ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Grandes Rousses - Arves > Dans les jardins méconnus des princesses d'Arves

Dans les jardins méconnus des princesses d'Arves ⭐

Massif : Grandes Rousses - Arves
Départ : Le Chalmieu (1580 m)

Topo associé : Gros Crey, Depuis Le Chalmieu

Sommet associé : Gros Crey (2575 m)

Orientation : NE

Dénivelé : 1030 m.
Ski : 2.2

Sortie du vendredi 02 décembre 2016

taramont, Marc Papet

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau - légère bise de NE
Etat de la route : après Chalmieu, quelques courts passages en glace vive Altitude du parking : 1800m
Altitude de chaussage (montée) : 1800m
Altitude de déchaussage (descente) :1800m
mais un déchaussage nécessaire à la montée comme à la descente sur env. 200m de piste au-dessus de Coulouvreuse

Activité avalancheuse observée : néant - bcp de traces dans Montplat
A part le déficit d'enneigement du bas, et plusieurs torrents bien gelés à franchir, excellentes conditions en toute exposition : poudre légère dans les creux et petite couche de poudre sur fond dur dans l'excellente descente NNE

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par taramont)

Avec Hervé
+ ou - identique au topo à la montée - descente W jusqu'à 2350m env - remontée au sommet - descente NNE
Je chausse, non pas mes skis (pas encore) mais mes lunettes caméléon, celles qui me donnent un air sévère (si besoin est) et le bâton à la main, non pas le bâton de ski (pas encore) mais le bâton de l'examinatrice sans concessions et je vous demande : "Connaissez-vous le Gros Crey" ? Un ange passe.
Vous au dernier rang, le randonneur de station (çà existe paraît-il), n'essayez pas de me rouler en consultant Wikipedia sous la goretex : vous risquez de faire la même faute que moi quand j'ai préparé cette leçon et de me répondre : "C'est un sommet du Jura, Taramont, faut un peu sortir de Chartreuse, voyons !" Zero pointé.
Et vous, au premier rang, les locaux que je repère avec leur bon foin d'alpage sortant de leurs Scarpas ou encore les experts à qui une course du 20/11 d'un nommé Julien Pralong (un original sans doute, mais homme de goût) n'a pas échappé, n'essayez pas de faire les malins : quand je dis "connaissez-vous le Gros Crey ?" c'est quasiment au sens biblique qu'il faut prendre ma question ! Ce n'est ni une connaissance par un simple coup d'oeil par la fenêtre que le hasard a placé juste devant lui, ni même la récitation par coeur de toutes les sorties de ST que je demande. Non, connaître c'est honorer, non pas de la tête aux pieds (çà c'est pour les randonneurs de station) mais des pieds à la tête, c'est avoir inscrit l'unique objet de votre désir et de votre plaisir d'un jour dans votre chair, dans vos pieds émus d'être tant serrés par une énergie matinale mal gérée, dans vos doigts étonnés de cette onglée aussi éphémère qu'incongrue à l'heure du réchauffement climatique et dans vos yeux bouffis par une nuit trop courte alors qu'on s'approche des plus longues.
Mais soyons honnête pour une fois : quand Marc, l'homme en qui fleurissent plus d'idées qu'il ne me reste de jours pour les exécuter, donc quand Marc m'a proposé le Gros Crey, j'ai dit oui bien que je n'eusse aucune représentation de la chose ou justement à cause de cela.
Nous (Marc, Hervé et moi) voilà donc partis comme d'hab, les uns en courant, l'autre en musardant. Et musarder dans un décor pareil, sans âme qui vive, grisée par la haute altitude atteinte sans acclimatation, m'a évidemment inspiré ma prose de midinette habituelle que je vous inflige sans pitié, style :
Neiges d'automne, au charme des êtres imprévisibles et fantasques,
Neiges d'automne qui détonnent sous le ciel bleu pétant et les sorbiers sanglants,
Neiges d'automne qui étonnent nos coeurs ardents et nos pieds impatients, etc, etc..
On peut continuer longtemps comme çà, comme il faut continuer à marcher dans la glacière sans bière avant que ne sonnent Vêpres au clocher du Chalmieu.
Les noirs schistes tranchent sur la neige scintillante, yin et yang au pied des princesses d'Arves en talons aiguilles. Plus bas, une yin quelque peu essoufflée essaie de suivre les deux yangs gaillards. Mais il n'y a que 800m, çà peut le faire, et un petit bonus en face W est même le bienvenu. Comme seront bienvenues et l'idée géniale de Marc de descendre en NNE et le geste galant d'Hervé m'aidant à traverser le Ruisseau de la Mulatière aussi gelé qu'un fleuve zanskari. Là, sous l'oeil indulgent des princesses d'Arves nous avons esquissé un élégant pas de deux pour clôturer le bal du jour.

