ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Mt-Blanc, Arete de Peuterey en boucle. Ca passe... et casse :(

Mt-Blanc, Arete de Peuterey en boucle. Ca passe... et casse :( ⭐⭐⭐

Massif : Mont Blanc
Départ : La Palud (Pointe Helbronner) (3462 m)

Topo associé : Mont Blanc de Courmayeur, Arête de Peuterey

Sommet associé : Mont Blanc de Courmayeur (4748 m)

Orientation : T

Dénivelé : 3150 m.
Ski : 5.4

Sortie du vendredi 24 juin 2016

JeromeG

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau, pas de vent, iso a 3600 le matin, montant a 4500
Etat de la route : Fermee 3km avant le Lac Combal Altitude du parking : 1640m
Sur le glacier de Miage on chausse a 2000m
VN des Aiguille grise tracee, faible regel jusqu'a 3500 (croute sur pourrie), quelques pont de neige a bien regarder, puis beton jusqu'a l'arete. Neige portante jusqu'au Dome du gouter ou l'on rejoint l'autoroute qui arrive du refuge homonyme (mega tracee)
Arete de Peuterey en moquette 5*
Col de Peuterey en soupe
Glacier de la Brenva... a eviter en Juin!

Altitude de chaussage (montée) : 2000
Altitude de déchaussage (descente) :

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Avec Feis
Val Veni > Refuge Gonella > VN Italienne > Arete de Peuterey > Col de Peuterey > Glacier de la Brenva
Vendredi matin, 10h30, après 20mn passe au fond a trouver les forces pour remettre le crampons et tirer sur les pioches, je sors de cette crevasse qui aura ete celle de trop. Je crache un peu de sang, je me sens tout casse, quelques cotes au minimum. On passe en revue les possibilities pour moi d’arriver a sortir de ce labyrinth sans casse supplementaire, mais il faut se render a l’evidence ells sont quasiment egale a 0. Donc c’est la mort dans l’ame que j’appelle Francois qui est de tour au standard aujourd’hui, et qui etait au courant de notre objectif, pour declencher les secours…

Jusqu’a quelques dizaines de minutes avant de moment la tout s’etait vraiment bien passe. Trop bien peut-etre. Peut-etre que les choses s’etaient tellement bien deroule qu’il fallait maintenant payer l’addition…!

Ca faisait des semaines qu’on suivait la meteo, avec ces orages qui continuaient de platrer les pentes d’altitude. On avait prevu la face Ouest du Mt-Blanc pour cloture la saison, et on voulait trouver une fenetre meteo/condi/boulot/famille dans la 2ieme moitie de Juin (pas avant pour avoir un bon enneigement, pas après vu que je devais courrir le trail du Cro le 8 Juillet). Chaque jour l’enneigement d’altitude devenait meilleure, au point qu’a un moment, je lance l’idee: la face Ouest passe chaque annee, alors que l’arete de Peuterey, toujours admiree mais jamais mise en objectif, s’enneige beaucoup plus rarement. Avec tours de passe-passe et autre jonglerie d’emploi du temps Feis et moi nous liberons pour jeudi aprem et vendredi matin. Un coup d’oeil sur le couloir Eccles depuis la webcam de la Youla sur panomax.com (merci Francois, site dement!) et on confirme l’objectif. Je passes sur le detail des discussions pour se mettre d’accord sur la question de la montee, mais en gros: par la Fourche, on connait mal, c’est long, le retour nous semble casse-gueule; par les 3 monts a vu, c’est pas trace, ca a l’air tout plaque; et c’est le a vue en montant par Gonella qui l’emporte, vu que la VN italienne a ete trace juste le jour d’avant.

