ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > Comme quoi on peut faire de belles vidéos, sans hélico...

Comme quoi on peut faire de belles vidéos, sans hélico...


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
D
Dofre
[365 posts] - Le 22/04/2016 16:35

Très jolies images, montage original qui va bien avec la musique.

Je préfère largement un petit drone interdit qu'un gros hélico autorisé.

Pour la plaque effectivement pour faire de belles images, si on veut de la pente raide, de la poudre, et qu'il y a eu du vent, forcément on prend des risques, et le fait de se filmer ne pousse pas à réduire sa prise de risque.

D
DiotPolenta
[28 posts] - Le 23/04/2016 00:03

C'est une habitude de faire tout le temps les rabat-joie à tout bout de champs ??!!!
Sans déconner !!
Il faut plutôt souligner que ces free-rideurs ont une philosophie qui est en adéquation avec le milieu montagnard.
Une approche douce, des conditions de tournage artisanales ( sans gâcher la qualité) et des choix de courses dans des montagnes autour du domaine sur-mécanisé des 3 vallées.
Et puis si vous avez un moment, arrêtez vous un soir le temps d'un repas au Black Pearl à Saint-Bon pour déguster leurs pizzas faites à base de produits frais. Elles sont justes excellentes.
Quand à la répétition de ces petites trouvailles, je ne pense pas que ce sera refait de si tôt car il faut trouver les gars qui en ont dans le slip et un drône capable d'être dirigé et de voler en altitude.
Autant dire que ce genre de choses ne se multipliera pas outre mesure.
Et pour finir, la faune du PNV doit être nettement plus dérangée par ces hordes de touristes qui braillent comme des putois plutôt que par 2 guguss et 1 drone.

V
Vivagel
[802 posts] - Le 23/04/2016 07:42

Que viennent faire les pizzas là-dedans ?

Serge
- Le 23/04/2016 08:32

Si on vend des pizzas a base de produits frais, on a l'autorisation pour enfreindre la loi. Si c'est bio, on peut meme diffuser les images contrevenantes sur internet. J'ai bon ?

Soyons positifs, Yorick admet l'erreur.
Ce serait bien que les supporters n'en rajoutent pas.

Pasteque
- Le 23/04/2016 09:14

C'est vrai qu'un drone a 3000€, c'est assez artisanal comme procédé.
Dans les 2 cas, il faut surtout avoir un gros melon pour se filmer en train de faire ce que tout le monde fait ici...

A
andras
[100 posts] - Le 23/04/2016 13:15

@Pasteque si comme noté plus haut c'était un Phantom, c'est à partir de 500 roro le Phantom 3 (sur un site d'e-commerce bien connu), visiblement quelqu'un t'as bien roulé dans la farine si tu as payé 3000 roros 😜

N
NULL
[712 posts] - Le 23/04/2016 13:40

Je n'ai aucun chiffre mais à mon humble avis les séries/films de ski qui ont eu le plus de succès en France ces derniers temps sont Bon Appétit et les Cham'Lines. Je n'ai pas souvenir qu'il y a eu une dépose ou un tournage hélico et pourtant...

Thierry Basset
- Le 24/04/2016 13:21

Bonjour à tous.

Je suis le président du Groupement Français de l'Hélicoptère (GFH) et vice président de l'Union Française de l'Hélicoptère (UFH).
ET, par ailleurs, amoureux fou de montagne, randonneur (irrégulier) et à un âge où je ne fais pas de "freeride" mais du "ski hors piste".
Avant d'être questionné sur le sujet de la dépose hélico de skieurs en montagne, je tiens à préciser que mon devoir de réserve m'interdit toute prise de position personnelle sur ce point. Seule chose à retenir : en France, elles sont interdites !
Je viens ici apporter une information concernant les drones et la sécurité des vols.
Leur limitation de hauteur de vol est bien de 150 m pour les plus légers (moins de 2 kg), 50 m pour les autres. Il s'agit de hauteur (mesurée au dessus du sol) et non d'altitude. En d'autres termes lorsqu'un drone vole, par exemple face au sommet de la Verte, à la verticale des Drus, il est à 368 m de haut (4.122 m - 3.754 m).
La prolifération des drones pose aux exploitants d'hélicoptères un réel problème de sécurité. En effet, leur petite taille et leur type d'évolution les rend très difficiles à percevoir (je vous laisse imaginer la difficulté de repérer, sur fond de neige, un drone de 2 kg ... blanc).
A telle enseigne que, récemment, plusieurs missions de sauvetage en montagne et en mer ont dû être ajournées ou retardées en raison de la présence de drones sur des sites d'avalanche ou de détresse en mer, pouvant conduire à une collision en vol (n'ayez aucun doute sur le fait qu'un drone de 2 kg traversant un rotor de queue provoquerait des dommages catastrophiques).

L'hélicoptère, on le dit souvent, a sauvé bien plus de vies qu'il n'en a détruites depuis sa création (il est le seul dans ce cas). C'est particulièrement vrai en montagne.
Il ne faut pas que la réalisation de "belles images" conduise à empêcher leurs si précieuses interventions.

Nous appelons donc tous les pratiquants de la montagne, professionnels ou amateurs, à la plus grande attention, au bon sens et au respect de l'espace commun.

Amitiés à tous

N
NULL
[712 posts] - Le 24/04/2016 15:01

Merci pour votre intervention M. Basset. Espérons que l'éventuel débat soit serein, ce n'est pas gagné par ici ces temps-ci...

Si un drone gène un hélico lors d'un sauvetage, qu'en est-il pour un autre hélico de loisir ? Personne ici n'a remis en cause l'utilité pour le secours, et je pense que la plupart d'entre nous aimerait bien que ça s'y tienne à ça, dans nos massifs "surpeuplés" par endroits (chacun son lobby hein...). Tout comme en voiture où on apprend à se dégager pour laisser passer les gyrophares bleus, les pilotes de drones devraient aussi s'enfuir à l'approche d'un hélicoptère de secours. J'ai quand même des doutes sur le fait que la gène soit déjà arrivée souvent en montagne... Le drone restera une niche pour filmer par rapport aux GoPro, qui sont loin d'être répandues en rando par rapport à la station. Ce n'est pas comme à la mer où le portage est ridicule en comparaison.

"L'hélicoptère, on le dit souvent, a sauvé bien plus de vies qu'il n'en a détruites depuis sa création (il est le seul dans ce cas)." => Camionnettes (de pompiers) incluses ?

D
DiotPolenta
[28 posts] - Le 25/04/2016 08:44

Vivagel a dit :Que viennent faire les pizzas là-dedans ?

Et toi que viens tu faire ici, mis à part polluer le topic. 😉

Thierry Basset
- Le 25/04/2016 16:22

Bonjour à tous.

et bonjour @ Pierre

Entre hélicoptères, les procédures de communications, les systèmes avertisseurs "anti collisions" et leur taille, font que le risque d'abordage est extrêmement faible, voire nul.

Si les drones étaient équipés de tels systèmes (par exemple de TCAS - Trafic Collision Avoidance System), la question serait en partie résolue. Les pilotes des hélicos seraient avertis de leur présence. Mais, il est bien difficile d'imposer une charge financière importante à un propriétaire de drone qui n'a investi que quelques dizaines (centaines) d'euros dans son achat.

Dès lors, on voit mal comment faire mieux qu'appeler à la raison tous les pratiquants. Ce que je refais donc ici.

A notre connaissance, il y a eu jusqu'ici deux missions de sauvetage en montagne reportées (et on sait à quel point, le temps est précieux). Une mission en mer a été annulée. Il ne se passe pas une semaine où une collision ne soit évitée de justesse (qu'il s'agisse d'avions ou d'hélicoptères). Un A380 est, semble-t-il, entré en collision avec un drone il y a quelques jours (heureusement, il n'a pas été ingéré par un réacteur). Un drone hors de tout contrôle, après un franchissement de frontière, s'est écrasé en France, fort heureusement sans faire de blessés ni de dégâts.
Bref, le risque est indéniable.

Comprenez moi bien, il ne s'agit pas de susciter des interdits ou des règlements coercitifs, mais de faire entendre qu'ici comme ailleurs nous avons des responsabilités mutuelles.

Sans doute avez vous raison pour ce qui est des camionnettes de pompier. Mais ces dernières faisant partie des véhicules routiers, sans autre distinction statistique ...

TB

PS : histoire de faire réagir, mais avec un sourire svp : accessoirement, en France, les drones volent à l'énergie nucléaire (pour 80 % environ de l’électricité produite)...

D
djoule
[195 posts] - Le 25/04/2016 16:47

Je mentionnai l'histoire de l'illégalité du vol pour plusieurs raison, en vrac :

- je suis moi aussi "pro" du drone et quand on est pro j'estime que l'on a une responsabilité supplémentaire en termes de devoir d'exemplarité. Le sujet de l'exploitation des drones est hautement sensible en ce moment et si la loi est claire, on voit bien qu'un max d'amateurs font n'importe quoi (ils ne sont en plus pas trop sanctionnés pour ça pour le moment). Si les pros ne montrent pas l'exemple on va droit dans le mur et bientôt plus personne ne pourra rien faire avec cet intéressant outil

- La législation sur les parcs nationaux existe, on la respecte, point. Moi aussi je voudrais y rouler en VTT, moi aussi j'aimerai y faire de belle images aériennes, mais c'est comme ça.

- Je trouve la vidéo démente, c'est vraiment du beau boulot (notamment au niveau des images aériennes), du coup c'est d'autant plus dommage qu'elle soit ternie par cette histoire.

Maintenant je ne jette pas la pierre plus que ça, Yorick a plaidé la bonne foi, a reconnu son erreur, ça arrive à tout le monde.
J'ai moi aussi déjà merdouillé avec les autorisations de vol (dans un autre pays), je m'en suis rendu compte a posteriori, les images resteront au chaud dans le disque dur, tant pis.

@ Thierry Basset : pour la petite histoire j'ai déjà contacté un PGHM ou deux pour leur parler cohabitation et s'ils semblent intéressés pour mettre en place un protocole au cas où, normalement les choses devraient être simples.
Si par le plus grand des hasard il y a hélico + drone en l'air le drone doit immédiatement être posé, et si ce n'est pas le cas ce serait un très bon début pour faire un exemple avec une bonne accusation bien sévère à l'encontre du pilote.

Yorick
- Le 25/04/2016 19:46

Désolé 🤭

simboula
- Le 26/04/2016 11:45

Dofre a dit :

Je préfère largement un petit drone interdit qu'un gros hélico autorisé.


Tout est résumé dans cette phrase.On jette des pavasses sur un hélico qui, jusqu'à preuve du contraire, était en règle pour un survol des Courtes mais on s'extasie et on dégouline de tolérance sur des images prises par un drone qui n'avait rien à faire là et pour lequel le minimum syndical était de s'informer sur les autorisations de survol dans cette zone, pn ou pas.
On est dans la confrontation de deux classes: celle d'une génération poète et rebelle qui décide de ce qui est bon de faire ou de ne pas faire surtout quand ça sert ses intérêts, opposée à un "establishment" de la montagne qui cristalise tout ce que les plus radicaux rejettent en bloc: moyens héliportés, humains, financiers, logistiques, etc....bassin d'Argentière ou place de la République, c'est la même logique !

Yorick
- Le 26/04/2016 16:26

simboula a dit :Dofre a dit :

Je préfère largement un petit drone interdit qu'un gros hélico autorisé.


Tout est résumé dans cette phrase.On jette des pavasses sur un hélico qui, jusqu'à preuve du contraire, était en règle pour un survol des Courtes mais on s'extasie et on dégouline de tolérance sur des images prises par un drone qui n'avait rien à faire là et pour lequel le minimum syndical était de s'informer sur les autorisations de survol dans cette zone, pn ou pas.
On est dans la confrontation de deux classes: celle d'une génération poète et rebelle qui décide de ce qui est bon de faire ou de ne pas faire surtout quand ça sert ses intérêts, opposée à un "establishment" de la montagne qui cristalise tout ce que les plus radicaux rejettent en bloc: moyens héliportés, humains, financiers, logistiques, etc....bassin d'Argentière ou place de la République, c'est la même logique !


Detend toi quand meme... tu vas faire un infarctus à t'enerver comme ça. Je me suis excusé.. 😯

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 Suivante