ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Initiation chamroussienne

Initiation chamroussienne

Massif : Belledonne
Départ : Chamrousse (Roche Béranger) (1750 m)

Orientation : SW

Dénivelé : 260 m.
Ski : 1.2

Sortie du jeudi 28 avril 2022

Rahanx32

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Grand beau un peu de vent, qui peu être traitre avec le soleil qui tape fort, nivea 30 commence à être léger.
Conditions d'accès/altitude du parking : RAS
Altitude de chaussage/déchaussage : Roche bérenger passe par les pistes avec 1 seul passage ski sur cailloux pour traverser la route de la croisette menant au malamute
Conditions pour le ski : Plutôt bonne, le vent aidant la garder le névé en bon état, bien portant, çà passe sans raquette en fin d'après-midi.

Activité avalancheuse : Rien vue.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Itinéraire suivi : Les pistes : berenger jusqu'au télésiège bachat bouloud ou gpx avec départ oublié de qqs mètres.
Horaires : 15h30 - 18h

Petite sortie sur le dénivelé, grande sortie pour moi et peut-être 2 autres.
Suite à une sortie luge sur le recoin où j'ai fini par tracter 2 luges avec 60 kg à l'intérieur à croiser des randonneurs et me souvenir d'un petit désir de partager la passion du ski avec mes enfants au moins une fois.
C'est ainsi que je me suis dit pourquoi pas essayer.
J'avais reluquer un harnais initiation ski enfant.
J'avais déjà vu et lu divers chose à son sujet et son utilisation pour une sortie ski de randonnée.
Quand le beau temps revient et que malgré le vent, la vallée commence à se remplir d'un voile pas très sain.
Quand le soleil tape fort et ainsi le vent force à garder divers protections contre les rayons.
Quand tout était réuni pour tenter une montée à 3 sur les pistes damées vident d'une station.
Mon choix était fait depuis le début non sur Chamrousse, mais sur Prapoutel et la piste les petits loups dont j'avais apprécié la balade paisible l'année précédente en solo.
Cette année, je crois qu'il est trop tard et j'allais pas risquer un aller retour avec le pont de crolles qui a pris feu.
Dommage cette piste était faite pour une bonne balade au soleil avec passage dans la foret puis vue sur la vallée dans un champs de neige sans trace.
Ben on reste sur un classique Chamrousse où la neige est encore présente en quantité suffisante pour une retour pied au ski au parking moyennant quelques pas sur des cailloux.
Donc départ.
Départ un peu, enfin comment dire... un départ quoi.
Après passage casto pour achat de 5 mètres de sangle coton et mousqueton léger, mise en place sur une ceinture brassière bouée décathlon car les harnais d'initiation ski ne sont que sous livraison 48h mini alors que la semaine de vacances se finit vite.
Le départ ressemble à pas grand chose, la station a du entendre ma fille qui est plutôt frileuse sur les potentielles chutes malgré le fait qu'il n'y a jamais de blessure dans la neige quand on tombe à l'arret et qu'à cette époque la neige n'est plus aussi froide.
Mais a pas encore 5 ans, difficile de prendre confiance, ce qui est normal.
Elle était guerrière à préférer se taper 8 étages à pied qu'en ascenseur, çà a bien changé...
Elle est devenue une vrai princesse alors que j'avais peur qu'en là voyant à 2-3 ans avec sa carrure de pitbull de deviner la Mauresmo se profiler à l'âge adulte, ben çà change vite.
Au moins la portance fut faisable avec sa petite carrure.
Le plus dur étant de gérer les premières chutes car elle n'a pas assez d'équilibre encore face à son frère qui avait user son pneu arrière de draisienne jusqu'à percer la chambre à air.
Je lui ai mis ainsi 2 bâtons de skis, mais les gants sont pas encore bien pratique avec des aussi petites mains.
On a ainsi trouvé le compromis d'un gant sur une main qui tient le bâton et qui réceptionne les chutes et l'autre main ... dans celle de son frère qu'il faudrait que je remercie encore vu la patience qu'il a eu.
Il avait bloqué la veille sur l'arrivée du TSD les amoureux avec départ depuis le recoin pour 300m de dénivelé à pied et qqs mètres sur les sessions faux plat tracté dans la luge.
Là, il a suivi sans trop peiner, le fait de suivre sa sœur l'a forcé à prendre un rythme tranquille et il était moins pressé à l'arrêt pour redescendre.
C'était pourtant pas gagner quand ils pestent tout les 2 maintenant sur mon quatrième étage sans ascenseur.
La croix de Chamrousse était faisable, le plus dur étant fait, les passages plus raides ne gènent pas trop, le plus dur étant de trouver quelque chose de relativement stable sans léger trous ou autres le temps de trouver l'équilibre.
Une fois l'équilibre pris çà montait bien.
Un gros arrêt est quand même survenu quand il a fallu passer sous la barrière du surf park et que la barrière créait une faible descente toute relative, mais la fatigue de fin d'après-midi réveilla tout la vallée. Elle ne voulait plus rien savoir, pas moyen de faire ce mètre sans aide pourtant la barrière passée.
Il était temps de redescendre, la fin était portant prévue sur cette zone de plat, mais les derniers mètres avec cette fausse descente sans les bras de son père qui l'a tienne çà passait pas trop.
La zone de plat n'a pas suffit à résoudre les traquas, çà glissait pourtant à merveille.
La sangle trop courte d'un mètre faisait que ces skis spatules devaient me donner un léger coup dans les miennes et devaient légèrement pousser mes skis.
Mais j'avais l'impression d'être poussé, sensation étrange.
Sauf si c'était la libération de tout ce poids qui fait pousser des ailes.
Dommage, elle n'a jamais trop voulu que son frère se servent de ces skis comme d'un traineau, elle était trop peureuse à cause de l'équilibre qu'elle n'avait déjà que peu, mais bon on verra l'année prochaine si le grand pousse pas trop vite.
Le mentale fait tout, quand elle ne rendait pas compte, son frère ne l'a tenait plus malgré des pentes que l'on passe habituellement via des conversions et ça passait pourtant très bien.
Bon mes épaules ont pris un peu cher, mais étonné que mon sac ait tenu le coup malgré sa couture de bretelle qui est à moitié décousue.
Il a tenu le coup avec les skis et chaussures alpin du plus grand, le gouter, les 2 casques et la petite qui y était attachée.
Sur les pentes raide ce n'est en fait plus les jambes et bras qui travaillent mais le dos, je n'aurais pas pensé. Sauf si le plus grand se servait de ma petite pour se faire tracter un peu parcequ' entre les faux plat où c'était si facile et les pentes raides où j'avais l'impression d'en tracter 2 voir plus, la différence était vraiment grande.
a refaire, mais je pense qu'il ne voudront pas demain.
La petite voulait quand même une fois presqu'en bas remonter encore la dernière pente.
Les divers pleures était ainsi bien plus de la peur voir fatigue/rébellion que de manque de plaisir.
Elle n'a pas su dire si elle a préféré se faire tracer en luge la veille ou en ski ce jour.
Le plus grand, arrivé en bas tentait de remonter avec ces skis et chaussures alpin tout rigide.
Je l'ai stopper avant qu'il force trop sur les jambes car la dernière fois il était déçu d'une session ski alpin où avait du faire du skating sur zone de plat et qu'il avait ainsi choppé des courbatures le soir et lendemain, mais il avait envie de continuer quand même malgré les 18h passés.
Trop de vent aurait surement été présent sur les crètes, dommage çà aurait été l'endroit le plus intéressant de la sortie avec la vitesse de la glisse sur ce faux plat.
Un vrai tire fesse pour la petite, mais çà sera peut-être pour une prochaine fois.
Il faudrait ainsi stopper sur une victoire relative que de tenter demain sur les crètes de Chamrousse ou Prapoutel sur les petits loups qui doivent être sec.
Ils décideront, j'entends déjà les 2 me sortir la TV ou l'ordinateur puis après ma petite me sortir son vélo qu'on aura tout le temps de faire quand il y aura plus de neige.
Ma question sera plus ciblée sur la neige que si ils veulent faire des outils numériques, sait-on jamais, le temps étant encore clément une dernière fois avant le retour à l'école.

Désolé, les originaux sont pour moi, droit d'auteur toussa toussa...
Désolé, les originaux sont pour moi, droit d'auteur toussa toussa...
Sinon coté randonnée, çà porte bien bonne neige, bonne motivation, malgré le sac à dos bien lourd...
Sinon coté randonnée, çà porte bien bonne neige, bonne motivation, malgré le sac à dos bien lourd...
Toutes les autres photos sont avec enfants, donc si vous voulez pas des gros trous de pixel, je suis radin en photos sur cette session.
Toutes les autres photos sont avec enfants, donc si vous voulez pas des gros trous de pixel, je suis radin en photos sur cette session.
Photo de famille finale histoire qu'il s'en souvienne plus tard.
Photo de famille finale histoire qu'il s'en souvienne plus tard.

Commentaires

Cette sortie