ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > Encordement ou pas ?

Encordement ou pas ?


Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
N
NULL
[712 posts] - Le 01/09/2014 08:31

Je ne trouve pas que les tests étaient au top dans la vidéo à moins qu'ils voulaient montrer ce qu'il n'y avait pas à faire : en neige fraîche le piolet seul n'arrêtera rien du tout avec cette longueur de corde dans ces conditions, où les nœuds auraient été un plus. Reste la question de savoir si statistiquement on peut tomber facilement dans une crevasse de plus de 15/20m invisible... Je ne dis bien sûr pas que le risque est nul (!) mais de toute façon l'encordement n'est finalement qu'une solution pour limiter le maximum de problèmes sans tout régler, non ? D'abord freiner puis éventuellement arrêter, voire remonter ; sûrement valable pour pas mal de randos glaciaires...

Je suppose que ça doit être une problématique de guide au Mont-Blanc par exemple : le débutant peut faire des chutes bêtes par déconcentration/épuisement dans des endroits pas trop expos mais où il va glisser sans pouvoir s'arrêter forcément seul instantanément ; là le guide peut l'arrêter facilement en vachant simplement les pieds dans la neige. Je fais le parallèle avec la voiture qui tomberait dans un lac ou simplement s'arrêterait en feu après accident : la carrosserie arrêtera pas mal de pépins mais ensuite restera le problème de s'y extirper où ça va tout compliquer. Reste à demander à l'ENSA de nous calculer si la carrosserie d'une voiture fait plus de dégâts en cas d'accident de type noyade/feu qu'un encordement en cas de chute de grande crevasse 🙂

François Gouy
- Le 01/09/2014 09:08

Concernant les chutes en crevasse en cordée de 2, l'ENSA a fait un travail de fond dont les résultat sont visibles ici :
https://www.youtube.com/watch?v=0qQUuulHGSI

La corde est une arme à double tranchant dont il faut connaitre les limites et les forces. Celles-ci varient avec le niveau technique des participants.

Ensuite en terrain accidenté, la corde c'est soit tout court, ou tout long.

Tout court :
-Anneaux à la main (5-10m de corde en main, 2m max entre les membre de la cordée), le leader assume la sécurité totale de la cordée en l’absence de point d'assurage possibles. Il s'agit de pentes de neige raides, de terrain mixte ou rocheux assez simple.
Attention : cordées de 3, le leader doit encore plus maitriser et le moins bon doit être à coté de lui et le terrain relativement modéré. Les traversées sont un moment délicat, le leader doit autant que possible traverser au dessus en meme temps.
Plus de 3 sur la corde : le terrain est anodin permet la chute sans grand danger.
En l'absence de leader capable ou bien niveau équivalent dans la cordée , on n'utilise pas la corde sans assurage possible et l'on ne se sent pas de faire sans et qu'aucun point fixe d'assurage n'est possible c'est que l'on a rien à faire dans ce terrain.
-Il y a aussi le cas des arêtes de neige très raides et quasiment horizontales, où il s'agira de sauter de l'autre coté.

Tout long :
-Glacier hors pentes raides > encordement (voir modalités vidéo ci-dessus)
-Arêtes de rocher de difficultés modérées, on zig zag entre les blocs et de part et d'autres des versants de la montagne.
-On peut faire des longueur et/ou poser des points fixes d'assurage.

J'ai surement oublié des cas mais voici ce que la pratique enseigne.

Dahudesmontagnes
- Le 01/09/2014 11:52

Cette vidéo est très intéressante les participants simulent une chute en crevasse mais la réalité est un peu différente : _l'état de la neige est un facteur important comme le montre une chute vers la fin où le premier de cordée dans 50cm de pouf retient sans difficulté le second ; _l'encordement est trop court : il est de 10 m à peine alors qu'il devrait être d'au moins 20m lui laissant plus de marge; le premier s'attend à la chute donc l'expérience est un peu faussée ; _pour arrêter le second qui chute le premier emploi la technique de l'auto-arrêt mais le temps de se retourner, planter le piolet et mettre du poids dessus le second a déjà fait 3m de chute ; je pense que le premier en tenant la corde d'une main ne devrait pas se retourner mais contrer le tirage avec son poids ou simplement tomber de côté pour toujours avoir les crampons dans la neige ; enfin pour une cordée de deux il serait intéressant de tester les nœuds de freinage sur la corde pour voir leur efficacité dans la lèvre de la crevasse...

après c'est plus facile à dire qu'à faire !

Bibi
- Le 02/09/2014 07:58

Merci Fred on avance!

La vidéo montre au moins que l'encordement sur glacier nécessite une solide formation pratique des premiers et seconds, sans quoi la corde n'est pas franchement un plus en terme de sécurité (formation à l'arrêt d'une chute en crevasse, et pas seulement à l'encordement/ progression et au mouflage). Dans l'exercice montré sur la vidéo, les gars s'attendent à la chute de leur premier... on est bien loin d'une situation réelle, où l'allongement du temps de réaction rendra le choc encore plus violent.

On peut effectivement se demander si dans le cas d'une cordée de 2, l'encordement est bien justifié.

L'avis des guidos?

C
Clément Pernet
[332 posts] - Le 02/09/2014 10:49

Bibi a dit :
L'avis des guidos?


Deux posts plus haut (merci François) !

Dahudesmontagnes
- Le 02/09/2014 18:56

Chacun sa vision sur le moment et son jugement en montagne mais peut-être devrait-on ouvrir le débat et des recherches à la sacrosainte ENSA !

T
technosx
[123 posts] - Le 07/09/2014 17:47

Autant l'avis des guides peut intéresser certains, autant l'avis de ceux qui ont réellement été confrontés à un arrêt de chute m’intéresse bien plus!
Comment avez vous vécu le moment où vous avez compris que votre binôme se la collait?
Combien de mètres vous a t'il fallu pour arrêter la chute?

Francois Gouy
- Le 07/09/2014 23:26

Au vus des commentaires qui ont suivi mon post, je crois que vous n'avez pas du tout regardé la video de l'ENSA...!
Allez sur des glaciers à pied sans vous encorder convenablement mais n'allez pas vous plaindre d'avoir joué à la roulette russe au cas ou vous perdriez....
Quand à l'avis des guides c'est aussi l'avis de personnes qui ont ete confronté plus que la moyenne à ces dangers, volontairement et involontairement. Donc peut etre pas mal d'écouter ce qu'ils ont à dire au moins.
Pour ceux qui sont trop pressés pour regarder la derniere video de l'ENSA (lien plus haut ds les posts), sur glaicier c'est :
- 2 personnes, mini 15-20m avec NOEUDS de freinage ad hod sur la corde entre les personnes;
- 3 pers : au moins 10m entre les personnes, noeuds de freinage, non necessaires. Plus de 3 personnes, no soucis

technosx
- Le 08/09/2014 10:58

Bah oui François. Ce que je voulais dire, c'est que je voulais avoir des ressentis pour des chutes en crevasses, pas de la théorie 🙂
Et oui, j'ai regardé la vidéo de l'Ensa et les résultats m'ont complétement bluffé! je pensais pas que c'était aussi efficace...

laurent13
- Le 08/09/2014 17:39

Merci François, mon observation de ce qu'on voit assez souvent glacier d'après mon experience sur des voies classiques F/PD, (encore vu hier au Nadelhorn au dessus de Saas Fe) c'est plutôt encordement à 5-10 mètres sans noeuds (voire pour certains à 2/3m 🤢 )..alors que sur les arêtes certains étaient encordés à 10 mètres avec des grosses boucles de mou...bref.il y a de la pédagogie à faire pourtant l'info est là... 😠

Dahudesmontagnes
- Le 11/09/2014 18:39

De la pédagogie peut-être mais il faut un minimum de logique et réfléchir une demi-seconde quand on s'encorde et on comprend tout de suite qu'il vaut mieux un encordement très court sur arête et long sur glacier...

c'est avec sa tête qu'on fait de la montagne et qu'on sauve sa peau

C
cmanu
[948 posts] - Le 12/09/2014 10:21

sur arête rocheuse j'avais plutôt tendance à l'encordement long pour pouvoir passer de part et d'autre de becquets rocheux, mais je ne dis pas que c'était bien.

B
bobo
[942 posts] - Le 12/09/2014 15:31

Dahudesmontagnes a dit :De la pédagogie peut-être mais il faut un minimum de logique et réfléchir une demi-seconde quand on s'encorde et on comprend tout de suite qu'il vaut mieux un encordement très court sur arête et long sur glacier...

c'est avec sa tête qu'on fait de la montagne et qu'on sauve sa peau


Ce n'est pas avec ce genre de poncif qu'on fait progresser la sécurité...

Rob1
- Le 24/09/2014 19:50

Je remonte ce forum, mais un peu tard, désolé.

J'ai regardé cette vidéo avec beaucoup d’intérêt, mais la technique des nœuds d’arrêt soulève une question :
c'est certes beaucoup plus facile pour enrayer une chute dans la crevasse, la démonstration est signifiante
par contre une fois la chute enrayée, les 6 nœuds séparant les deux membres de la cordée semblent rendre le mouflage (ou la remonté sur corde) beaucoup plus dur voir impossible, non ?

Existe-t-il une technique pour défaire les nœuds sous tension ??

Jeroen
[12310 posts] - Le 24/09/2014 22:23

Le mouflage doit se faire avec le reste de corde !

Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Connectez-vous pour poster