ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Neige & avalanches > témoignage accident Roc de la Pe che

témoignage accident Roc de la Pe che


Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
L
leBelge
[22 posts] - Le 08/03/2010 01:03

Je vous livre ici mon témoignage sur l'accident survenu mercredi dernier au refuge du Roc de la Peche, près de Pralognan, en espérant qu'il puisse peut-être contribuer à en éviter d'autres dans le futur. Je pense, j'espère, que les personnes qui fréquentent ce forum partagent tous cette passion de la montagne en hiver, et comprendront donc mon histoire sans porter de jugement.

Nous sommes partis avec mon ami de Pralognan en fin de matinée pour monter au Roc du Blanchon. Nous avions consulté le BRA (risque 2 en dessous de 2300m) et la météo, préparé la course à l'avance, et emmené arva/pelle/sonde. Vers 2300m, le vent s'est levé et il neigeait faiblement. Nous avons alors décidé de stopper le montée, et sommes redescendus vers le refuge du Roc de la Peche.

Nous n'étions pas familiers des lieux. Aux chalets de Montaimont, mon ami a consulté la carte, et constaté qu'il existait un seul pont pour franchir le torrent et rejoindre le refuge. Arrivé rive droite, le vent avait soufflé et effacé toutes les traces. Le refuge se trouve rive gauche, 30 mètres au dessus du torrent. Nous avons aperçu un pont juste en dessous du refuge, et n'en avons pas vu d'autre en amont ou en aval. Il nous semblait donc évident que c'était l'unique moyen de rejoindre le refuge. Nous en avons également déduit que la piste d'accès au refuge, damée depuis la vallée suivait le GR situé rive gauche. Il n'en était rien, la piste d'accès était bien rive droite, et il y avait un autre pont 100m en amont, qui offrait un accès sécurisé au refuge.

Nous avons donc passé le pont, repeauté, et mon ami a monté la courte pente d'accès au refuge (15m de dénivellé max, mais pentu). C'est à ce moment qu'il a déclenché la coulée qui nous a emporté tous les 2 dans le ruisseau. J'ai mis 1/2 heure à me dégager, et 2 minutes pour localiser mon ami, mais il était trop tard.

Après m'être repassé le film des dizaines de fois, je fais l'analyse suivante. Nous avons commis une succession de (petites) erreurs, liées entre elles, et la combinaison a été fatale:

1. Mon ami et moi ayant un niveau comparable, il n'y avait pas un leader clair durant la course. Je pense qu'il se reposait sans doute en partie sur mon jugement, et moi clairement en partie sur le sien. Si j'avais été responsable d'autres personnes moins experimentées, j'aurais été plus sur mes gardes, aurais analysé le terrain différement, et aurais sans doutes pris d'autres décisions.

2. J'ai remarqué le danger (corniche, accumulation de neige, pente raide menant directement au torrent), mais n'ai pas pris le temps d'analyser ce risque et de prendre une décision consciente. Je n'ai pas fait part de mes craintes à mon ami.

3. Nous étions à 20-30 mètres du refuge et avons considéré être arrivé. Notre (au moins ma) vigilance a baissé à cause de cela.

4. J'aurais du attendre sur le pont qu'il sorte de la pente avant de m'engager, mais j'ai commencé à monter alors qu'il atteignait la fin de la pente.

Ma conclusion personnelle est que nous sommes tous les deux responsables de l'accident, j'ai eu beaucoup de chance et mon ami pas. Sa disparition me fait prendre conscience de la catastrophe que cela représente pour sa famille et son entourage. Pour ma part, je ne remonterai pas sur des skis peautés tant que mes enfants n'auront gagné leur indépendance.

P
Pimprenel
[9 posts] - Le 08/03/2010 08:04

Merci pour ce témoignage qui n'a pas du être facile à écrire, mais qui nous aide effectivement à comprendre, et qu'on gardera dans un coin de nos têtes pour l'avenir... La culpabilité est incontournable j'imagine face à un accident si dramatique mais j'espère qu'elle va s'alléger avec le temps. Tu te sens pour moitié "responsable de l'accident", mais il y a forcément une part d'impondérable, une injustice.
Bon courage en ce moment difficile et toutes mes pensées aux proches.

baltringue
- Le 08/03/2010 08:23

merci pour le témoignage. ces moments ne doivent pas etre faciles à vivre. Courage

B
Bine
[149 posts] - Le 08/03/2010 08:37

Merci beaucoup pour ce témoignage particulièrement terrifiant et très riche en enseignement.
Je vous (à toi et tous ses proches) souhaite d'arriver à repartir de l'avant.

