ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Matériel & techniques > Incident avec Pulse Barryvox

Incident avec Pulse Barryvox


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
N
NordOuest
[1965 posts] - Le 21/02/2013 16:19

Droit de réponse: ANENA

"Bonjour,

Nous avons suivi avec intérêt les échanges liés à ce sujet.

Quelques précisions quant à la « neutralité » de l’ANENA vis-à-vis des fabricants de DVA et des résultats des tests menés au printemps dernier.

Nous avons travaillé en collaboration avec Manuel Genswein pour la mise en place des tests DVA du Lautaret, portant sur les appareils « haut de gamme » de différentes marques. Ces tests prenaient place dans un cadre plus large de collaboration avec l’IFENA (Institut Fédéral d’Etudes de la Neige et des Avalanches) qui avait mené des tests sur les appareils « moyenne gamme », à Davos en Suisse.

Pourquoi nos deux organismes ont-ils fait appel à Manuel Genswein ?

Parce qu’il est reconnu au niveau de la communauté « secours » internationale comme un expert dans le domaine des DVA (à la fois pour la technologie et pour l’utilisation en secours) et du secours en avalanche. Lorsque l’ANENA a décidé de faire ses tests, M. Genswein, en accord avec Jürg Schweizer (Directeur de l’IFENA), a proposé de reprendre le protocole et les objectifs utilisés en Suisse afin de donner une dimension international au projet.

Effectivement, M. Genswein a contribué à l’élaboration du Pulse, notamment sur ses fonctionnalités (un appareil à la fois numérique ET analogique, notamment). En organisant ces tests avec l’aide de M. Genswein nous étions conscients de cet éventuel « conflit d’intérêt » apparent et avons veillé à l’objectivité de la mise en place et de la réalisation des tests. Cette collaboration, à la fois avec M. Genswein et le SLF a donné lieu à la publication d’un article commun signé Jürg Schweizer, Manuel Genswein, Fred Jarry (ANENA), Dominique Létang (ANENA). Ce papier a été présenté lors des deux principaux rassemblements professionnels cet automne : CISA-IKAR en Pologne et ISSW aux USA. A ce jour, aucun fabricant concurrent à Mammut-Barryvox n’a émis de contestation vis-à-vis des tests français ou à l’encontre de l’ANENA pour un éventuel parti-pris.

Remettre en cause l’objectivité de ces tests c’est mettre en cause le sérieux des deux organismes que sont l’IFENA et l’ANENA ainsi que leurs directions respectives.



L’ANENA n’a pas vocation à « fabriquer » des DVA (comme nous avons pu le lire sur ce forum), mais plutôt à informer et former les pratiquants. Sur ce point, ces tests répondaient notamment à notre mission d’information. Concernant la formation, nous réalisons régulièrement des formations DVA à la fois pour des pratiquants et pour des professionnels. Pour ce faire, et pour présenter et faire essayer les numériques, nous utilisons différents modèles de DVA, de différentes marques : Pieps/Ortovox/Arva/BCA … mais pas Mammut, avec qui nous n’avons pas de deal de prêt GRATUIT de matériel !

Pour finir ce long post : le bon DVA est celui avec lequel on s’est correctement entraîné et que l’on connaît sur le bout des doigts. Certains pratiquants, entraînés, seront très performants avec leur vieil F1 focus, d’autres, non entraînés, le seront beaucoup moins … idem pour les numériques. Cependant, on constate auprès de la population novice ou peu entraînée (la majorité des pratiquants, en réalité) une meilleure intégration des apprentissages avec les DVA numériques : en recherche approximative et fine, ils sont plus faciles d’utilisation que les purs analogiques.



La Direction de l’ANENA.
"

DanC
- Le 21/02/2013 16:29

merci...pour la mise au point, claire et précise.

P
Pedro69
[36 posts] - Le 13/01/2014 13:15

Hello,

Je voulais souligner qu'il m'était arrivé le même bug, du pulse qui reboot tout seul...

Premier cas lors d'un exercice Arva : Mon pulse était dans un sac étanche sous un sac en plastique et ensevelis sous la neige. Une fois l'exercice fini et l'arva trouvé (donc il émettait correctement), je me baisse pour le récupérer et au moment de le prendre j’entends le petit bip comme quand on met son Arva sur le mode émission. Trouvant sa étrange je le reboot et là il me demande de faire le test de la boussole. Comme si les piles avaient été enlevées

Deuxième cas : hier lors d’un passage entre des broussailles, j’ai dû me contorsionner pour pouvoir passer car je ne voulais pas déchausser, et a un moment donnée (dans la contorsion la plus critiques 😜) j’ai entendu mon Arva qui me refaisait le bip classique de lorsque on vient juste de le passer en émission. Du coup pareil je le reboot et il me demande à nouveau de recalibrer la boussole…
La seul explication que j’aurai, c’est le niveau de mes piles qui n’étaient des plus haut 50/55% (je sais ce n’est pas terrible) et qui pourrait influer sur le fonctionnement de l’appareil. Sinon l’arva n’a jamais reçu aucun choque et marchait très bien jusqu’à présent du moins c’est ce que je croyaient.

