ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Topo-guide > Beaufortain > Albertville > Pointe de la Combe Neuve, Traversée du Beaufortain

Pointe de la Combe Neuve, Traversée du Beaufortain (Beaufortain)

Massif : Beaufortain
Sommet : Pointe de la Combe Neuve (2961 m)
Orientation : T
Dénivelé : 5900 m.

Difficulté de montée : PD
Difficulté ski : 3.2 E2
Pente : 35/40° court

Traversée du massif du Beaufortain d'Albertville à Bourg Saint Maurice

- Pour J1, on peut partir de Molliessoulaz ce qui "allège" le dénivelée mais complique la logistique voiture.
- On peut rajouter plusieurs sommets pour peu de dénivelée supplémentaire: Mirantin, Pointe de Lavouet, Pointe de la Grande Combe, Mont Coin.

Départ : Albertville (340 m) - Gare

Itinéraire : J1: De la gare d'Albertville, monter successivement à Farette, Fort du Mont, Blockhaus des Têtes, Géant du petit Pré, Roche Pourrie par l'arête SW (possiblement 1 ou 2 déchaussages). Descendre 100m en versant E.
Repeauter, éviter la pointe de Saint jean par le sud, passer au point 2299 et monter au pas de l’Âne. Descendre son versant SE jusque 2000m d'où l'on remonte à la pointe de la Grande Journée. Descendre son versant S, passer par les lacs de Lavouet et arriver à la cabane du Soufflet.
D+:2650m

J2: De la cabane, descendre au ruisseau puis remonter au col de la grande Combe et basculer sur le sommet des pistes d'Arêches. Passer au sommet du télésiège et par une traversée légèrement descendante au début, rejoindre la combe NE de la pointe du Dard que l'on remonte jusqu'au sommet. En descendre versant E jusqu'au passage du Dard. Remonter la raide face W du Grand Mont jusqu'à une brèche sur l'arête W 50m à droite du sommet. Monter au sommet par l'arête (peu difficile mais aérien, crampons, piolet utiles selon les conditions).
Descendre versant E jusqu'au pas de la Louze puis en versant N jusque vers 2000m. Repeauter et monter facilement à la pointe de Riondet. En descendre versant N en traversée sans trop perdre d’altitude. Remonter au col de Charvetan puis au crêt du Boeuf. Descendre facilement au refuge de la Coire.
D+:1850m

J3: Du refuge, monter au col du Coin. Descendre versant N jsuq'au chalet du Coin puis remonter au col de Bresson. Sans enlever les peaux, traverser vers le refuge de Presset puis monter au col 2622. Descendre versant N sur 100m à peine puis remonter le couloir menant au col de la Nova. Terminer par l'arête de la pointe de Combe Neuve (crampons, piolet utiles selon les conditions). Descendre la magnifique combe NE jusqu'au point 2316 et partir au NE pour descendre un raide couloir menant au torrent le charbonnet. Le suivre (plutôt rive droite) jusqu'aux Echines Dessus. Si l'enneigement le permet, skier jusqu'au hameau des Maisonnettes puis emprunter le chemin balisé jusqu'à la gare de Bourg Saint Maurice.
D+:1400m

Matériel : Crampons, piolet


Variantes

1. Traversée du Beaufortain, Nord > Sud (3100 m, ski 3.2, T)

J1 : De Notre Dame de la Gorge rejoindre le col du Bonhomme puis le refuge du col de la croix du Bonhomme (D+ : 1300m)
J2 : Profiter de l'altitude pour faire un petit aller-retour à la tête nord (ou sud) des Fours puis rejoindre le plan de la Lai, par la crête des Gittes ou par le vallon de la Gittaz pour dans tous les cas passer par le col de la Sauce (D+ : 500m)
J3 : Rejoindre le charmant refuge de Presset, par la Combe de la Neuva ou par le passage d'Arpire (D+ : 900m mini)
J4 : Idem à J3 du topo original à partir du refuge.

Bulletin d'estimation du risque d'avalanche BEAUFORTAIN
Valable jusqu'au 26.05 en soirée
Rédigé le 25.05.22 à 16:00

Risque faible.

Risque Accidentel : peu probables.

Risque Naturel : neige humide.

Résumé : Départs spontanés : neige humide. Déclenchements skieurs : peu probables.

Stabilité : (rédigée à partir d’information réduite) NEIGE HUMIDE Le manteau neigeux encore en place prend un aspect estival de type névé jusqu'à haute altitude. Départs spontanés : assez bon regel nocturne sous un ciel étoilé mais le manteau neigeux s'humidifie rapidement en journée sous les températures douces. Cela peut conduire à de très rares avalanches de fonte de surface ou emportant toute l'épaisseur restante au-dessus de 2800/3000 m environ sur de la roche lisse et raide. Déclenchements provoqués : peu probables : en coupant la neige en pente raide près des rochers (là ou elle est la plus meuble) ou dans la neige blanche pourrie d'altitude (résidus de la chute de début mai), un skieur peut faire partir la neige en coulée assez lentes mais dense.

Qualité : L'enneigement a bien souffert de l'épisode de chaleur mais on peut encore chausser les skis à partir de 2000/2200 m en Nord. La neige est de type névé, généralement assez portante à toute heure à la glisse moyenne à correcte. Sur les replats, le cupules sont assez importantes, mais elles sont plus réduites dans les pentes. Au-dessus de 2800 m, il peut subsister très localement (versants nord en combes ou couloirs) un peu de neige blanche pourrie sur 20/30 cm d'épaisseur et ne glissant pas. Attention aux ponts de neige au-dessus des torrents qui peuvent céder à votre passage.

Source: MétéoFrance

Afficher le bulletin complet