Tout se deroule a la perfection: depart de la Val Veni a 17, refuge a 20:15. Les gardiens nous font un bon petit repas malgre l’heure (top, merci!). Depart du refuge a 2:15, sommet a 7:15 pour moi, je m’etonnes meme de la bonne forme, pas de mal de tete. Pas mal de monde au sommet, pas un brin de vent, pas un nuage, un parapentes se prepare, on profite de se moment rare pendant quelques dizaines de minutes puis pendant que Lorenzo finit de se preparer je vais jusqu’au Mont-Blanc de Courmayeur pour voir l’entrée de la pente.C’est corniche, mais il y a 2 points de faiblesse. Ni une ni deux je sors la pelle et 20mn de pelletage plus tard on a un beau boulevard pour entrer dans la pente. On chausse vers 8:30, moquette comme prevu, on evite facilement 1 ou 2 plaques de glaces dans la partie haute, passage un peu delicat de la crete pour passer du versant Brenva de l’arete au versant Eccles, mais la neige a transforme, ca passe bien. Dans Eccles un peu de dry pour Lorenzo, 1 dechaussage de 10m pour moi, puis un petit rappel de 5m pour passer un 2ieme pas de mixte (qu’on aurait vu comment eviter si on avait monte la ligne), un derniere etroiture et ce sont les virages liberateurs en moquette au poil jusqu’au depart du col de Peuterey. 9:45 environ, on remet les crampons pour passer une etroiture quelques mettre sous le col, et on attaque la descente en neige transfo/pourrie, comme prevu. Avec cette neige molle ca skie bien, mais force est de constater que c’est bien abime, et il y a pas mal de trous… 1 premier saut de 2m pour la rimaye du haut, puis un autre de 3m pour une autre plus bas. Ils ne reste plus qu’a descender la Brenva comme prevu. On avait repere une ligne bien enneigee et “Presque” continue en se tenant vraiment au pied de la Blanche: oui mais c’etait il y a Presque 2 mois… et sur place on a la deplaisante surprise de voir qu’elle a disparu. Ce n’est qu’un chaos de bosse, bloc, seracs, trous, crevasses. On trouve un cheminement a peu pres potable, ponctue de quelques saut ici et la, et ponts de neige passes en vitesse. Mais en arrivant a peu pres a l’aplomb du couloir NE de la Blanche, cul de sac. Devant nous la descente est coupee par un saut de 20 a 4m selon les endroits. Doute.. Lorenzo s’approche prudemment, evalue la situation, et saute en decale sur 2m. Il arrive 4m plus bas de l’autre cote. Je m’approche a mon tour, et a 2/3m du point de saut, une pierre glisse juste au dessus de mes skis, sur mes skis, et m’emporte vers le bas 80cm de trop et je pars dans le vide, rebond sur le bord oppose, rebond encore, puis le choc. Douleur, soufflé coupe, mais un rapide check-up me rassure : colonne, jambes, tetes ont l’air ok. C’est le thorax qui a pris.

Dur de faire un bilan de tout ca. Decu, tres decu par la maniere dont les choses ont tournee. Content, satisfait, voire soulage d’avoir enfin fait cette descente. Mais aussi bien conscient d’avoir grille un joker et genere pas mal de stress autour de moi. Bon, c’est l’ete desormais, on va penser a autre chose et prendre quelques mois pour digerer tout ca je crois!

