ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Ajouter une sortie

Topo-guide > Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre > Cauterets (Pont d'Espagne) > Grand Pic de Peterneille, Tour du Grand Péterneille

Grand Pic de Peterneille, Tour du Grand Péterneille (Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre)

Massif : Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre
Sommet : Grand Pic de Peterneille (2764 m)
Orientation : T
Dénivelé : 3350 m.

Difficulté de montée : PD
Difficulté ski : 2.2 E1
Pente : 35°

Raid de 4 jours autour du Grand Pic de Péterneille. Pentes en général faibles, exposition minime. Les pentes les plus fortes sont exposées Sud et statistiquement moins exposées aux plaques à vent.
Départ : Cauterets (Pont d'Espagne) (1459 m) - Lourdes > Cauterets > Pont D'Espagne (à 7km). Parking payant.
Itinéraire : Jour 1 : Boucle par les lacs du Pourtet pour aller refuge Wallon. Départ Pont d'Espagne. Parking payant (on a payé 8 euros pour 4 jours). Suivre pistes ski de fond jusqu'au Pont de Cayan. De là montée raide dans la forêt, en zigzagant entre de petites barres. La sortie du passage raide est plutôt sur la droite, comme indiqué sur la carte 1/25000. Suivre ensuite le lit du ruisseau du Pourtet jusqu'au Lac du Pourtet. Monter encore un peu dans un vallon plat, puis descente jusqu'au Lac Nère et ensuite descente sur le refuge Vallon. D+=970m
Jour 2 : Montée au Col d'Arratille. Du refuge descendre un peu direction Pont d'Espagne, rapidement prendre le premier vallon à droite qui monte directement au Col d'Arratille. Le seul passage raide est dans le verrou du lac d'Arratille. Du col descendre coté Espagnol, versant Sud, vers le fond du Circo del Ara jusque environ 2300m. Remontée ensuite plein E vers le col des Oulettes (2615m). L'itinéraire consiste à prendre plutôt sur la droite dans des larges vires successives plutôt que dans le fond du vallon qui est relativement resserré et raide. Descente en versant N directement en direction du refuge des Oulettes de Gaube. D+=1025m
Jour 3 : Montée dans le vallon à droite du vallon descendu la veille, direction du Col des Mulets (2591m). Descendre dans le Circo del Ara jusque environ 2220m, sur une zone peu inclinée nommée Los Batanes. Montée ensuite pour rejoindre l'Ibon Alto de Batanes. Rejoindre le Collado de Letrero (2642m). La montée présente sur la fin un passage assez raide (environ 35°-40°), en face Sud. Descendre ensuite direction N vers l'Ibon de Letrero, puis rejoindre un autre lac nommé lui aussi Ibon de Letrero (!)(2520m). Traverser vers l'W ce lac puis remonter plein S dans un vallon qui conduit à un col (2757m) non nommé situé entre El Penon o Pico Serrato et la Pena de Xuans. Descendre de ce col vers l'W pour rejoindre une très légère dépression (coté 2625m) sur une arête N-S peu marquée qui surplombe l'Ibon de Xuans. De ce léger col, on rejoint le refuge par une succession de vires qui finissent au refuge (2191m), soit en rejoignant le lac de Bachimana. La position du refuge n'est jamais tout à fait la même selon les cartes, peut être parce que plusieurs bâtiments sont sur ce plateau. D+=980m.
Jour 4 : Retour à Pont d'Espagne. Passer au barrage, descendre sur la lac et traverser plein S pour attaquer un vallon très encaissé qui conduit directement au Port de Marcadau (Puerta de Marcadau o de Panticosa (env.2550m). La fin n'est pas spécialement raide mais peut présenter une corniche (nous a-t-on dit). La descente versant N puis E ne présente pas de difficultés. On se laisse glisser vers le refuge Wallon, puis vers le Pont d'Espagne. À partir du Pont d'Estalounqué on est sur les pistes de skis de fond de la petite station du Pont d'Espagne, la descente se fait donc très rapidement. D+=360m.
Matériel : crampons et 1 piolet légers peuvent être utiles.
Remarques

Certaines altitudes et toponymies peuvent ne pas correspondre avec certaines cartes espagnoles. J'ai pris celles indiquées sur la version numérique des cartes topographiques de l'Instituto Geographico Nacional, à partir de l'interface iPhiGéNie.
Il est possible d'ajouter un jour en restant 2 nuits au refuge de Oulettes de Gaube, pour faire en AR le Vignemale ou le petit Vignemale.


Variantes

1. Descente du col de Letrero par les lacs

Sans visibilité, il est mieux de descendre du Col de Letrero en suivant la succession de lacs (Letrero, Bramatuero Alto, Bramatuero Bajo, Bachimana) et de retrouver le refuge à partir du barrage, immanquable.

Bulletin d'estimation du risque d'avalanche Haute-Bigorre
Valable jusqu'au 25.05 en soirée
Rédigé le 24.05.24 à 16:00

Au-dessus de 2500m risque limité, plus bas risque faible.

Risque Accidentel : Petites structures de plaques au-dessus de 2500m.

Risque Naturel : Quelques départs ponctuels en neige récente humidifiée au-dessus de 2400 à 2500m.

Résumé : Départs spontanés : Quelques départs ponctuels en neige récente humidifiée au-dessus de 2400 à 2500m. Déclenchements skieurs : Petites structures de plaques au-dessus de 2500m.

Stabilité : Neige ventée au-dessus de 2500m, surtout en secteurs frontaliers en versants ombragés, neige humide partout ailleurs. DEPARTS SPONTANES : Des départs ponctuels en pentes raides au-dessus de 2400m, mobilisant uniquement la neige récente, dès le petit matin. En général de petite taille, plus rarement de taille moyenne dans les pentes nord-est raides au-dessus de 2500m des secteurs frontaliers où des accumulations plus importantes sont encore localement en place. DECLENCHEMENTS PROVOQUES : Des plaques peu épaisses se situent au-dessus de 2500m, sensibles à de faibles sollicitations dans les combes et pentes nord à est raides. Structures de plaques constituées d'un mélange de neige fraîche, de neige roulée et d'un peu de grésil sans trop de cohésion. Ce risque est plus fréquent en secteurs frontaliers, il diminue au fil de la journée avec l'humidification au soleil, ne persistant que dans de rares combes très ombragées.

Qualité : Manteau neigeux déficitaire et peu épais, sauf en secteurs frontaliers au-dessus de 2500m où persistent des accumulations parfois assez importantes. La neige de surface, encore sèche par endroits au-dessus de 2500m samedi matin, légèrement regelée plus bas, s'humidifie rapidement sauf dans de rares secteurs nord et devient molle et non portante, reposant sur une couche de neige ancienne bien dense.

Source: MétéoFrance

Afficher le bulletin complet
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER