ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Matériel & techniques > Points négatifs de matos freeride en rando.

Points négatifs de matos freeride en rando.


Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
Pat
- Le 23/11/2014 18:27

Bonjour,

Quels sont d'après vous les points négatifs du matériel classique de ce que l'on appelle freeride pour faire de la rando, on va dire jusqu'à 1000/1200 m de dénivellé.

Je pose cette question car ces skis et chaussures paraissent bien polyvalent et serait peut être un bon compromis pour la piste, les bords de piste et la rando.

J'ai essayé des Cham 87 l'année dernière avec des rossignol alltrack 90 j'ai trouvé ça très facile d'usage sur piste et hors piste et je me demande si avec des fix de rando style Marker F10/12 cela ne ferait pas de bons skis de rando.

Bonne saison.

nicom
- Le 23/11/2014 19:15

En fait ça dépend surtout de tes cuisses ! 😉 Les skis de rando sont plus légers pour moins galérer en montée, mais du coup tu perds en descente.... Beaucoup de gars sont montés en Orb sans avoir la version rando et ils en sont content. Perso j'ai monté des Zag H112 avec des Plum.... il y a moyen de faire du déniv (j'ai fait 1600 avec) mais il faut garder des cuisses pour la descente. (comme j'en avait pas trop j'ai un peu galéré dans la dernière descente...), je réserve ces skis pour les jours de poudre avec des déniv de 1000m environs. Par contre pour les fixs si tu les montes en marker là tu arrives à un combo bien lourd.... 🤢 (moi aussi j'ai hésité)

G
guigui06
[49 posts] - Le 24/11/2014 12:18

Idem post précédent.

J'ai investi au début dans du matos freeride parce qu'il m'arrivait souvent d'aller en station avec (zag big + diamir puis rossignol S3 BC + TLT). Puis j'ai fini par passer la majeure partie du temps en rando donc je vais changer doucement mon matos vers du plus léger (movement response + TLT).

Aucun problèmes, ni regrets à utiliser du matos freeride. Sauf après 1500 mètres positifs où les cuisses commencent à chauffer, mais à compenser avec la caisse!! Je me suis souvent retrouvé plus à l'aise en descente dans des neiges pourries ou très profondes comparé à mes collègues, mais plus handicapé en monté dans des dévers gelés. Bref ça a toujours été valable.

Faut juste que tu anticipe ton ratio piste/rando avant d'investir. Le matos rando va aussi très bien sur piste!!

fat_me
- Le 24/11/2014 13:23

tout est dit.

le poids se paye à la montée et finalement aussi à la descente quand tu peux pas faire 3 virages sans avoir les cuisses qui brulent.
gros skis demandent des chaussures rigides. chose qui commence à être pas mal en ski rando alors qu'avant le combo n'était pas trop possible sans avoir des godasses lourdes.

gros skis (+ de 90/95mm au patin) seront plus dur à tenir en devers (rotation du genou dû à l'angulation du déport de ton centre de gravité) et moins glissant sur du plat (tu as une plus grande surface de moumoute sous les skis).

si tu prends dans les 85-93mm et pas plus de 3Kg 3Kg2 avec des TlT tu es bon.

pour la piste les TLT (lowtec quoi) ça va user rapidement tes inserts de godasse.
de plus ces fixes ne sont pas les plus sécurisées pour envoyer du lourd. pas de déchaussage 3D. je prendrais plutôt une grosse paire de ski dans une bourse aux skis.

encore une fois: ski de rando = montée 80% du temps de la sortie. donc le poids est à prendre en compte. si tu veux faire des raides (avec sac chargé), des deniv >1400m. fait attention au poids de tes skis...

D
denis
[2307 posts] - Le 24/11/2014 17:25

Salut Pat

vu ta demande tu parles de 2 choses différentes. Piste/Bord de pistes et Rando.

Donc ma réponse sera limpide : Il te faut 2 paires de skis.
🤭

Prosper
- Le 24/11/2014 20:44

Bonjour,

il y a quand même pas mal de matos polyvalents maintenant pour ne plus s'encombrer de deux paires de skis + deux paires de pompes...

Je skie des mantras depuis 4 saisons avec fix à insert, cela correspond bien à ton programme. Je suis sur que maintenant il y a aussi performant pour plus léger. Avec ce montage je vais 2000m à 2500m sans soucis mais tranquillement.

C'est juste de choisir ces priorités: bon à la descente moyen à la montée ou l'inverse...

Franchement les cuisses qui chauffent avec ce type de ski parce que t'es cramé de la montée, ca me fait sourire. Même quand c'est pourri de chez pourri, t'es le seul du groupe à trouver la neige super bonne à skier 😜

La seul limite que je trouve à ce type de montage, c'est le printemps... les gros portages... la oui ces "p!!a!!n" de mantras, ils sont lourds. J'arrive aux refuges en regardant ce qui ce fait, de retour à la voiture c'est oublié 😄

Par contre, en 2014, il y a assez de choix en fix à inserts pour oublier les F12 et consorts.

Du poids (mais pas trop 😉 ) dans les skis, un petit peu dans les pompes, un tout petit peu dans les fixs, 95mm mini au patin et ca devrait le faire pour ton programme mix rando/piste.

Un avis parmi tant d'autres, certes un peu long!

Prosper
- Le 24/11/2014 20:50

Dans la série, on ne l'arrête plus...

Deux paires pour les randos de proximités ou pour rallonger une journée de piste par un petit dénivelé pour la dernière de la journée: ce n'est pas vraiment pratique.

allez bon choix, avec ça tu n'es pas vraiment plus avancé mais je travaille ma frappe au clavier au moins.

gillou73
- Le 26/11/2014 09:44

je suis d'accord avec prosper (je suis à ma deuxième paire de mantra avec inserts).
Je pense qu'on en fait trop sur le poids si ton objectif et juste le plaisir et non le chrono alors les ski larges sont très biens. On arrive très bien à faire des bons déniv (j'ai déjà fait 2600 je crois et avec des grosses chaussures, on arrive juste pas les premiers en haut 🙂).

Pour ce qui est de l'accroche en dévers c'est avant tout de la technique et à mon avis d'autres facteurs comme le rayon ou la rigidité en torsion sont beaucoup plus important (les mantras accrochent tellement bien que je ne prends plus les couteaux, par contre j'ai une paire de ski léger plus étroits avec lesquels c'est horrible...).

Par contre suivant ton niveau de ski il y a des modèles plus faciles et moins fatigants et plus légers que le mantra avec de bons rockers et d'environ 100 au patin comme le Annex 98 de K2.

Après il y a autant d'avis que de skieurs 😄

S
skiacro
[190 posts] - Le 28/11/2014 01:22

Un ski de freeride est un ski qui privilégie la descente HP avant toute autre considération.

En ski freeride, il existe actuellement 2 grandes catégories : les tailleurs de grandes courbes à Mach 2 ("chargers" en anglais) et les surfeurs ("smeary, surfy"). Les 2 sont principalement destinées aux experts qui adorent skier vite dans un terrain technique et raide et qui ont besoin d'un ski capable de résister aux déformations (pression, torsion, flexion, rebond, prise de carre, etc…), raison pour laquelle on nomme aussi ces ski de freeride des skis de big-mountain. Ces skis sont un mix de ski de poudreuse (flex souple) et de ski de slalom géant (flex rigide), construits pour rester solidement plantés sur ses appuis à haute vitesse, mais élargis (95-125 mm au patin) pour augmenter leur maniement/portance en neige variable et souple à haute vitesse. On les prend en général à sa taille +3 à +10 cm.
Les skis de la catégorie surfeurs ont un rocker ± prononcé AV/AR et un cambre ± inversé, ce qui limite ± fortement leur utilisation sur terrain dur à gelé.

Corollaire, ces skis puissants de pur freeride sont destinés à un public averti possédant un bagage technique de haut niveau et demandent une condition physique d'athlète pour pouvoir pleinement les exploiter et ainsi passer à l'échelon supérieur. Si on n'est pas à la hauteur, mieux vaut passer à autre chose de moins exigeant techniquement et physiquement.

Pour ma part, j'ai noté qu'un bon ski de freerando (90-115 mm au patin) se situe nettement 1 à 2 crans en dessous qu'un pur ski de freeride, vu que l'on doit faire obligatoirement des compromis sur sa construction pour pouvoir obtenir un poids convenable lors de la montée à peaux de phoque.

Dans tous les cas et ce n'est pas forcément un point négatif en randonnée, ces skis puissants larges à extra-larges demandent des cuisses d'acier et des genoux solides. Pour niveau confirmé à expert uniquement. On sera bien évidement bien moins rapide à la montée qu'un pur ski de randonnée plus léger, plus court et plus étroit dotés de fixations et de chaussures plus légères. On ne peut pas tout avoir, même si les skis freerando actuels s'approchent assez bien des skis freeride, sans toutefois les égaler.

el-manu
[673 posts] - Le 28/11/2014 09:36

beaucoup a été dit sauf peut être qu'en piste, ben on fait facilement des journées de 15000, voire 20000m de déniv négatif, soit une usure des skis, chaussures, inserts et cie énorme (çà fait entre 20% à 100% d'une saison selon le bonhomme) d'où pour ma part un point à ne pas négliger, d'autant plus qu'un ski de piste est souvent bien moins cher qu'un rando en occaz donc oui çà fait 2 paires de pompes et 2 paires de skis mais du matos de rando va se flinguer en vraiment pas longtemps sur piste.

manu

jeff69
- Le 28/11/2014 09:56

+ 1 el manu
C'est très juste et ne pas oublier les bosses creusées sur les pistes, qui font énormément souffrir skis et fix alors qu'en rando on est sur un terrain nivelé... Rien à voir!

S
skiacro
[190 posts] - Le 28/11/2014 14:18

Au sujet du nombre de paires de ski, tout dépend de ce que l'on veut faire et où on place le curseur entre polyvalence et performance maxi. On peut très bien tout faire avec 1 seule paire de ski freeride ou freerando, quitte à accepter un certain nombre de compromis au niveau de la skiabilité du ski qu'on doit moduler selon son niveau technique ou physique.

Pour ma part, je fais 95% HP et 5% de piste avec 6 paires de ski que je choisis en fonction du terrain (pente, couloirs, bosses, larges espaces), de la météo (poudre, dure, glace), de la présence ou pas de remontées mécanisées (stations ou hors stations) et de mes envies du jour.

Pour le HP, j'ai actuellement 2 paires en freeride montées alpin (Line Sick Day 95 et 125), 1 paire de freerando montée freeride à plaque (Dynafit Huascaran) et 1 paire de freestyle backcountry (Rossi Scratch BC) montée alpin. Je privilégie la descente par dessus tout avec le ski qui offre la meilleure performance pour les conditions du run (avec ou sans tricks, figures, sauts etc...), et ce bien évidement au détriment de la montée (400m/h) qui n'est qu'un simple pis-aller pour arriver à mes fins (en partant plus tôt si le dénivelé est plus important).

Le ski freeride n'a donc pas du tout les mêmes buts et aspirations que le ski de randonnée pur et dur. A chacun de bien définir le cahier des charges et de choisir soigneusement le matériel qui lui convient le mieux parmi le choix pléthorique actuel. Le choix d'une paire unique polyvalente est tout aussi valable que x paires de freeride et/ou rando ± spécialisées... 😉

fat_me
- Le 28/11/2014 17:12

pour les skis lourd je parlais de prendre des skis genre 4Kg et des fix genre diamir
de quoi avoir des skis qui donnent sur piste (tout dépend de ce que l'on attend en ski de piste...)

une fois 1500 monté. les jambes sont mortes.

et oui les inserts vont bouffer tes godasses qui vont elle même mal vieillir car pas aussi solides que des pistes.

2 paires. des vrais skis, des vraies fixes voir des vraies godasses mais là c'est la course au matoooos.

pour 150-200E tu trouves des ocases pistes très bien. et les skis de piste ça dur des lustres.

S
skiacro
[190 posts] - Le 02/12/2014 23:06

Un bon résumé de l'offre actuelle des fixations pour une pratique mixte freeride/freerando/piste :
http://www.skipass.com/news/112023-freerando-les-fixations.html
http://www.skipass.com/news/111040-dr-matos-les-fixations-de-ski.html

Micka
- Le 31/12/2014 15:05

Si ça peut t'aider dans tes choix, voici ce que j'utilise depuis un an :

BD Carbon Megawatt 2013 + Fix Beast 14 + BD Quadrant

Je fais beaucoup de bord station et sommet depuis les télésièges pour aller chercher des pentes vierges.
Ensuite quelque sortie 1500m deniv et + avec des amis.

Je prend un pied MONSTRUEUX à la descente. La montée me force à avoir une condition physique irréprochable. ( et c'est pas plus mal en ces périodes de fête 🤣 )

Je suis à l'aise avec sur TOUTE neige, et c'est les premiers skis, (je me répète) qui me font vraiment kiffer à chaque descente.

Surement plus tard et avec le budget, je m'orienterais sur un matos secondaire purement pour la montée.

Mais je préfère la descente pour le moment 😄

Connectez-vous pour poster