Chaussage 2000m en short :)
Chaussage 2000m en short :)
La bas le refuge
La bas le refuge
Derniers metres pour aujourd'hui
Derniers metres pour aujourd'hui
Tres joli le nouveau Gonella, allez y faire un tour!
Tres joli le nouveau Gonella, allez y faire un tour!
On y est
On y est
Aaah il fallait au moins ca!
Aaah il fallait au moins ca!
L'inevitable Vallot
L'inevitable Vallot
Un passage dur la VN
Un passage dur la VN
Juste derriere le sommet principale, le Mont Blanc de Courmayeur
Juste derriere le sommet principale, le Mont Blanc de Courmayeur
Un paquet collector, perime depuis 2013, je l'avais garde specialement pour ce jour ah ah ah!
Un paquet collector, perime depuis 2013, je l'avais garde specialement pour ce jour ah ah ah!
Summit!
Summit!
Entreprise de terrassement Gingreau
Entreprise de terrassement Gingreau
Moumoute
Moumoute
C'est parti
C'est parti
Suspendus
Suspendus
Ambiance superlatives
Ambiance superlatives
Eccles
Eccles
Arrivee au col
Arrivee au col
Re-Eccles, vu du col
Re-Eccles, vu du col
Le col donc... moyen
Le col donc... moyen
Moyen mais bon ca descend bien
Moyen mais bon ca descend bien
Une des dizines de rimayes/crevasses passes ce jour avant celle de trop..!
Une des dizines de rimayes/crevasses passes ce jour avant celle de trop..!

Commentaires

M
Manu Abelé, le 25.06.16 06:53

Bravo quand même pour la gestion parfaite du timing et des conditions.. bon courage pour les nécessaires moments de réflexion (introspection?)

J
jeanluc, le 25.06.16 07:26

Whaouh... quelle course ! Bien content que tu sois revenu de cette aventure mal finie...

G
grandpic, le 25.06.16 08:53

Curieux, j'ai eu la même mésaventure il y a quelques années, une pierre qui m'a fauché ... heureusement que la chance est par là de temps en temps ... bon été ! mais quelle saison ! gardons les bons souvenirs ! La Blanche avait l'air de passer, non ? on voit pas la rive gauche sur la photo, mais c'est blindé ! 😎

N
Nick, le 25.06.16 09:11

Une énorme saison, qui se finit avec un petit goût amer certes, qui va permettre de faire une pause, et de se poser de (bonnes?) questions quant l'engagement est toujours au max. Il y a un moment (c'était fin mai pour moi cette année) où il faut malgré tout peut-être accepter de se faire à l'idée de ranger les skis, contraint forcé ou pas...
Sacrée course en tout cas, et bravo pour la motivation à dénicher toujours des lignes et des itinéraires de cette envergure 😉

manu R, le 25.06.16 10:08

J'ai vu Cyril hier il me disait que tu lui manquais, et ce matin je vois ça... mer**! Un bon Joker effectivement, content de voir que vous vous en êtes bien tirés. Le retour d'expérience est intéressant et honnête. Je te confirme qu'une bande de neige permettait de descendre la Brenva en bas extrême rive droite il y a encore 15j parce que c'est un beau chantier ce glacier.
C'est vrai que plus on engage et moins on s'en rend compte, souvent on est pris dedans, c'est après avec le recul qu'on réalise, alors retapes toi bien, la réflexion viendra.
belle saison en tout cas, ciao

E
Etienne-H-, le 25.06.16 11:20

Salut Jérôme,
Course énorme pour finir une saison énorme...
Un bon rétablissement en espérant que le bilan traumatologique ne soit pas tant pire,et peut être l'occasion de prendre le temps d'une réflexion globale sur la fréquentation de ces lignes si belles mais si engagées.

friz, le 25.06.16 11:56

Très très impressionnant une fois de plus. Bravo

R
Remigrec, le 25.06.16 13:05

Jamais vu un but aussi proche du non-but !
Bravo pour ces perfs et ce bon esprit.

S
squal, le 25.06.16 13:37

Répare toi bien et profite de tes petits bouts (ça retape bien leur énergie débordante).
Et merci pour la belle saison que tu nous as fait partager même si cette dernière course aurait pu avoir une issue plus sympa.

