ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Beaufortain > Col du Grand Fond ou comment le toucher. Sous-titre : chronique d'une imposture annoncée

Col du Grand Fond ou comment le toucher. Sous-titre : chronique d'une imposture annoncée ⭐⭐⭐

Massif : Beaufortain
Départ : Cormet de Roselend (1967 m)

Topo associé : Col du Grand Fond, normale

Sommet associé : Col du Grand Fond (2671 m)

Orientation : NE

Dénivelé : 730 m.
Ski : 2.1

Sortie du mercredi 27 mai 2015

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

à 6h15 : brouillard en train de se dissiper puis grand beau, température agréable avec un très très léger vent du N
Etat de la route : RAS Altitude du parking : 1968m
Altitude de chaussage (montée) : 2040m : cheminement en rive D de la combe de la Neuva en restant assez haut pour sortir (à pied) sur une petite crête aboutissant au pt 2333
Altitude de déchaussage (descente) :1999m (à la prise d'eau) : à partir du pt 2333, descente par les replats à l'E de la combe de la Neuva

Activité avalancheuse observée : néant ce jour mais grosses plaques parties en rive D (guère gênantes sur le passage).

Regel nocturne inattendu (au Cormet, il a plu jusqu'à 1h du matin) à partir de 2100 quelques mm de grésil/neige fine sur un fond très dur (couteaux non nécessaires vu la faible déclivité)
Skiabilité optimale à l'heure de descente (10-11h)

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu

Avec vu 1 pers au Col N et 1 autre en train de monter après la bifurcation des lacs
topo jusqu'aux lacs puis Col S et promontoire 2700m sur la ligne de crête entre le Col N et le Col S
Longtemps, j'ai rêvé de rédiger le CR de la course idéale, celui qui ferait frémir toute la communauté active et découragerait tous ceux qui hésitent sur le seuil. Oui, j'ai rêvé de pouvoir écrire des choses admirables, genre : ''Mes carres frôlaient, que dis-je, surplombaient des abîmes insondables. Depuis 3 jrs déjà, j'avais dépassé la limite des arbres et je montais toujours. Hyper concentré, je ne répondais ni aux sms inquiets de ma légitime ni aux appels paniqués de mes 2 plans-c..réguliers. Mes 3 piolets, en cadence parfaite, réduisaient la muraille de glace à un rafraîchissement de vodka tandis que mes crampons lançaient des gerbes d'étincelles de pourpre et de grenat. Bref, c'était l'enfer et j'étais au paradis.''

Mais revenons sur terre et à la course de ce jour. A l'approche du Cormet de Roselend, j'ai compris que ma soirée ne serait pas un feu d'artifice de rayons dorés au couchant. Une plate-bande bucolique de crocus eu l'heur de me plaire. Certes, les dits crocus ne me souriaient pas de tout leur pistil mais dressaient leurs petits poings blancs ou violets vers un ciel de plomb en scandant : ''Charogne de printemps !''
Une fois sustentée, je cédai à la tentation de m'étendre sur ma couche tendre tandis que la pluie tambourinait sur la toile tendue et qu'un vent intempestif tentait d'attenter à ma détente tant attendue.
L'arrivée du jour ressembla plus à un déclin : glauque, humide, mais le temps de chausser et tout fut oublié. 3/4h à pied, 2h1/2 à ski. Pendant la 1ere séquence, je finis ma nuit, pendant la seconde, j'achevai mes rêves. Descente sans souci, timing parfait, pas la moindre poussée de bâtons à déplorer, la rive D se laissait filer comme dans un rêve. Mais là, dans un définitif éclair de lucidité, je m'avoue que je n'écrirai jamais le CR de la course idéale. Sauf si....

Annonce : Randonneuse explorimentée, (parfois même explosée) ayant un peu de temps et quelques plumes, cherche skieurs (euses) ayant peu de temps et aucune plume (si, si il y en a) pour rédaction de leur CR. Conditions requises : ne tourner que dans du 5 - 4 à la rigueur, mais ne venez pas avec du 3 que j'ai toujours géré quand je m'y suis trouvée par étourderie, savoir relater succinctement, ne serait-ce que par borborygmes, où vous avez erré, le reste j'en fais mon affaire. Dans mon catalogue, vous pourrez choisir entre plusieurs genres : épique, poétique, romantique (mais pas trop), lyrique, utopique ou encore fantaisiste ou réaliste (voire surréaliste), etc..Mes compétences éprouvées me permettent en outre de vous offrir des options susceptibles de valoriser encore davantage vos réalisations. Ainsi, je peux exagérer, atténuer, compléter, édulcorer, bonifier, etc.. La seule chose que je ne puisse pas, c'est vous ressusciter au cas où.
Je ne prend pas cher : l'important pour moi, c'est que mon rêve prenne enfin l'apparence de la réalité.
(une fois qu'on en est là, on a touché le fond)

bivouac
combe du grd fond vue de la crête : permet d'éviter le fond et les pts de neige douteux
le Mont Blanc et ses courtisans
Pierra Menta et refuge de Presset
randonneur (se ?) avec chien au col N, peut-être se reconnaitra-t-il (elle) ?
brèche de Roland ? non, brèche de Parozan
la vie reprend dans les flaques

