ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Ecrins > Les Mourres Rouges, Face SW

Les Mourres Rouges, Face SW

Massif : Ecrins
Départ : le Désert en Valjouffrey (1260 m)

Topo associé : Les Mourres Rouges, Face SW

Sommet associé : Les Mourres Rouges (3021 m)

Orientation : SW

Dénivelé : 2200 m.
Ski : 5.1

Sortie du samedi 14 mars 2020

el-manu, cyrilg

Conditions nivologiques, accès & météo

beau, frais, iso bas (pour l'année hein, sinon ce serait normal pour une mi-mars, plus l'habitude...)
Etat de la route : ok Altitude du parking : Le Désert en V.
tout est décrit dans le récit, désolé, la flemme

Altitude de chaussage (montée) : 1650m env (peut chausser avant mais neige humide, on n'a pas pris le risque de croiser bottamor)
Altitude de déchaussage (descente) : 1650m env (on peut déchausser après mais neige molle avec des caillasse, on n'a pas pris de risque ;)

Activité avalancheuse observée : plaqué très fin en NW, part en sluff, sinon neige ferme donc RAS

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par el-manu)

topo + versant NW des Echarennes + couloir NW des Echarennes
En 1977, Patrick chantait "où sont les feeeeeemmes ?", on pourrait rajouter en 2020 "où est la pouuuuuuuuudre ?"

On s'attendait à en trouver de cette petite poudre posée sans vent la veille, font chier ces savoyards, ils ont tout gardé pour eux :D
Neige bien ferme pour remonter cet interminable vallon des Echarennes, que c'est loooong. Heureusement Cyril avait réservé le vallon donc on était peinards, et la petite mer de nuage c'était cadeau (si si çà fait plaisir). Y'a pas à dire, ils savent recevoir ici :)
La face est remplie, enfin elle passe sans bricoler quoi. Attente peu agréable au sommet (petit vent frais), çà ne décaillera pas sur le tout haut, mais bon grip, ensuite bonne transfo presque lourde selon l'orientation des pentes et çà déroule. On voit la popow en face alors on décide de monter voir la gueule du couloir. Le versant NW étant savoureux on l'a cueilli puis on est retourné chercher le couloir en bonne neige lui aussi, puis les grandes pentes du dessous en moquette, plutôt à poil long mais mieux qu'espéré. Grosse banane en bas malgré les 400m de portage à la montée comme à la descente, mais c'est le prix d'une solitude à faire pâlir un coronavirus (ou tomorrowland selon votre sensibilité).
Une belle journée en bonne compagnie, on a rentabilisé le déplacement comme çà on revient plus (on déconne).

skiabilité entre correcte et bonne, on a arrondi en dessous car on a eu un nuage à la descente qui nous a fait ch... même pas mal !
Plutôt d'accord avec la cot' proposée par Skitour, pas vu le 50°, tu confirmes Thierry ?


Commentaires

Laurent Couturier, le 16.03.20 22:03

Jérôme l'avait skiée y'a un paquet d'année avec l'équipe de LG à l'époque, il te racontera l'histoire de la poche à eau crevée au départ 😜
Sinon chouette coin en tout cas, la prochaine fois, tu t'arrêtes boire une Corona à la maison en passant !! 😎

el-manu, le 17.03.20 12:47

Oui avec plaisir, j'amènerai une ou deux mort subite 🤣 😜
Vraiment un joli coin, qui se mérite tout de même, hâte de connaître l'histoire du frangin, j'ai effectivement vu sa sortie, une autre époque... 😄
A bientôt et courage pour les temps qui viennent

Cette sortie