ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Lauzière - Cheval Noir > Pointe des Marmottes Noires - la Sixième Marmotte

Pointe des Marmottes Noires - la Sixième Marmotte ⭐

Massif : Lauzière - Cheval Noir
Départ : Tioulévé (Lieulever) (1280 m)

Topo associé : Pointe des Marmottes Noires, par le pas de la Mule

Sommet associé : Pointe des Marmottes Noires (2339 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1100 m.
Ski : 2.3

Sortie du lundi 14 décembre 2020

rhododendron

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau ciel Bleu , se couvrant quelque peu en fin d'après-midi.
Etat de la route : dégagée jusqu'à Tioulevé (parking, 1263 m)
Chaussage et déchaussage au parking

Activité avalancheuse observée :
Une avalanche récente assez massive issue de la face Ouest des Marmottes Noires.
Vers 13H, nombreuses purges de belle ampleur en face Sud des Marmottes Noires.
Quantité de neige fraiche très importante, jusqu'à 150 cm mesurés au bâton.

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu

Avec Mon Piton

Le sommet des Marmottes Noires m'intrigue depuis longtemps par le pluriel dont est doté son nom.
Pourquoi donc plusieurs Marmottes , alors qu'on ne voit manifestement qu'une pointe, bien individualisée?
Les Drus , je veux bien , mais les Marmottes, pourquoi donc? et pourquoi noires , qui plus est?
Je me risque donc aujourd'hui à une explication totalement burlesque et nombriliste : le pluriel s'explique facilement par le nombre de tentatives qu'il me faudra pour atteindre ce sommet. J'en suis à la sixième, et toujours pas de point final!
Quand à la couleur, elle va bien finir par devenir celle de mon humeur après tant d'essais infructueux.
Bon , reprenons l'aventure d'hier, qui ressemble étrangement à celle du 2 Avril 2018.
Saison différente, mais quantité astronomique de neige dans les deux cas, traçage titanesque, descente laborieuse en poudre collante.
Puis arrêt horaire sur un supposé Pas de La Mule (mais ou est-il Exactement, celui-là?), en vue de la face est des Marmottes noires.
Pour pimenter l'affaire cette fois-ci, j'eus l'idée saugrenue à la descente de basculer sur la Grande Combe, ce qui nous valut une séance mémorable de ski sanglier, qui ne s'interrompit qu'à la nuit presque tombée.
Tout ça pour une poignée de marmottes condescendantes! Pfff...
Mais je reviendrai , allez , je les aurai , ces Marmottes.
A bientôt pour la septième.


Commentaires

T
taramont, le 15.12.20 16:18

Ah non Rhododendron, combien de fois faudra-t-il te dire qu'on tient à toi ? 🤨

Cette sortie