ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > S'encorder sur un glacier

S'encorder sur un glacier


Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
N
NicoG
[106 posts] - Le 18/05/2012 11:53

Bonjour,

J'étais au Mt Pourri hier et ça m'a interrogé sur la pratique de l'encordement sur glacier 🤭 .

Pour monter au col des Roches, 90% des personnes étaient à pied pour passer la partie la plus raide, et personne d'encordé.
Pour finir le sommet du Mt Pourri, 100% des personnes étaient à pied et environ 50 % étaient encordées.
Et à la descente, un piéton en solo (son collègue l'attendait en bas) sur le glacier du Geay qui commençait à réchauffer (fixation arrachée, on avait de quoi lui réparer et il a pu finir à ski).

Bref, on m'a toujours seriné qu'un piéton sur un glacier il était encordé (et même qu'il arrive qu'on s'encorde à ski) et j'en fais peut-être desfois un peu trop. Alors, être à pied et tomber dans une crevasse 🙁 , est-ce une crainte injustifiée, une appréhension légitime, ou une imprudence caractérisée ?

Nicolas

piero73
- Le 18/05/2012 13:49

Bonjour Nicolas,

Effectivement, un piéton non encordé sur un glacier risque de chuter dans une crevasse. Il y a eu un italien a qui c'est arrivé cet hiver dans la vallée blanche entre l'aiguille du midi et Helbronner. Ils étaient 2, et se sont détaché car un d'eux était fatigué et voulait rebrousser chemin. Celui qui est resté a chuté dans une crevasse par un trou à peine plus grand que lui (ça a cédé sous son poids).
En ski, si le glacier est très crevassé , il est également préférable de s'encorder, surtout au passage de ponts de neige.
En tout cas, mieux vaut jouer la prudence, tu as raison 😉

D
davook
[316 posts] - Le 18/05/2012 14:20

Bonjour.
Les piétons (tout comme les skieurs) peuvent aussi se croire moins exposé car il y a plus de neige l'hiver et les crevasses doivent êtres bouchées.
Bien sur ce raisonnement n'est pas à appliquer à la lettre et il vaut mieux être encordé même l'hiver.
Lors de la montée en ski on peut s'encorder sans trop de désagrément.
En revanche pour la descente ce n'est pas donné à tout le monde de skier encordé mais on sera de toutes facons moins exposés (vitesse de déplacement).

A
Alligator
[25 posts] - Le 18/05/2012 16:00

Salut,

Je suis le piéton redevenu skieur in extremis grace à un boulon au travers du ski 😉
Nous ne nous sommes pas encordés dans la montée au col des Roches, ou il y avait pourtant à franchir une belle crevasse pas très bien bouchée, que l'on ne voyait qu'au dernier moment.
du coup j'ai joué la sécu à la montée sur le Geay, -> encordement
bon c'est vrai qu'à la descente on a un peu merdé sur le coup avec ma fix arrachée, j'étais bien désemparré.

sinon j'ai pu observer différentes techniques d'encordement, genre 3 gars sur une corde de 20m, un à chaque bout (donc aucun rabe pour un éventuel moufflage) et le gars du milieu encordé non pas en téléphérique mais avec un noeud sur la corde. Mais de toutes façons, s'il ne pouvaient pas faire de moufflage le noeud au milieu n'était pas un problème. Il y avait suffisamment de monde, dans le coin, il n'avait qu'à demander de l'aide, à 5/6 personnes, on sort quelqu'un juste en tirant sur la corde. De mon coté je privilégie l'encordement avec 7/8m de rabe dans le sac à chaque extremité.

