ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > Toponymie : "Emparis"

Toponymie : "Emparis"


Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
daniel
- Le 07/09/2009 16:12

Bonjour.
Il arrive que, contre toute attente, la Toile soit muette !
Un skitourien m'éclairera peut-être : quelle serait l'étymologie historique la moins sujette à caution du nom 'Emparis' lié au fameux plateau ?
A votre écoute.
Remerciements anticipés et néanmoins sincères.

E
etienneh
[3245 posts] - Le 07/09/2009 16:44

Bonjour,
une amorce de réponse ici: http://www.bike-oisans.com/randonnees-vtt-itineraires-77.html
(en bas de page).

jpc
- Le 08/09/2009 09:55

De mémoire, Gabrielle Sentis doit en parler dans ses livres sur les traditions en Oisans. Voir peut-être aussi Paul-Louis Rousset et son recueil sur l'étymologie des noms de lieu (plutôt centré sur les Hautes-Alpes, mais doit déborder).

F
Francoua
[340 posts] - Le 08/09/2009 10:24

"Paris" viendrait du bas-latin "prasinum" qui signifiait "la prairie", en référence, sans doute, aux vastes et verts paturages du plateau dont il est question.
Cf. Les noms de lieux des Hautes-Alpes. André Faure. Institut d'Etudes Occitanes edit. 1988.

yves
- Le 08/09/2009 10:59

Je viens de resortir le livre de PL Rousset.. et bien non, curieusement il ne parle pas de l'etymologie d'Emparis. Je l'ai trouvé dans le livre "noms de lieux de montagnes autour du MontBlanc" (ou un nom approché) et qui parle plutot de lieux exposés au soleil....

S
sebo
[60 posts] - Le 08/09/2009 23:03

Ca ne repond pas à la question mais ce site est tres interessant ausujet de la toponymie.
http://henrysuter.ch/glossaires/toponymes.html

Manux
- Le 09/09/2009 00:19

Ce n'est qu'une supposition mais ça pourrait venir par déformation de para ou pra c-a-d le pré...

Paul
- Le 12/09/2009 18:18

Bonjour,
Emparis ou en Paris dans certains ouvrages désigne un secteur généreux en Soleil comme çà a été le cas tout cet été. On peut le retrouver dans livre de P.L. Rousset.
A+
Paul de Ventelon

E
ela
[204 posts] - Le 13/09/2009 20:40

D'après Barnola et Vuarchex dans "nom de lieu, quel histoire!":
PARIS : l'adret

Valmag
- Le 14/09/2009 11:20

Concernant EMPARIS, il faut remonter au nom d'origine : PARIS, encore mentionné sur certaines cartes. Rien à voir avec la capitale, mais plutôt avec la nature du lieu.
On est passé de PARIS à EMPARIS par agglutination de la préposition de lieu : EN. On trouve d'alleurs sur des documents intermédiaires de la première moitié du XXe siècle : EN PARIS, EN-PARIS avant d'arriver à EMPARIS. Le mot PLATEAU est évidemment un ajout récent.

Les puristes s'attachent à PARIS, les toponymistes se contentent de constater les évolutions. Je m'amuse à dire encore PARIS, un peu pour voir les réactions, mais je ne reprends pas quelqu'un qui dit EMPARIS puisque c'est devenu l'usage courant depuis le siècle dernier.

Beaucoup d'hypothèses souvent fantaisistes ont été avancées, elles sont malheureusement encore souvent citées bien qu'abandonnées depuis longtemps par les chercheurs. L'étymologie communément retenue aujourd'hui par les toponymistes est celle de Gaston Tuaillon de l'Université Joseph Fourier de Grenoble. Il rattache PARIS à un étymon celte PAR qui signifie briller, exposé au soleil. Paul-Louis Rousset revient en détail sur cette étymologie dans son remarquable et encore actuel ouvrage Au Pays de la Meije. Dauzat l'avait déjà repérée en l'appliquant à LA PARE et à PARIS, mais bizarrement pas à EMPARIS.

En résumé, PARIS, EMPARIS, au départ simple lieu-dit sur le plateau éponyme, c'est le lieu exposé au soleil, comme plusieurs skitouriens l'ont déjà dit.



Petites remarques amicales à jpc et à Francoua :

Le débat sur les limites sur le plateau entre les communautés, puis les communes, de Besse, Mizoën et la Grave remonte à des siècles. Maintenant il concernerait les limites entre les départements de l'Isère et des Hautes-Alpes, et entre les régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur ! Allez, on ne va pas le rouvrir en rattachant la partie gravarote du plateau à l'Isère !

André Faure est plus prudent concernant PARIS. Son article porte non pas sur le toponyme mais sur le patronyme qu'il rattache à Patrice, patricien. Cela lui permet d'expliquer les lieux-dits collectifs du type LES PARIS. Le passage de PRASINUS à PARIS par métathèse est une possibilité assez douteuse (surtout dans ce sens) qu'il avance d'ailleurs prudemment et qu'il applique à un lieu-dit de la commune de Crots et non à celui qui nous concerne.

V
Valmag
[143 posts] - Le 14/09/2009 12:14

Vite corriger l'erreur d'université avant d'éventuelles réactions.
Il s'agit de l'Université Stendhal de Grenoble et non de l'UJF !

E
etienneh
[3245 posts] - Le 16/09/2009 15:41

Il y a aussi des "Rochers de Paris" au dessus du lac de Moiry en Valais.

V
Valmag
[143 posts] - Le 16/09/2009 19:52

Etienne -H- a dit :Il y a aussi des "Rochers de Paris" au dessus du lac de Moiry en Valais.
C'est très intéressant. Avec quelle orientation ?

Si d'autres connaissent des lieux-dits de ce type, ce serait intéressant.

Attention, plusieurs noms en PARE, PAREIS, PAREY désignent tout simplement la paroi.

E
etienneh
[3245 posts] - Le 16/09/2009 20:45

C'est orienté SSW.

V
Valmag
[143 posts] - Le 16/09/2009 21:41

Impec ! Pile dans la bonne direction 🙂.

Connectez-vous pour poster