Commentaires

Invité, le 27.05.15 19:51

le commentaire est dans mon pseudonyme

Invité, le 27.05.15 20:21

😎

J'adore..quelquefois (et même souvent!), le rêve est juste à coté.. 🙂 😉

D
domvanoise, le 27.05.15 20:52

bien vu, une écrivaine randonneuse , c'est top 🙄
au plaisir de partager une prochaine rando en vanoise, mais plutot la saison prochaine ...

Invité, le 27.05.15 21:06

Raaaaaaah c'est toujours un régal de vous lire, merci!

Invité, le 27.05.15 21:17

Faut pas abuser de la VEP! Quelle prose 😂

E
e-jungle, le 27.05.15 23:30

Une plume aussi aérienne qu'une voile de tente sur un océan blanc… Merci pour ces contes oniriques venus d'un monde où on peut monter toujours.

P
pamplemousse, le 28.05.15 01:07

j'adore, merci.

J
jc69, le 28.05.15 07:36

Bien le bonjour du plat pays.
Pas de 5.4 en vue ici 🙄
Compliments et bises

J
JeromeG, le 28.05.15 08:33

Je decouvre, et j'adore 🙂
Superbe, bravo!

Invité, le 28.05.15 11:56

Paraît que l'odeur du crocus est euphorisant.....a verifier 😜

J
jpc, le 28.05.15 12:16

j'adore aussi, plus besoin de sortir.
Et quelle musique "tentait d'attenter à ma détente tant attendue" sous la tente. 🙄

Invité, le 28.05.15 16:20

De même que tous mes confrères (consoeurs) précédent(e)s...j'adore.
Si je ne m'abuse et sans (trop) vouloir faire le malin, la musique citée par JPC ne serait-elle point une allitération en "t"?
En tout cas, "sai mieu ce l'aurtograf sms!"
Merci

L
le ded, le 29.05.15 08:08

ni aux appels paniqués de mes 2 plans-c..réguliers
Par nature, s'ils ne le sont pas, ce ne sont pas de bons plans. 🤣 😉

M
marco38, le 29.05.15 11:31

A chaque fois que je veux mettre un message de satisfaction je ne trouve pas de mots à la hauteur de la qualité de vos écrits.
Tout le monde n'est pas capable de donner de l'émotion dans un CR, surtout si la sortie s'est déroulée dans le brouillard, sous la bruine avec une neige croutée infâme recouvrant une neige pourrie qui ferait le bonheur d'un chirurgien orthopédiste.
J'étudierai votre proposition de sous-traitance des CR avec attention.
Pour le moment je n'ai fait que vous citer dans ma sortie d'hier 😉
Merci, on en veut encore 🙂

pintor, le 29.05.15 19:48

Ah , quand on a testé la tentation, on résiste à tout dans sa tente quand seule Eole (je la veux fille) , fille frivole fait que tout s'envole ..insoutenable légèreté d'un bivouac et de ses couacs ..
Bien à vous .! 🤨

T
TASMAN, le 30.05.15 00:16

Dis donc Taramont tu va faire la jonction avec la prochaine saison de ski ! Il est vrai que c'est si agréable de te lire, que sous la voile de mon windsurf, je pense a la saison prochaine...

T
taramont, le 30.05.15 22:53

grand merci à tous pour vos aimables commentaires : j'ai d'ailleurs repéré quelques commentateurs qui feront mon affaire le jour où j'aurai la flemme d'écrire mes CR 😉
passez un bel été et revenez-nous tous en forme pour que je puisse continuer à rêver
quelques remarques ciblées :
@Nico : je croyais tout simplement faire une prose homophonique mais si vous parlez d'allitération en T, je n'ai rien contre 🙂
@yougs_4 : j'avoue ne pas comprendre de quoi j'abuse : de VEP, je ne connais que le VEP de la Chartreuse verte mais c'est ''le'' et non ''la'' donc çà ne doit pas être çà et puis les signes kabbalistiques, çà non plus, je ne connais pas
@permettez-moi de ne pas être d'accord avec vous, mais nous n'allons pas ouvrir un débat qui n'a plus rien à voir avec le ski 😄

Cette sortie