ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Valais W - Alpes Pennines W > Enchainement des trois Combin

Enchainement des trois Combin ⭐

Massif : Valais W - Alpes Pennines W
Départ : Bourg Saint Pierre (1650 m)

Topo associé : Grand Combin, Couloir du gardien

Sommet associé : Grand Combin (4314 m)

Orientation : N

Dénivelé : 3880 m.
Ski : 4.1

Sortie du samedi 28 mai 2022

pierreBZKO

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : grand beau jusqu'à midi, alternance de brume et soleil ensuite. Températures fraiches, entre zéro et 10°. 
Conditions d'accès/altitude du parking : coté sud, neige à 3000m, coté nord neige à 2400m
Altitude de chaussage/déchaussage :
Conditions pour le ski : correctes

Activité avalancheuse : néant 

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu

Itinéraire suivi : 

Premier jour (24/05/22). Départ d'un parking qui ne figure pas sur les cartes suisses, car tout neuf, au dessus de Bourg Saint Pierre. Juste avant un lacet coté 1761m. Montée sans un poil de neige jusqu'à la cabane de Valsorey. Beau temps, mais la nuit il pleut/neige. Mauvais regel.
Deuxième jour (25/05/22). Traversée jusqu'au refuge FXB Panossière par le col du Meitin. Collage des peaux de phoque au bout de 100m de montée. Crampons dans la partie raide, mélange de neige pourrie, glace et Caillaisses... Bonne descente coté Nord jusqu'au plat de glacier. Ensuite neige collante.
Troisième jour (26/05/22). Départ 4h45. Plateau du déjeuner à 6h30, 3400m, où on chausse les crampons, l'épaisseur de neige est faible et la glace sous-jacente. Dans la partie raide, entre les séracs, glace dure. Encordement, pose de broches pour protéger la progression. On utilise les relais sur Abalakov que viennent de mettre deux guides suisses juste devant nous. Du matériel d'alpi plutôt que les crampons alu et piolet léger auraient été plus sûrs et surtout plus rassurants. Sortie des difficultés du couloir et arrivée sur le grand plateau, un peu en dessous de 4000m à 9h15. Sommet du Combin de Valsorey, 4186m à 10h. Petite descente jusque 4100m et remontée. Sommet du Combin de Grafeneire, 4313m à 10h50. Descente pour passer assez bas sous l'Aiguille du Croissant, et remontée en évitant des zones de crevasses vers le haut du Mur de la Côte. Il est en neige, mais la glace n'est pas loin sous de la neige ventée. Il est midi. Re-encordement et crampons pour la traversée descendante jusqu'au col à 4087m. La corde est indispensable pour le passage de rimaille où le pont de neige n'est pas épais du tout. Remontée en peaux. Brouillard en cours de montée. Arrivée au sommet du Combin de la Tsessette, 4135m à 13h. Trouée de nuages bienvenue pour la descente. Décision de ne pas descendre par le corridor malgré la galère de remonter le Mur de la Côte. De nouveau encordement et crampons. À 14h on rechausse les skis pour une belle descente jusqu'au sommet du couloir du gardien. À 15h15 on en a fini avec les rappels sur les lunules abalakov. On a deux cordes fines de 30m. Les guides devaient avoir des cordes plus longues, mais ça passe moyennant la pose d'une broche ou deux pour sécuriser les quelques mètres manquants. On chausse juste en bas du couloir. La pente reste raide, et la glace jamais très loin. Grosse circonspection dans les virages. On ne lâche pas les chevaux ! Arrivée sur le plateau du déjeuner à 16h. Ouf ! Belle descente ensuite où on peut enfin tout lâcher et profiter d'une neige qui est restée ferme jusque environ 3100m. après, ça colle, on pousse, on souffle, qu'il est long ce glacier ! Remontée fatigante  dans la moraine pour rejoindre enfin le refuge, il n'y a plus d'enjeu, la flemme ! Bière à 17h30 ! Grosse journée...
Quatrième jour (27/05/22). Grasse matinée, on a prévu de descendre coté Fionnay, et de combiner stop et transport en commun pour rejoindre la voiture. On descend pour petit déjeuner à environ 7h30 et là on voit l'Italien avec qui on avait sympathisé, dans la salle à manger ! Normalement il devait faire le Gd Combin... C'est lui qui nous explique ce qu'il vient de se passer. Il étaient avec son pote 200 mètres en arrière des autres, ce qui fait qu'il a échappé de très peu aux chutes de glaçons, son pote a eu un ski percuté par une bout de glace. Il a chaussé de suite les skis pour descendre en urgence et chopper du réseau. Il est complètement défait. Peu à peu, les autres personnes de la cabane sont au courant. C'est la consternation générale. Il y a un balais incessant d'hélicoptères, certains ramènent à la cabane des survivants. Parmi eux, certains ont perdus leur compagnes ou compagnons...

Montée à la cabane de Valsorey
Montée à la cabane de Valsorey
Mont Vélan
Mont Vélan
Départ de la Cabane de Valsorey
Départ de la Cabane de Valsorey
Montée au col du Meitin
Montée au col du Meitin
Face NO du Gd Combin de Valsorey, en mauvaises conditions
Face NO du Gd Combin de Valsorey, en mauvaises conditions
Vers 3500 mètres
Vers 3500 mètres
Au pied du couloir les deux guides et leurs clients 
Au pied du couloir les deux guides et leurs clients 
Au fond, le Combin de Valsorey
Au fond, le Combin de Valsorey
Combin de Grafeneire
Combin de Grafeneire
Remontée vers le mur de la côte
Remontée vers le mur de la côte
Séracs au pied de l'Aiguille du Croissant
Séracs au pied de l'Aiguille du Croissant
Traversée descendante mur de la côte
Traversée descendante mur de la côte
Descente sur abalakov
Descente sur abalakov
On pousse sur les bâtons...
On pousse sur les bâtons...

Commentaires

P
philou3873, le 31.05.22 17:45

Salut Pierre :)  - Pas glop la fin de l'histoire - On y était avec le Jeff, il y a 35 ans ! 

P
pierreBZKO, le 02.06.22 20:39

Salut Philou, ça a dû bien changer... globalement je constate un peu partout que l'élévation des températures commence à impacter nos pratiques alpines. Il y a les glaciers, le manteau neigeux, mais aussi les grandes faces rocheuses.

B
berny, le 08.06.22 10:52

Salut Pierre :-). Belle fin de saison, mais ça rigole pas ce genre de course au 21e siècle :-(, quelle tristesse.

P
pierreBZKO, le 08.06.22 11:14

Oui. Difficile de s'évader... Tout nous rattrape. Je me console avec ma nouvelle Tesla ;)

Cette sortie