ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Visite tardive à mon Éternelle Fiancée de Belledonne :  la Grande Valloire

Visite tardive à mon Éternelle Fiancée de Belledonne :  la Grande Valloire ⭐⭐⭐

Massif : Belledonne
Départ : Le Grand Thiervoz (Le Cley) (998 m)

Topo associé : Col de la Valloire, versant SW

Sommet associé : Col de la Valloire (2751 m)

Orientation : SW

Dénivelé : 1880 m.
Ski : 2.2

Sortie du mardi 28 mai 2024

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures
météo comme prévue avec de belles éclaircies (en fait ont été majoritaires), les passages brumeux n'ont pas été gênants : au contraire, ont ajouté à l'esthétique du paysage et atténué l'intense luminosité - aujourd'hui, la Biafine coule à flots
températures idéales, jamais souffert ni du chaud ni du froid ; presque pas de vent

Conditions d'accès/altitude du parking : ras - 998m

Altitude de chaussage/déchaussage : 
chaussage : 2100 env juste un peu sous le lac Blanc - montée laborieuse en rive G, zigzag entre blocs et buissons glissants, ponts de neige douteux, torrent fougueux en contrebas impossible à traverser - la montée en rive D sur un bon sentier est nettement préférable
déchaussage 2000 env, : après une interruption d'une 50aine de mètres, une langue de neige permet encore de descendre une petite centaine de mètres puis de prendre le bon sentier de cette rive

Conditions pour le ski : une petite brise fraîche a préservé le manteau neigeux de type printanier ;en évitant les contre-pentes E et le boules d'avalanche dans la pente terminale, même avec une descente tardive, je n'ai rien à redire
N'y aurait-il pas eu la longueur du portage, j'aurais qualifié la skiabilité d'excellente, elle restera donc bonne

Conditions nivo et activité avalancheuse : quelques coulées latérales préexistantes mais rien d'important, juste une coulée de boules dans la pente terminale qui m'a obligée à déchausser sur une 20aine de mètres puis de rechausser pour terminer

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Bon, c'est fait, c'est avoué, pardonné je ne sais pas. La pluri-fidélité existe. Quand l'UN, dans son champ de foin chartrousin, n'a plus rien à vous donner, eh bien, on va voir ailleurs.

Bien, après ces informations intimes, en voici une autre d'ordre touristique. Saviez-vous que le Haut Bréda fait mieux que l'Helvétie ? En quoi donc ? Je m'en vais vous le dire. Si l'Helvétie a son Lac des Quatre Cantons, le Haut Bréda a son Vallon des Quatre Lacs. Et toc ! Quatre perles aux tons subtils disséminés au creux d'une vallée solitaire avec juste quelques ruines, c'est quand même autre chose qu'un découpage administratif autour d'un plan d'eau entouré de routes asphaltées et de chalets d'opérette.

Mon indic m'avait dit que je trouverai la neige « juste après le chalet de la Grde Valloire ». Hum ! C'était un tantinet minoré. Sans doute que je ne le paye pas assez pour avoir droit à des infos plus précises....ou alors n'a-t-il pas voulu me décourager : ce serait bien mal me connaître !

Vous n'aurez pas les horaires sur cette sortie. Au cas où vous ne sauriez pas ce qu'est l'amour pour un lieu, vous ne comprendriez pas. Disons que j'y ai passé toute la sainte journée, en la seule compagnie de quelques chamois farouches, sans avoir le courage de m'y arracher. Et si on raisonne rationnellement comme vous le faites presque tous, on peut dire aussi que le déplacement, le lever matinal, la longueur de l'accès à la neige valaient qu'on songe à l'amortissement.

Je ne dis pas « la difficulté » de l'accès. Ça non ! Dire que le 16/3 un éminent contributeur a trouvé dans la rive du Ruisseau Perdu un pas de 5+ et le 21/3 un couple de contributeurs pourtant auréolés de gloire a parlé de ce passage de « crux » de la sortie. Si ça c'était le crux, étaient-ils vraiment ce jour-là sur les prestigieux/acrobatiques sommets qu'ils ont décrits ? Sans doute assoupis dans les myrtilliers après ce rude effort, oui ! Ah, les sagouins, faut voir dans quel état ils m'ont mis cet adorable sentier, on peut imaginer après de multiples tentatives de surmonter le dit crux !  Et pourtant, même maintenant, après leur saccage, il suffit de se dresser résolument sur ses pointes comme la Plissetskaïa même si le sol est en sable mouvant, d'allonger gracieusement les bras comme elle et saisir délicatement une racine ou une arcosse salvatrice puis de se rétablir comme Janja Garnbret l'aurait fait. Et le tour est joué. (C'est vrai que Mme Garnbret n'avait pas sac, chaussures et skis sur le dos).

Ce printemps a vraiment un enneigement atypique. Jusqu'à 2000-2100, rien, nada. Et tout à coup, ELLE est là comme une apparition miraculeuse. Un manteau nulle part mité, intact, à chaque orage remis à neuf. Une griserie de dévaler ces pentes comme vierges. Chaque lac est une merveille différente. Les lacs et les fleuves seuls ont la débâcle glorieuse.