Pas très rassurant tout ca

Francky 95 as-tu une réponse de Mammut ?

S
sergio
[53 posts] - Le 13/01/2014 15:10

merci pour la réponse de l'ANENA. Quelqu'un a-t-il noté ce même type d'incident sur l'ELEMENT? 🙁

F
Francky95
[6 posts] - Le 15/01/2014 10:57

Bonjour Pedro69

A la demande de Mammut, j'ai déposé en Février dernier mon Pulse là ou je l'avais acheté pour que Mammut le teste, en échange d'un neuf.
Depuis aucune réponse de Mammut sur cet incident !
Je viens de relancer.

Franck

P
Pedro69
[36 posts] - Le 15/01/2014 11:05

Merci Franck,
Je vais les contacter et pense suivre la même procédure que toi.
Je vous ferais un retour.
++
Pierre.

S
skiacro
[191 posts] - Le 08/12/2015 18:15

Francky95 a dit :Bonjour à tous
J'ai le pulse barryvox depuis 4 ans, aucun pb, très bon appareil ...
J'ai mis à jour le firmware en 2011.
Sauf que j'ai eu un incident grave ce we du 13 Janvier 2013.
Lors d'un exercice d'arva, j'ai enterré mon pulse barryvox (dans un sac plastique bien sur) sous une pelle et 30 cm de neige. Puis chaque personne du groupe a fait sa recherche + détection de la pelle à la sonde.


Il s'agit du cas typique d'une interférence causée par la pelle en aluminium. Tout objet métallique qui se trouve à proximité immédiate du DVA (moins de 40 cm !) va bloquer l'émission du DVA, qu'il s'agisse d'une pelle, d'un téléphone portable/smartphone (même éteint), d'un appareil photo, d'une radio VHF, d'une couverture de survie aluminisée, voire même de barres énergétiques emballées dans un papier alu situées dans les poches poitrine de la veste par exemple, tous ces objets étant généralement situés à proximité immédiate du DVA lorsqu'il est porté dans son support poitrine/ventral.

Sur les Barrivox Pulse et Element, un message d'alerte s'affiche à l'écran : 457 SEND failure. Le DVA indique qu'il y a un problème d'interférence dans l'émission de son signal.

Conséquence particulièrement néfaste : le DVA est masqué par l'objet métallique adjacent et peut devenir complètement indétectable !

Pour plus d'infos à ce sujet qui affecte tous les DVA, voir : http://www.mammutavalanchesafety.com/2012/10/mammut-pulse-457-send-failure.html

T
toby64
[163 posts] - Le 08/12/2015 18:40

Et Pedro69, son retour ?

laurent69
- Le 09/12/2015 10:15

@ ski acro

Francky95 a dit (aussi) :
Pour répondre à LS, la pelle sous laquelle était placé l'arva n'était pas en alu mais en plastique, donc ce n'est pas le cas par ailleurs intéressant que tu as testé.

Par ailleurs, même si on peut le comprendre, je trouve ça problématique cette histoire de pelle alu à 40cm...

jambon
- Le 09/12/2015 11:50

Que le DVA détecte un problème d'émission/interférence et le signale, c'est tout à fait justifiable, c'est même un bon point.
Par contre, stopper l'émission parce qu'on détecte un problème d'émission/interférence, c'est soit un gros bug, soit complètement con.

J'imagine bien la situation:
"-on l' a pas retrouvé à temps son DVA n'émettait plus"
"-Ah mais monsieur, il avait une pelle alu/barre de céréales/couverture de survie(rayez la mention inutile) dans son sac, l'inconscient!!"

Maki
[673 posts] - Le 09/12/2015 13:38

Que je sache il y a une petite antenne pour une vérification constante de l’émission. Le DVA ne sait pas pourquoi l’émission n'est pas bien. Si le signale n'est pas conforme aux normes on voit l'erreur. Et si le signale n'est pas conforme aux normes il y a pas vraiment raison de continuer a l’émettre, non? Avec mon Element si je éloigne l’objet métallique il reprend son fonctionnement normal après quelque second.