Mes condoléances

axar
[282 posts] - Le 08/03/2010 09:11

Ce témoignage est très intéressant, merci pour ça. Je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette expérience, sûrement douloureuse.

A 20 ou 30m du refuge, c'est clair que la vigilance se relâche sacrément: on se croit arrivé. 🤢

J
jpc
[1324 posts] - Le 08/03/2010 09:26

Merci pour ce témoignage sincère. Pour ce que tu décris, le point 3 me semble très juste : de façon générale, on a tendance à se relâcher un peu plus qu'il ne faudrait dès qu'un point salvateur est en vue (refuge, abri, vire, etc.).
Sur le point 1, l'"erreur" initiale est d'avoir pris ce pont de neige : mais y avait-il des indices qui auraient pu vous faire douter et inciter à faire l'effort d'aller chercher plus loin ? Si oui (rétrospectivement), on peut penser que l'effet de groupe a joué (si l'autre y va, c'est que je me fais des idées donc je les écarte et j'avance aussi) ; sinon il n'y a pas grand-chose à se reprocher.
Bon courage à toi et à la famille de ton ami !

baltringue
- Le 08/03/2010 09:54

franchement, au vu de ce qui est décrit, je ne vois pas de grosses erreurs.

Renoncement, ensuite consultation de la carte, choix logique en conséquence ...

oui, il y a le relachement face aux dangers remarqués, mais honnetement, à 30m d'un refuge, sur une petite pente ( 15 m de déniv.... ) j'aurai surement fait la même chose, malgré les accumulations.

Matt
- Le 08/03/2010 10:09

Merci pour ton témoignage, touchant et émouvant. Je te souhaite à toi et ceux qui sont touchés par cet accident beaucoup de courage. Sois assuré de mes meilleures pensées.

I
imjaste
[364 posts] - Le 08/03/2010 10:14

Merci pour ce touchant et courageux témoignage. Je pense que j'aurais fait les mêmes "erreurs" que vous 🙁 ... Cet hiver n'est vraiment pas joyeux...

G
GillesR
[57 posts] - Le 08/03/2010 11:21

Nous ne pouvons que te remercier pour ton témoignage lucide et clair.Tu nous montres bien combien, dans certaines circonstances douteuses, il peut etre difficile de toujours prendre LA bonne décision.Ton récit se fini tragiquement, mais par celui ci tu nous mets en alerte sur ce genre de situation complexe, et notament la proximité du but qui peut nous faire relacher d'attention.Votre aventure, si elle a couté une vie peut en revanche en sauver d'autres, c'est le paradoxe.Je te souhaite beaucoup de courage, et nos meilleures pensées a la famille de ton ami.

F
Fanou
[21 posts] - Le 08/03/2010 11:57

merci pour ce témoignage qui a du être difficile et douloureux à rédiger.

à la lecture du récit, pas de grosses erreurs, une vigilence qui se relache à la vue du refuge et une pente de 15 mètres. à votre place, j'aurais certainement fait la même analyse de la situation.

bon courage

Agnes
- Le 08/03/2010 12:09

Ton analyse de ce tragique accident est exemplaire! Après lecture, il parait évident que même à quelques dizaines de mètres du refuge, où de l'arrivée, il ne faut pas relâcher sa vigilance! Mais je prends d'un coup conscience que je relâche souvent (pour ne pas dire toujours?) ma vigilance à l'approche imminente du but! Je ne le ferais plus!

Je te souhaite beaucoup de courage.

Robert
- Le 08/03/2010 12:18

(Excuse mon français, au fond, c'est automatiquement traduit de l'anglais, parce qu'il ne seraient pas acceptés par ce site autrement.)

Merci de votre rapport (qui j'ai pu lire en français).

Je me joins aux autres qu'il est très courageux pour faire face à l'opinion du monde. C'est très utile pour les autres skieurs de comprendre ce qui s'est passé. Il doit être très dur d'avoir un sentiment de culpabilité au sujet de la mort de votre partenaire.

Je me suis intéressé parce qu'il s'agit d'un domaine (les Glaciers) je suis intéressé à monter un jour. Et j'ai été intrigué par le lieu de l'accident, bas sur le fond de la vallée, près du refuge. Je me demandais où l'avalanche venait et ce qu'il a déclenché. Maintenant, je peux imaginer.

Robert, Pays-Bas.

Robert
- Le 08/03/2010 12:36

Juste une question. Selon la carte il devrait y avoir un sentier menant du pont vers le refuge. Etait-ce reconnaissable ou avez-vous pris un raccourci?

V
Vivagel
[803 posts] - Le 08/03/2010 12:47

[Mod] Message supprimé car non conforme aux http://www.skitour.fr/forum/read_9042.html

Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Connectez-vous pour poster