Et puis c'est bien de s'entrainer à arreter une chute skis aux pieds et réaliser ensuite un ancrage tout en subissant la traction, à faire une remontée sur corde etc.. 🙂

bon je vous laisse, là c'est tournées des magasins pour trouver une paire à prix fin de saison 😉

Emmanuel
- Le 18/05/2012 18:00

Bonjour NicoG,

Je comprends ton interrogation par rapport à ce que tu as vu. (Comme celle qu'on peut tous avoir dans ce cas-là).
Mais ce n'est pas la loi du nombre qui fixe la règle de sécurité. Bien souvent, c'est l'inverse d'ailleurs....
L'encordement sur glacier est normal. Ce n'est souvent pas un luxe ou une décision de "frileux". Après, comme partout en montagne, la décision est une question de conditions, de saison, de connaissance du lieu, d'expérience, de niveau technique, etc....
Il est souvent arrivé de se retrouver à proximité ou pratiquement sur une crevasse sans s'en rendre compte. Il est un peu tard à ce moment-là si l'on n'est pas encordé....
Un pont de neige peut aussi très bien céder après le passage de 15 personnes qui sont passées sans problème....

Bref, c'est à toi de décider. En considérant que les autres ne sont pas forcément tous meilleurs que toi (sauf professionnels...).

... Et dans le doute, il vaut mieux s'encorder avant le glacier que dans la crevasse.... 😉

mick38
[463 posts] - Le 18/05/2012 20:44

Il y a ce récit http://www.skitour.fr/sorties/dome-des-ecrins,20173.html, mais j'ai pas de leçon à donner moi qui vais au mt blanc tout seul 🤭

Loic
- Le 18/05/2012 21:08

hello
personnellement, quand j'ai un doute et que l'encordement ne pose pas de pb, je privilégie l'encordement. A la descente à ski, il faut vraiment que les doutes soient forts car ce n'est vraiment pas évident de skier encordé (je l'ai fait 2 fois seulement).
je comprends aussi que dans des situations galère, on perde un peu de sang froid et que l'on contourne ces principes. Exemple: passage en ski trop délicat, compagnons déjà passés et 200m dessous avec la corde, etc...

N
NicoG
[106 posts] - Le 18/05/2012 22:06

dans la montée au col des Roches, ou il y avait pourtant à franchir une belle crevasse pas très bien bouchée, que l'on ne voyait qu'au dernier momentDepuis la trace de montée à ski (mais peut être pas depuis la trace piéton) on distinguait bien cette crevasse, j'ai pris plusieurs photos "pédagogiques" de ce point de l'itinéraire avec un piéton sur un pont de neige modèle...


3 gars sur une corde de 20m, un à chaque bout (donc aucun rabe pour un éventuel mouflage)Ca peut bien être nous 😄 , on était 3 sur un brin de 28 m avec celui du milieu sur un noeud ; on a considéré d'une part que il n'y en aurait qu'un qui tombe dans la crevasse, d'autre part que la 2ème cordée du groupe serait solidaire...

Bref, c'est à toi de décider. En considérant que les autres ne sont pas forcément tous meilleurs que toi (sauf professionnels...)L'amateur (plus ou moins éclairé) n'a pas la formation, les compétences, l'aisance, la connaissance du terrain ni les contraintes d'un guide. Ce qui vaut pour un guide n'est pas forcément valable pour ma cordée ; je n'ai pas de complexe à sortir la corde quand le guide la laisse dans le sac et je pense que chacun fait comme il le faut (en fonction de ses compétences... et contraintes !)

Il y a ce récit http://www.skitour.fr/sorties/dome-des-ecrins,20173.htmlImpressionnant. Mise en bière évitée, ça a du coûter cher au bar 🤢

je comprends aussi que dans des situations galère, on perde un peu de sang froid et que l'on contourne ces principesC'est clair ! On a parfois des raisons que la raison ignore !!


L'encordement sur glacier est normal. C'est bien ça qui m'interpelle ! Tout le monde a l'air d'accord sur le fait de s'encorder sur un glacier quand on est piéton et pourtant dans ce que j'ai vu hier c'était loin d'être la règle.
Ce n’était pas un "public" de débutants, tout le monde montait bien (même si j'ai trouvé que les gens mettaient les skis un peu rapidement sur le sac sous le col des Roches alors que ce n'était pas vraiment justifié, mais ça c'est une appréciation personnelle) et avait l'air bien équipé, il y avait des groupes, des compétiteurs, des amateurs de pente raide qui lorgnaient le Turia...

Connectez-vous pour poster