Quant aux 40 cm... pour voire l'erreur il faut que je pose mon portable directement en contact avec le DVA, déjà a 1 cm ça marche apparemment sans problèmes. C'est normal de part du fabricant de aller un peu "large".

laurent69
- Le 09/12/2015 14:52

merci Maki pour tes explications je me coucherais, un peu, moins ignorant ce soir 😉

S
skiacro
[191 posts] - Le 09/12/2015 18:30

Je me suis amusé a faire une petite expérience pour tenter de reproduire les incidents rapportés au début de ce fil de discussion. Voici ci-dessous le résultat de mes tests avec une pelle alu ± proche de mes 2 DVA Barrivox Pulse ou Element :

Pulse : en mode Send (émission), une alarme sonne 5x et un message s'affiche à l'écran : Perturbation 457 Send ! lorsque le DVA est déposé dans le godet de la pelle ou est en contact avec le dos de la pelle.
Lorsque le DVA est posé à 1-2 cm à côté de la pelle, pas de problème. Idem lorsque le DVA est maintenu dans la main et le tout posé contre la pelle, pas de problème.

Element : en mode Send (émission), une alarme sonne 5x et un message E3 clignotant s'affiche à l'écran dans le coin supérieur gauche lorsque le DVA est déposé dans le godet de la pelle ou est en contact avec le dos de la pelle.
Lorsque le DVA est posé à 1-2 cm à côté de la pelle, pas de problème. Idem lorsque le DVA est maintenu dans la main et le tout posé contre la pelle, pas de problème.

Avec 1 DVA en mode Send et posé par terre, le test de groupe s'effectue en allumant l'autre DVA. On mesure ensuite la distance maximale (perpendiculaire au sol) à laquelle le DVA de contrôle est encore capable de détecter la présence du DVA émetteur. La détection est validée dès que le DVA de contrôle émet un son en se rapprochant petit à petit du DVA émetteur posé à terre.

1. Sans pelle, la mesure maximale de détection du signal est de 120 ± 1cm pour le Pulse et pour l'Element. A noter que la simple présence d'un ruban métrique métallique pour mesurer les distances entre les 2 DVA perturbe déjà le signal : la mesure maximale de détection du signal tombe à 116 ± 1 cm pour les 2 DVA.

2. Lorsque la pelle est disposée 2 cm au dessus du DVA émetteur posé à terre (vérifier l'absence d'interférence), la mesure maximale de détection du signal est de 112 ± 1cm pour le Pulse et pour l'Element.

3. Lorsque le DVA de contrôle est posé dans la pelle, la mesure maximale de détection du signal n'est plus que de 60 ± 5cm pour le Pulse et de 57 ± 4 cm pour l'Element.

Les résultats sont identiques entre une pelle Voilé XLM (*) et une pelle Mammut Alugator light (**) comme agent métallique perturbateur.

(*) : http://www.skitour.fr/matos/pelle-a-neige/voile-xlm-avalanche-shovel
(**) : http://www.skitour.fr/matos/pelle-a-neige/mammut-alugator-light

A noter que je n'ai pas décelé le moindre problème d'interférences en posant mon sac ABS complet (contenant pelle, sonde, téléphone, piolet, crampons, couteaux) ou la boucle métallique du sac ABS sur les DVA, ou en posant les DVA l'un sur l'autre en mode Send. Idem avec le matériel glacier (mousquetons, broches à glace, RescYou). Il serait donc utile de checker tout son matériel métallique afin de savoir lequel est vraiment un perturbateur en contact direct. Seuls le godet de mes pelle à avalanche ainsi que des gourdes en alu de 1 L ou 0.5 L le sont pour moi.

T
toby64
[163 posts] - Le 09/12/2015 19:52

Bonjour,

Pour connaitre un peu la radio, on peut en effet admettre qu une masse metallique perturbe le lobe de rayonnement, mais en aucun ca ca nenecessite l arret de l emeteur, surtout a ces faibles puissances !
et quand bien meme le lobe est perturbé , ca veut dire qu il y aura des zones ou il ne sera capté que de moitié, mais jamais pas du tout .

Comme en general, on l a devant soi et la pelle derriere, a mon avis , l impact ne doit pas etre enorme.

BC
- Le 11/12/2015 11:03

j'ai eu le même problème en 2014: le pulse repart tout seul en calibrage.
J'ai envoyé le pulse chez Mammut via mon revendeur: changement du firmware: 4.*, mais aucune explication de Mammut. Depuis je n'ai plus confiance dans l'engin et j'ai repris mon ancien DVA. Pas envie de savoir si la nouvelle version du firmware a corrigé le bug, si je suis dessous. Mammut ne communique pas sur ce bug( pas d'explication au revendeur), ce qui pour un appareil de sécurité est proche d'un petit scanda...

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 Suivante

Connectez-vous pour poster