A
andras, le 25.06.16 17:18

Superbe saison! Bravo! Remets-toi bien!
Effectivement, en rentrant de la vallee d'Aoste j'ai pris pas mal de photos de la Peuterey, je me disais qu'y a plus de glace en haut! 😎

F
Fabrice74, le 25.06.16 19:52

Humm qu'en penser...
Il paraît que rien n'arrive par hasard.
Avec tous ces itinéraires incroyables que vous sortez il faut bien se faire rappeler à l'ordre parfois.
Paraît aussi qu'il faut de suite remonter à cheval après une chute. Mais ce n'est pas ca qui va t'arrêter...de toutes façons on est à l'abri nul part!
Bon été!! 😉

jean heintz, le 25.06.16 20:59

ça fait quelques points en moins sur le permis, comme on dit ... 😉 Bon rétablissement et bravo pour le portage des Figolu.

P
p1p1, le 29.06.16 22:22

Salut Jérôme,
À 30' près maximum on aurait pu se croiser au sommet 😉
Bon rétablissement 🙂
Sans être trop long tu as pu écrire ce CR rapidement donc tu n'es pas trop "cassé"
Suite à un accident de vélo j'ai été arrêté 6 mois et depuis j'ai appris une chose : la vie peut s'arrêter à tout moment (qqsoit ce que tu fais ) il est donc important de profiter de la vie 🙄 et de ces proches qui l ' enrichissent 🙄 😉

B
Boris Pivaudran, le 04.07.16 13:22

Bravo pour cette aventure d'ampleur et bon courage pour ton rétablissement

C
Clems, le 04.07.16 13:24

Salut,
J’ai eu un « grave » accident de ski il y a 4 ans et j’en porte toujours les séquelles. Même si elles sont cachées et se discernent peu, elles sont là, et ma vie n’est plus comme avant. Je m’en sort bien, ce n’est juste que des douleurs (à chaque mouvements) et des gestes que je ne peux plus faire (courir, sauter, s’accroupir…). Je n’échapperai pas à ces séquelles. Dans quelques années j’en paierai le prix fort.
4 ans plus tard, il ne se passe pas une journée sans que je sois rappelé par cet événement.
Une chose est sure, aujourd’hui je ne veux plus être égoïste et vivre pour mes plaisirs. Je veux apprendre à mes enfants ce que je sais et je veux les porter le plus loin possible dans leur vie. Pour ma part, la réflexion est faite mais elle fut relativement longue à venir. Elle fut aussi facilité par une certaine invalidité (t’as l’air con qd ton gosse cours plus vite que toi…).
Fais ce que tu veux de ceci, de mon côté je suis passionné, oui, mais passionné par la vie… Un beau run, une belle course en valent ’ils vraiment la peine quand on est plus seul autour de soi ?

J
JeromeG, le 04.07.16 22:45

10j apres, les 2 cotes cassees se reprennent doucement... encore 15j et ca repart 🤣

Pour le reste, bien sur une chute de ce genre invite serieusement a la reflexion. Mais curieusement je n'arrive pas a la conclusion de cette reflexion par la ou j'aurai cru...
1) Pour les lignes un peu serieuses, en general je porte une grande attention au conditions, et n'hesite pas a redescendre a pied, ou signer le but si ca n'est pas parfait. Il est rare que "j'engage" dans des conditions moyennes (ok ca a du arriver, genre la Ouest du Viso en beton... mais toujours de moins en moins)
2) Les risques associes au ski de pentes au au final a 95% ceux du ski de rando classique (avalanches de plaque, de neige pourrie, exposition, crevasses, meteo, condition physique). Renoncer aux belles lignes un peu raide pour les risques revient a renoncer au ski de rando tout court
3) Il y a un stress evident pour les proches, qui "n'ont rien demande", ce stress est legitime, naturel, non raisonne, et ne peut pas se raisonner, je concorde sur le fait qu'imposer se stress est d'un tres grand egoisme
>> conclusion: reduire le volume oui, pour reduire le stress genere, meme drastiquement. Mais quand meme garder 1 ou 2 beaux objectifs par an pour se tenir en grande forme tout le reste de l'annee, motive, plein d'energie, en pensant positif et en continuant a rever 🙄 🙄 🙄

Cette sortie