le fleuve gelé
le fleuve gelé
des lumières au château
des lumières au château
petite descente versant W
petite descente versant W
tout est dit
tout est dit
sous l'oeil des princesses
sous l'oeil des princesses
Monique et son chevalier servant
Monique et son chevalier servant
J'y vais, j'y vais pas...?
J'y vais, j'y vais pas...?
il monte, nous descendons
il monte, nous descendons

Commentaires

Invité, le 02.12.16 21:44

Salut Monique,
Dis donc tu es en grande forme ! 😊 J'apprécie d'autant plus de te lire que je suis restée assise toute la journée à écouter une formation bien intéressante quand même sur un jour de RTT 🤭
Des bises, à bientôt

J
JPR1, le 03.12.16 10:25

Poéticissime, comme toujours, merci. Pour toutefois nous rappeler qu'heureusement la perfection n'existe pas, un petit e excessif s'est glissé entre le u et le s de bienvenus. Mais enfin, un excès de féminité, peut-on appeler cela une faute ? 😉

E
Etienne-H-, le 03.12.16 16:10

Jardins pas si méconnus car on se trouve sur une classique des Arves. L'enneigement actuel y est famélique, surtout que ce soit en bas ou sur le sommet du Gros Crey décapé par le vent (on comparera avec les images des mêmes lieux même période la saison précédente pourtant historiquement sèche: https://goo.gl/photos/RmsRfc4EvEmag6Z27)
Du coup c'est vrai que le Montplat était nettement plus attirant en début de semaine, avec seulement une trace qui nous y avait précédée et répétée depuis, ski au pied à la voiture aux Chabottes 🙂
Question toponymie, Crey est beaucoup utilisé dans le secteur, il y un autre Gros Crey à Valmeinier et même un Crey de la Feisse, plein de promesses, à Montrond. Pourtant même les indigènes du Chalmieu ne sont pas en accord sur le nom des sommets. Ainsi pour certains le Crey Aigu s'appelle Bon Ventre, alors que Bon Ventre est parfois donné pour le Gros Crey par d'autres. Raisonnablement on attribuerait Bon Ventre au replat entre ces deux éminences où se repaissent les génisses à la belle saison.

fan, le 04.12.16 18:01

Cet âne me rappel cette belle sortie 🙄
http://www.skitour.fr/sorties/col-des-aiguilles-d-arves,58171.html
C'est vrai que Marc est toujours plein de bonnes idées 😎

T
taramont, le 07.12.16 00:05

et voilà ce que c'est que de sortir avec d'anciens pédagos : on se prend à jouer à l'instit et on est inspecté dans la foulée ; là, on ne rate ni votre confusion sur la question du genre, ni vos lacunes en toponymie, ni votre méconnaissance du caractère non méconnu d'un site que vous avez cru tel 🙁 ; comme lots de consolation, on semble apprécier la poésie issue de mon cerveau mal oxygéné (merci JPR1) et on m'instruit d'un tas de choses sur la vie locale en pays arvan, (merci Etienne-H-)
@fan : suis allée voir votre sortie et je me suis bien amusée, mais c'était un peu plus sportif que la nôtre ; oui, je confirme Marc a un sac sans fond d'idées géniales et (très important), à ma portée - amitiés
@laurence : réserve-moi une danse dans ton carnet de bal 🙂

Cette sortie
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER