ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
1. Répondez à la question

Qu'est ce qu'on colle sous les skis ?
2. Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Neige & avalanches > Vallée Blanche, avalanches sous le Montenvers

Vallée Blanche, avalanches sous le Montenvers


Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
B
brutasse
[4 posts] - Le 27/02/2012 20:23

Ce samedi je me suis fait prendre dans une coulée sous le Montenvers en descendant de la vallée blanche. 10 minutes après que j'ai été dégagé une seconde coulée emportait une surfeuse sur ce qui a du être la glissade de sa vie.

Tout s'est bien terminé sans dégâts graves. J'ai rédigé un compte-rendu aussi détaillé que possible des événements : comme nous tirons quelques enseignements de cette expérience, autant que le plus de gens possible fasse de même 🙂

Bonne lecture (c'est un peu long), n'hésitez pas si vous voulez des précisions, des détails en plus.

http://frenchy.biz/expeditions/avalanche/

fred
- Le 27/02/2012 21:37

Merci pour ce récit très détaillé.
La citation est d'André Roch ...

B
brutasse
[4 posts] - Le 27/02/2012 21:46

Ah c'est ça, merci ! J'ai mis à jour la fin.

M
mpui
[363 posts] - Le 27/02/2012 21:54

Samedi, l'iso 0° était à ..... 3100 m

à méditer !

D
deusax
[96 posts] - Le 27/02/2012 22:08

La 2eme avalanche était de neige lourde. Et la première? C'était une "plaque"?

En tout cas, compte rendu très détaillé, merci!

B
bobo
[943 posts] - Le 27/02/2012 22:12

Très intéressant, merci, quelques conclusions tirées du texte : attention au suraccident par seconde avalanche, recyclage ARVA nécessaire, casque indispensable de même que des lanières qui cassent facilement. Quand à l'airbag, on va y venir... Rhhaaa c'est cher...

B
brutasse
[4 posts] - Le 27/02/2012 22:15

La première "bougeait" beaucoup plus que la deuxième mais c'était le même type de neige. Selon le DL, une coulée a bloqué le tram du Montenvers en débordant du pare-avalanche à 12h30.

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2012/02/26/le-train-du-montenvers-est-ferme-au-moins-jusqu-a-mercredi

Les horaires correspondent assez bien, je me suis donc probablement pris la même coulée que le tram et elle venait de beaucoup plus haut que la voie ferrée. Ça expliquerait les proportions différentes par rapport à la première…

L
le ded
[1179 posts] - Le 28/02/2012 00:18

"En randonnée, on commence par monter à pied et ça permet d’appréhender relativement bien les passages délicats dans lesquels il faudra faire attention à la descente"
Sauf dans le cas d'une boucle comme la plupart des topos. 🙄
Récit bien construit et très intéressant.

pif
- Le 28/02/2012 01:04

Merci pour ca

Rémy Lécluse
- Le 29/02/2012 08:09

Compte rendu intéressant et exhaustif qui appelle néanmoins certaines observations...

Ce jour là avec des températures élevées et des quantités de neige importantes, il est curieux d'être surpris par le fait que des avalanches de neige humide se déclenchent.
Il fallait tenir le verre de bière à l'ombre sur les terrasses chamoniardes pour qu'elle ne soit pas chaude.

Ce risque était mis en avant ce jours là dans les bulletins nivo français, suisses et italiens.

Faire une "fixette" sur le chiffre dans un bulletin est dangereux, dire qu'il ne peut y avoir de départ spontané par risque 2 est simplement faux (exemple récent dans les Aig Rouges sous l'Aig du Mort de plaque de neige seiche en départ spontané par risque 2 annoncé...).

Ce sont des conditions habituelles en sortie de Vallée Blanche printanière, quelques peu oubliées au fil des années peu enneigées.

Dire que le fait de remonter systématiquement un itinéraire est plus sur que de le pratiquer en boucle est surement rassurant mais en aucun cas une certitude de sécurité accrue.

Prétendre que la rando serait plus sure que le hors piste ou que le ski "dévoyé" par hélico est pour le moins surprenant, parcourez les stats de l'ANENA ou du SLF suisse pour plus d'infos!
On est beaucoup moins maniable sur une paire de skis avec des
peaux que dans le sens de la descente, en cas de déclenchement...

Avant dernier point:
le matos passif: Avalung, ABS est utile mais à de très rares exceptions, sera de peu d'utilité dans une avalanche de neige humide d'ampleur!
Quand des chamois se font prendre dans ce genre d'avalanche, ils sont retrouvés découpés en morceaux.

Dernier point, la citation exacte est:
"Expert, l'avalanche ne sait pas que tu es expert." André Roch

B
brutasse
[4 posts] - Le 29/02/2012 10:11

Merci Rémy d'avoir pris le temps pour ces observations 🙂

J'ai corrigé le passage sur les niveaux de risque, qui restent évidemment des estimations.

Pour la remontée sur un itinéraire, cela m'a été signalé par d'autres et je l'ai nuancé dans l'article : je pense tout de même que c'est profitable dans le cas où on ne connaît pas la topologie du terrain. Effectivement dans le cas de déclenchements par des skieurs, on est bien plus vulnérable à la montée. J'ai mis à jour le passage en question.

Et oui, dans le cas de coulées de fonte de grande taille, il ne faut pas se faire d'illusion. Ici l'épaisseur de neige qui coulait ne dépassait pas le mètre.

La citation exacte est en ligne.

K
Kayaski
[255 posts] - Le 29/02/2012 13:04

Il a fait extrêmement chaud Samedi sur les hauteurs de Chamonix !!! J'y étais. Inversion de température spectaculaire : 0°C le matin à Cham, 8°C au Brévent. A méditer comme dirait l'autre 🤢
En revanche, Dimanche c'était nickel : neige légèrement décaillée sous le Montenvers (j'ai emmené un pote faire la VB ce jour-là). Le regel était meilleur sur l'ensemble de l'itinéraire.

Connectez-vous pour poster