ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Haut Giffre - Aiguilles Rouges > Mont Buet par arête Nord

Mont Buet par arête Nord

Massif : Haut Giffre - Aiguilles Rouges
Départ : le Buet (1330 m)

Topo associé : Le Buet, Buet en boucle par l'arête nord

Sommet associé : Le Buet (3096 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1800 m.
Ski : 3.1

Sortie du dimanche 13 mars 2022

Mika

Conditions nivologiques, accès & météo

météo : nuageux
parking déneigé et boueux
chaussage/déchaussage au parking, quelques portage entre 1500 et 1800m dans la forêt jusqu'au sommet du canyon
condition de ski : canyon impraticable. dur ou vielle poudre à la montée, neige gelée ou boulette à la descente

pas d'activité avalancheuse ce jour                       

LieuAlt.Ori.HeureQté.TypeCom.
parking13307h00
sommet309614h30
parking133016h00

Skiabilité : 🤢 Mauvaise

Compte rendu

Itinéraire suivi : parking du buet -> vallon de Tré les Eaux -> Col du Genevrier -> Arête Nord du Buet -> Buet -> Creux aux vaches -> parking
Horaires : départ 7h du parking, 14h30 au sommet, 16h à la voiture


Départ 7h du parking du Buet. On chausse directement et on monte direction vallon de Berard. Le pont après la buvette est en glace, quelqu'un e à mis un brin de cordelette qui est bien utile dans la main gauche (et la main droite à la descente). Merci à lui/elle :)
A la passerelle alti 1530m, on traverse direction Tré les Eaux. A partir de là c'est alternance de portage et de ski dans les bois. On suit des traces de ski/raquette sans vraiment savoir lesquels sont les bonnes.
1ère erreur de parcours, les traces s'arrêtent net, sauf 2 qui grimpent ski sur le sac par dessus un mamelon pour rejoindre un ruisseau de l'autre côté et reprendre le vrai sentier. Ensuite on suit à nouveaux les traces qui traversent le torrent de Tré les Eaux, et le longe en rive droite. On se retrouve perché au dessus du canyon, ski sur le sac dans une traversée scabreuse entre les barres. A nouveaux les traces font demi-tour, nous avec puisqu'on butte sur des ressauts en glace. On comptabilise déjà 2 erreurs.
Retour à l'entrée du canyon, pour continuer sur notre lancée, on y jette un œil dans l'espoir que ça passe encore. Raté, l'eau coule à flot et on n'a pas pris la combi néoprène ! 3ème erreur (le dicton est donc vrai).
On fini par remonté en rive gauche du canyon pour récupérer le chemin d'été équipé de câble. Pas de risque qu'ils soient sous la neige, c'est tout sec. S'en suit une traversée en crampons plus ou moins gelée et expo en suivant le chemin d'été.
Finalement on chausse les skis pour de bon dans le vallon de Tré les Eaux (enfin !) qu'on remonte à vue entre creux et bosses jusqu'au pied du col du Genevrier.
On remonte la grande et plutôt raide pente du col avec les couteaux qui s'avèrent bien nécessaire. Petit casse-dalle au col, il est déjà midi !
S'en suit une longue traversée jusqu'au pied de l'arête Nord.
L'arête était déjà tracée. De bonne marche dans la première partie qu'on effectue sans soucis. Le câble d'été est par endroit visible et permet de franchir plus facilement les quelques blocs en rocher pourri. Au milieu une petite traversée bien expo qui avec un meilleur enneigement serait plus facile. Pour ma part se sera à califourchon sur 5m. Deuxième partie de l'arête, on remonte droit dans la pente toujours dans les marches existantes. On a galéré 5m sous la sortie en brassant dans un bon mètre de poudre sans aucune cohésion. Finalement on sort au sommet de l'arête marquée par un gros cairn. Ski + couteau le long des impressionnantes corniches jusqu'au sommet battu par le vent (tiens donc ?). On remettra les crampons une dernière fois pendant 100m pour traverser une grande plaque vitrifiée.
On fini le sandwich au sommet à 14h30 (tout de même) tout en dépeautant. Direction le parking par le creux aux vaches. On s'engage dans la face, premier virage et c'est le drame ! Un de mes ski déchausse, je part en glissade sur une neige béton, déchausse le second ski, continu de glisser, double mon compère les deux pieds en avant, glisse encore ... pour finir par m'arrêter lorsque la pente s'adoucie. Pas glop. Plus de peur que de mal, les leasch on tenu bon et je n'ai pas une éraflure. Heureusement qu'un rocher ne passait pas par là ... Investigation pour savoir ce qu'il s'est passé : de la neige transformée s'est glissé sous les ressorts de la fixation avant l'arête, puis elle a gelée dans l'arête avec le vent froid. Du coup en chaussant la fixation a butée sur la glace, n'allant pas au bout de sa course. La chaussure était suffisamment maintenu pour que je ne m'en aperçoive pas, mais pas assez pour encaisser les efforts en skiant. Du coup on gratte tout ça avec l'opinel et on rechausse. Pour assurer le coup je bloque les fixations jusqu'au border cross (la luge c'est marrant mais pas trop longtemps ...).
Reste de la descente désagréable dans le creux aux vaches entre boulettes regelées et plaque de glace dans les raidillons. Border cross en neige soit gelée, soit transfo pas désagréable. Ça ne passera bientôt plus à ski.

Finalement une très belle, mais longue, sortie dans un environnement austère et sauvage, avec quantité de manip et une arête bien alpine. Prendre son temps pour trouver l'accès au vallon de Tré les Eaux et éviter les erreurs comme nous avons pu le faire est préférable.

 Le canyon impraticable à ski
 Le canyon impraticable à ski
la fin de la traversée après le canyon
la fin de la traversée après le canyon
 Dans le chemin d'été au dessus du canyon
 Dans le chemin d'été au dessus du canyon
 enfin sur les ski !
 enfin sur les ski !
Dans les grandes pentes du col du Genevrier
Dans les grandes pentes du col du Genevrier
2ème erreur en rive gauche du torrent, au dessus du canyon
2ème erreur en rive gauche du torrent, au dessus du canyon
1ère erreur, faut passer derrière ce talus
1ère erreur, faut passer derrière ce talus
en approche de l'arête, très chouette lumière :)
en approche de l'arête, très chouette lumière :)
dans la première partie de l'arête
dans la première partie de l'arête
passage plus délicat avec le cable d'été qui ressort de la neige
passage plus délicat avec le cable d'été qui ressort de la neige
la traversée courte mais très expo pour aller chercher la deuxième partie de l'arête
la traversée courte mais très expo pour aller chercher la deuxième partie de l'arête
Le sommet dans le vent avec des jolies lumières
Le sommet dans le vent avec des jolies lumières
ça brasse dans la deuxième partie de l'arête
ça brasse dans la deuxième partie de l'arête

Commentaires

Cette sortie