ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Ajouter une sortie

Topo-guide > Ecrins > le Casset > Crête de Roche Bernard, par la combe des Chenaudes

Crête de Roche Bernard, par la combe des Chenaudes (Ecrins)

Massif : Ecrins
Sommet : Crête de Roche Bernard (2694 m)
Orientation : E
Dénivelé : 1170 m.

Difficulté de montée : F
Difficulté ski : 3.2 E3
Pente : 35° sur 200m

Départ : le Casset (1520 m) - Briançon (ou Bourg d'Oisans) -> Monêtier les Bains -> le Casset
Itinéraire : Du Casset prendre la petite route au Nord et se garer dans l'épingle, juste avant que cette route ne rejoigne la RN91.





Traverser la Guisane et remonter la grande pente du torrent des Chenaudes en rive droite, en limite des arbres. A partir de 1900m, continuer dans la forêt jusqu'à un replat vers 2200m, au pied d'un large cirque que dominent 2 cols neigeux au NW. Se diriger vers le col le plus haut et le plus à l'ouest. Au col, continuer vers l'W par l'arête puis revenir SW au dessus d'une barre de rocher (attention par neige dure) et déboucher plein W au sommet.
Matériel : Pas de matériel particulier
Remarques

Parc National des Ecrins, chiens interdits


Variantes

1. par le vallon du Fontenil (1000 m, ski 3.1, N)

Des Boussardes, remonter le vallon du Fontenil jusqu'à 2200m.nSe diriger ensuite SE puis S pour rejoindre le pied d'un couloir évident.nRemonter les 200 m du couloir pour sortir à un petit col (~2600 m) à l'W du sommet.

2. Crête de Roche Bernard, bras ouest, Fracture Nord (1100 m, ski 5.2, N)

Des Boussardes, suivre l'itinéraire classique du Fontenil jusqu'au point 2208m, Partir ensuite plein sud pour venir buter contre la muraille Nord du prolongement Ouest de la Crête de Roche Bernard.nLa "Fracture" est évidente, en ascendance de gauche à droite.nEtroite de 6m à 150cm, raide, obstruée de deux ressaut nécessitant "la pose des mains":nLe bloc coincé à mi parcours, un pas en opposition, 3m, puis le ressaut supérieur des 50m terminaux, environ 15m en 3+. De fait, les 50 derniers mètres semblent inskiables, à moins d'une belle mousson printanière...nc'est un manière "originale" d'accéder au plateau supérieur de la Montagne du Vallon, par laquelle on peut s'échapper si la désescalade semble trop hasardeuse.nPenser à un ou deux piolet, et pourquoi pas un bout de corde pour poser deux rappels.n

3. Couloir en S (800 m, ski 4.2, E)

De Pré Chausson, se diriger à gauche vers le large cône du Couloir en S évident. Traverser au plus direct la forêt de mélèzes pour rejoindre la rive droite du Vallon du Fontenil.nRemonter les premières pentes à 35°. Le couloir est alors tournant et se redresse légèrement pour atteindre 40°.nEn partie haute, se diriger à droite vers des pentes plus raides avoisinant les 45°, défendues par un ressaut rocheux plus ou moins marqué selon l'enneigement. Pour atteindre la petite calotte sommitale, emprunter une courte et raide goulotte (passage à 50°, largeur 1.8 m) enserrée entre des rochers ocres.nL'antécime de la Crête de Roche Bernard, culminant à 2400 m environ, communique avec le vallon du Torrent des Chenaudes qui permet d'atteindre sans difficulté, au prix d'une très courte descente, la "vraie"crête sommitale de Roche Bernard.

4. Couloir Nord du Pt 2440 (800 m, ski 4.2, N)

C’est le premier grand couloir rencontré dans le vallon. Évident. Protégé par un petit ressaut raide en bas.

Crète de Roche Bernard "Fracture" Nord.Crète de Roche Bernard "Fracture" Nord.
Crête de Roche Bernard - Couloir en SCrête de Roche Bernard - Couloir en S
Bulletin d'estimation du risque d'avalanche Pelvoux
Valable jusqu'au 07.06 en soirée
Rédigé le 06.06.24 à 16:00

Au-dessus de 2800m risque faible évoluant en risque limité, plus bas risque faible.

Risque Accidentel : départs ponctuels en neige humide. Rares plaques en très haute montagne

Risque Naturel : départs ponctuels en neige humide surtout au-dessus de 2800m

Résumé : Départs spontanés : départs ponctuels en neige humide surtout au-dessus de 2800m Déclenchements skieurs : départs ponctuels en neige humide. Rares plaques en très haute montagne

Stabilité : NEIGE DE PRINTEMPS. MANTEAU PLUS INSTABLE EN TRÈS HAUTE ALTITUDE - DERNIER BERA DE LA SAISON, REPRISE DÉBUT NOVEMBRE DEPARTS SPONTANES : - peu probables au levé du jour, puis des départs superficiels en neige humide se produisent rapidement au fil de l'ensoleillement. Possibles en toutes orientations, ces départs sont généralement de taille petite à moyenne. En versant nord au dessus de 2800m, un départ linéaire de plus grande taille est possible localement, notamment au passage d'un averse, générant alors une avalanches pouvant être de grande taille. - risque de déstabilisation d’une épaisse corniche ou d'une reptation encore en place en haute altitude avec la douceur marquée, générant des avalanches de taille moyenne, rarement grandes. DECLENCHEMENTS PROVOQUES : - quelques plaques persistent au-dessus de 3500/3600 m en versants nord, ayant conservé de la neige froide. Elles deviennent plus difficiles à déclencher, mais peuvent mobiliser des volumes importants de neige. - un skieur évoluant tardivement en pente raide peut provoquer sous les skis un départ de neige pourrie / humidifiée en profondeur Ceci est le dernier bulletin de la saison, rendez-vous début novembre. Pour les conditions en montagne pendant l'été, consultez les bulletins de prévision Montagne du département : 08 99 71 02 05.

Qualité : Enneigement excédentaire pour un début juin, très excédentaire à haute altitude. Ce jeudi 6 juin, on relève encore 3m51 de neige à la nivôse des Écrins à 2970 m. Limites skiables à partir de 2200/2500 m selon les orientations, localement un peu plus bas en versant peu ensoleillé du cœur de massif. Qualité de la neige : manteau neigeux très dense et printanier. Seules les pentes plein Nord de très haute montagne ont pu conserver de la neige plus froide. Après un regel moyen à mauvais, reprise rapide de l'humidification. Les crêtes de très haute altitude sont encore souvent occupées par des corniches, parfois volumineuses.

Source: MétéoFrance

Afficher le bulletin complet
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER