ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Les (re)tranchées de la Balmette

Les (re)tranchées de la Balmette ⭐

Massif : Belledonne
Départ : Rivier d'Allemont (1276 m)

Topo associé : Col de la Balmette, Tour de Roche Rousse

Sommet associé : Col de la Balmette (2667 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2500 m.
Ski : 3.1

Sortie du dimanche 25 février 2018

rob, Cricri-38

Conditions nivologiques, accès & météo

Assez beau Samedi, très couvert et brouillard de plus en plus présent dimanche, grosse chaleur (0°c au levé à 1860m)
Etat de la route : ras Altitude du parking :
Pas de portage, toute la partie chemin est bonne. Neige ferme pour arriver dans le vallon du col de roche noire. Au dessus, neige qui chauffe, changeante, mais encore bien skiable. La neige n'est pas transfo.
Balmette : neige plus froide, changeante, entre poudre dense et cartons dans le haut, croutée plus bas.

Skiabilité "juste correcte" (on se fait plaisir avec un bon niveau)

Altitude de chaussage (montée) :
Altitude de déchaussage (descente) :

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par rob)

J1 : Rivier -> Cabane de Roche Couttant -> Col de la Balmette J2 : Cabane > Col de Roche noire
Sur une belle idée de Christine (encore une fois !), nous partons à 7 du Rivier, gros sacs sur le dos et pelles à l'épaule : la cabane de Roche Couttant nous attend mais les souris qui l'habitent ont préparé leurs défenses ! Les petites coquines ont enterré leur nid sous plus de 2m40 de neige compacte, histoire de dormir tranquille dans les matelas de mousse transformés en nid douillets...
Nous les amadouons avec la promesse d'un repas gargantuesque (l'intendance était top niveau), de bons burgers qui laisseront de délicieuses miettes ! Face à de telles arguments, les souris acceptent de nous laisser creuser sans provoquer de chutes de neige depuis le toit, pour ne pas reboucher nos tranchées...
Nous en sommes quand même quittes pour 2 bonnes heures de pelletage :) Quantité de neige devant la porte : 2m40 à la sonde !
Grâce à un travail d'équipe efficace, nous pouvons même dégager la réserve à bois qui est sous la partie la plus enneigée du chalet... Ça nous aura mieux réchauffé que le poêle, inutilisable car le vent fait "tomber" la fumée dans la tranchée de l'entrée et nous enfume.

La négociation avec les souris terminée (nous avons du nous battre pour récupérer les matelas enterrés sous les crottes), nous partons à trois pour profiter du couché de soleil du coté de La Martine aux couleurs chaudes. Nous bifurquons finalement sur le col de la Balmette par peur de faire couler Martine, et que ses pentes vierges nous fassent arriver en retard...
Excellent choix, car nous arrivons au col pile au bon moment, les lumières sont magnifiques et la mer de nuage qui couvre Grenoble donnerait envie de s'y allonger !
Le grand Pic et ses arêtes sont décorés de meringue à l'orange et réveillent les envies de goulotte...
La descente est un peu compliquée par la faible lumière, qui ne permet pas de bien distinguer les changements de neige, mais nous trouvons quand même de bonnes zones de poudre tassée :)

Très belle soirée, on se régale, on prend soin de laisser quelques miettes aux souris pour les dissuader d'aller faire des acrobaties et visiter les sacs suspendus, et on se couche pour une belle nuit de sommeil avant d'aller faire le tour de la Balmette avec tout le groupe !
Cinq personnes sur les matelas (ça rentre bien mais prévoir des tapis de sol impérativement), et deux qui avaient prévu de dormir dehors.

C'était sans compter sur les souris qui débarquent à 1h du mat', frontales à fond, et en parlant fort... Ah non, c'est pas un rêve, mais des skieurs aux idées tordues, partis à 21h de Grenoble, et qui visiblement ne se posent pas trop de question pour aller en cabane non gardée l'hiver ??
Second réveil frontale dans la tête à 2h30 après la fondue, non non, on re-confirme, y'a plus de place... C'est plus simple de trouver un plan B de jour ;) Heureusement, les bancs et la réservent à bois leur permettront de passer la nuit...

Dimanche, le grand jour, nous débarquons en furie de notre tranchée pour prendre d'assaut le col de Roche Noire ! Nous sommes un peu en retard, la météo est moyenne, nous sommes tous fatigués, mais tout va bien se passer !
Un peu plus tard, nous sommes tous essorés, sur-chauffés, déshydratés, et nous sommes bien content de trouver le brouillard coté Ouest pour faire demi-tour l'esprit tranquille ;p
Descente plutôt bonne pour ceux qui ont encore un soupçon de cuisse, jusqu'à l'arrivée dans le brouillard et le début de la débandade... On remonte chercher nos affaires à la cabane, et on se laisse glisser tranquillement vers un sommeil réparateur, sans souris :)

Le chalet, pour un peu il fallait sonder !!Le chalet, pour un peu il fallait sonder !!
Le trou de la réserve à bois, plus de 3m de profondeur...Le trou de la réserve à bois, plus de 3m de profondeur...
On voit la sonde devant la fenêtre de l'étage, il y a du boulot !On voit la sonde devant la fenêtre de l'étage, il y a du boulot !
La vue est belle pour les travailleursLa vue est belle pour les travailleurs
La tranchée progresse !La tranchée progresse !
Attirés par la lumièreAttirés par la lumière
La MartineLa Martine
Col des BalmettesCol des Balmettes
Une bien belle mer Une bien belle mer
Meringue à l'orangeMeringue à l'orange

Commentaires

Y
Yann, le 27.02.18 11:36

La prochaine fois faites un igloo au moins y'aura pas de souris 🙂
Beau w-end 😉

Cette sortie