Chaque fois, pour préserver la qualité du ski en-dessous du Lac Blanc, je zappais la visite au lac de la Folle. Ce qui m'a d'ailleurs été reproché par un autre éminent contributeur insinuant que c'était là ma vraie place (oui, aujourd'hui, je fais ma commère). Mais ce jour, il n'y avait plus grand chose à préserver en contrebas du Lac Blanc, alors j'ai repeauté au lac pour une courte remontée sur la crête d'où l'on pourrait contempler le lent déshabillage hésitant de la Folle troquant son épaisse pelisse d'hiver contre des voiles printaniers translucides pendant des heures

Mais ces dernières ont tournées sans que je les ai vues passer. Il me restait encore à voir toutes les fleurs qui ce matin frissonnaient sous la rosée. Et puis à honorer l'invitation de Zazie et de son maître au Grd Thiervoz. Comment mieux clôturer cette journée hors du temps ? Je ne vois pas.

Itinéraire suivi :topo + 3 petits crochets
1. retour  la voiture pour oubli du téléphone
2. remontée à la Crête pour voir le lac de la Folle
3; remontée en rive G du torrent pour rechercher mes chaussures
14,8 km

renoncule des montagnes au réveil - \
renoncule des montagnes au réveil - "tu es belle" (langage des fleurs)
soldanelle frigorifiée avec perle de rosée
soldanelle frigorifiée avec perle de rosée
bords incertains
bords incertains
ils vont et viennent
ils vont et viennent
entrée dans le sanctuaire (c'est là qu'on chausse)
entrée dans le sanctuaire (c'est là qu'on chausse)
au fond le Lac Blanc
au fond le Lac Blanc
zoom sur le lac Blanc
zoom sur le lac Blanc
Lac Noir
Lac Noir
Lac Glacé
Lac Glacé
combe d'Arguille
combe d'Arguille
en vue du col de la Valloire
en vue du col de la Valloire
vue vers la descente
vue vers la descente
le Charmet de l'Aiguille
le Charmet de l'Aiguille
Puy Gris
Puy Gris
 vue côté Gleyzin
 vue côté Gleyzin
lac Glacé dans la cuvette
lac Glacé dans la cuvette
Lac Blanc
Lac Blanc
Lac de la Folle
Lac de la Folle
zoom sur le Lac de la Folle
zoom sur le Lac de la Folle
vue sur toute la montée au col de la Valloire vue des hauteurs du Lac Blanc
vue sur toute la montée au col de la Valloire vue des hauteurs du Lac Blanc
Lac Blanc
Lac Blanc
soldanelle réchauffée
soldanelle réchauffée
 Primevère hirsute
 Primevère hirsute
le fameux \
le fameux "crux" - amerrissage dans le ruisseau inévitable

Commentaires

P
p1p1, le 29.05.24 13:56

Je ne me lasserai jamais de vos CR...👌💪
Un fidèle (!) lecteur/ admirateur...😉

A
aymeric38, le 29.05.24 14:18

Pareil! Et j'adore ce rendez-vous annuel.
Le Vallon des Quatre Lacs peut maintenant attendre la fonte des neiges en toute quiétude, il n'y aura pas d'effet Taramont sur cette sortie, peu de skitourien auront le courage d'aller hisser leurs basket jusqu'à là haut!

TASMAN, le 29.05.24 14:32

Mazette, 1800 m de deniv ! tu es prête pour l'Everest. Super cr, ça donne envie d'y retourner. Mais je croyais que ton fiancé était le Grand Manti ? Ne dis pas de mal des Helvètes, j'en suis un. Sylvain Tesson dit que dieu est suisse...

Linaigrette, le 29.05.24 14:47

Belle ode au polyamour ! 🙂

patrick73, le 29.05.24 20:08

Le polyamour hautement affiché! J'adore :-)

Bonatt, le 29.05.24 22:33

On a envie d'y aller...

M
marind, le 30.05.24 08:27

J’admire et les photos et l’exploit et reste sans voix…

AstridG, le 30.05.24 11:03

En voilà des vrais lacs ;-) Belledonne fin mai, belle destination pour les ermites mais chuuut il ne faut pas le dire trop fort !

Skipi, le 30.05.24 14:07

Une belle visite à votre fiancée de Belledonne, quel exploit pour aller à ce RV, et de sublimes photos. Toujours un beau voyage par le CR et les images !

C
cherko, le 30.05.24 22:02

Sortie de toute beauté qui c'est bien mérité 

Den's, le 31.05.24 05:54

Superbe et heureuse errance dans ce coin tellement propice à la contemplation et au bon ski ! 😍

Sur la dernière photo, je vois que le pas de 5b sup est désormais végétalisé, ça le rend fort plus sympathique 😂

Arno74, le 31.05.24 08:56

C'est beau!! Il faudra quand même qu'un jour, je revienne poser mes spatules du côté de Belledonne 😊

T
taramont, le 09.06.24 23:29

Mon Eternelle Fiancée de Belledonne fond sous vos hommages et vous en remercie. Contrairement à ce que pensent certains, l'éloge qui en est fait ici presque chaque année ne lui fait craindre aucun assaut d'assiduités inhabituel : elle garde ses distances et seuls les profondément épris ne peuvent s'empêcher d'aller à elle

Cette sortie
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER