ont été réalisées au titre de la permanence opérationnelle ou de la « police du ciel », contre à peine plus de 200 en 2017.
Lors de la présentation de ce bilan, l’armée de l’air avait estimé que le nombre des interventions des avions de la permanence opérationnelle allait « exploser dans la décennie » à venir. Les raisons ? Le trafic aérien devrait doubler d’ici à 2035, passant de 12 000 à 24 000 avions survolant quotidiennement le ciel français. Par ailleurs, les vols de drones, qui se multiplient dans le ciel, dérivent parfois vers des zones interdites".
de 200 à 300 en 1 an et de 12000 à 24000 en 16 ans!!! Je ne sais même pas si ils comptent les avions de tourisme!
Va falloir composer je crois...... 😮 😮

D
djack
[226 posts] - Le 13/04/2019 13:03

Pour ce qui est des infos qui circulent sur le post, la plus importante et la moins discutée me semble quand même celle de Nicom: docplayer.fr/5011243-Guide-pratique-donnees-scientifiques-relatives-au-vol-libre-faune-sauvage.html

J'avais lu un rapport disant qu'au moment de leur apparition, les raquetteurs allaient posé plus de pb que les skieurs à la faune car ils allaient de partout dans les forêts alors que les skieurs ciblaient un sommet et allaient tous sur la même route. Avec la mode des couloirs, il semble que ce ne soit plus le cas. Un pote qui habite en Chartreuse et connait bien les chamois me citait à titre d'exemple la combe de l'If. Il me disait qu'un chamois qui court dans la neige en hiver c'est charmant mais c'est...mortel. Il lui est arrivé de trouvé des chamois morts selon lui dépuisement. Et c'est vrai que j'ai croisé un petit groupe, trés sympa du reste, qui débarquait dans une combe de Savoie sans carte mais demandait: "y a des pentes raides à se faire par ici?", et de tracer ensuite sur le côté pour aller chercher des "combes à se faire". Dont acte.
Ce même pote me parlait des trailers qui courrent la nuit dans les bois avec leur frontale ou des chasses au trésor avec tablette et tel allumé, toujours de nuit en encore un type qu'il a croisé avec tente etc et trépied d'appareil photo en plein au milieu des bois, à côté d'une minuscule rivière. A la question: "que faites-vous, il a répondu: "je fais un mini film que je poste ensuite sur youtube pour que les gens découvrent de beaux endroits".... oui, et viennent ensuite en masse dans ces endroits refuge..
Je ne juge pas, (ou j'essaie de ne pas juger) mais je crois que la nature est trés trés tres mal barrée...

Aller à la page : Précédente 1 ... 6 7 8 9 10 Suivante

Connectez-vous pour poster