ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Vanoise > Tour de l'Aiguille Doran par le Col du Ravin Noir

Tour de l'Aiguille Doran par le Col du Ravin Noir ⭐⭐

Massif : Vanoise
Départ : Le Bourget (1209 m)

Topo associé : Col du Ravin Noir, Tour de l'Aiguille Doran

Sommet associé : Col du Ravin Noir (2941 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1540 m.
Ski : 3.1

Sortie du dimanche 09 février 2020

veloski, Saxifragette

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau lumineux en matinée. Quelques fins voiles d'altitude sans conséquence après la mi journée. Absence de vent et grande douceur au soleil.
Etat de la route : barrière après la stèle Altitude du parking : 1446 m
Montée au refuge de l'Orgère : neige généralement dure. Quelques courts passages poudreux en secteur ombragé.
Combe de la Masse (orientée sud-ouest puis sud). Conditions printanières. Neige béton entre 1950 et 2100 m (crampons). Ensuite skis aux pieds avec couteaux.
Col du Ravin Noire face sud-est : à la mi-journée, neige transfo décaillée , puis au dessus de 2800 m, 20 cm de neige récente humidifiée (skis aux pieds avec couteaux).
Col du Ravin Noir versant ouest : au départ, courte traversée en neige dure puis excellente poudre à peine tassée jusque vers 2600 m. 5*
Entre 2600 et 2400 m : les croupes sont glacées et les creux remplis de poudre.
Sous 2400 m en cherchant les orientation sud sud-ouest : moquette
Sinon un peu de croûte en orientation ouest .

globalement, de très bonnes conditions.

Altitude de chaussage (montée) : 1450 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1450 m

Activité avalancheuse observée : rien d'inquiétant sur l'itinéraire.
Gosses coulées en versant est secteur Bonmartin.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par veloski)

voir trace GPS
Après notre rando en Haute-Tarentaise de vendredi, nous changeons de secteur puisque c'est la Haute-Maurienne que nous choisissons aujourd'hui pour profiter de la dernière belle journée avant les perturbations annoncées. Le tour de l'Aiguille Doran étant l'objectif du jour, nous démarrons du terminus hivernal de la route de l'Orgère (la stèle 1446 mètres), un peu inquiets de l'enneigement, au vu des versants bien dégarnis. Après deux minutes de portage, nos craintes sont écartées puisque nous chaussons les skis sur une neige durcie par le regel et coupons bientôt les lacets par les clairières du Bois du Sapey. Le Pré du Col atteint, nous gagnons les Charmettes et ses maisons de pierre groupées en bordure du ruisseau de St-Bernard, le long duquel nous poursuivons notre montée. Le chemin tracé par les raquettes manque un peu de neige par endroits mais reste praticable et nous atteignons le Planay et le pont en contrebas du hameau de Polset avant de nous engager sur la route de l'Orgère. Surplombant la vallée de l'Arc, les sommets mauriennais sont déjà bien éclairés par le soleil (Cime du Grand Vallon, Roche du Grand Argentier...) alors que nous apprécions l'ambiance de la forêt : les épicéas laissent place à des essences de lumière, telles que mélèzes, pins cembro multicentenaires et pins sylvestres à l'écorce saumonée et crevassée. A leur pied, éboulis de pierre claire contrastent avec leurs aiguilles aux teintes gris vert/gris bleuté. Deux casse-noix mouchetés traversent le ciel azur tandis qu'un écureuil remonte agilement le bas-côté de la route que nous continuons à suivre. Le soleil nous réchauffe désormais et le refuge de l'Orgère (non gardé) est enfin atteint, après ces quelques kms de marche sans grand gain de dénivelée !
La traversée du vallon encaissé de l'Orgère nous fait replonger dans l'ombre, dominés par l'imposant Rateau d'Aussois, qui renforce le caractère sauvage du lieu. Il s'agit maintenant de remonter la rive gauche du ruisseau de la Masse et nous troquons bientôt les skis pour les crampons, plus adaptés à la dureté de la neige et à la pente qui se redresse. Les contreforts de l'Aiguille Doran, aux grandes dalles de quartzites contrastent avec la silhouette plus trapue du Rateau d'Aussois. Le panorama, de plus en plus étendu sur sommets de Haute-Maurienne et italiens nous encourage à continuer notre ascension d'autant plus que soleil et douce température sont au rendez-vous sur ses belles pentes sud-ouest. Le col de la Masse s'ouvre et le Grand Roc (avant-sommet de la Pointe de l'Echelle) apparaît alors que nous nous dirigeons vers le col du Ravin Noir, déçus de n'apercevoir aucun bouquetin, si fréquent d'habitude dans le secteur. La neige s'est ramollie mais nous effectuons les derniers zigzags de notre montée sans problème et nous débouchons à 2940 mètres, au pied de l'aiguille Doran, éblouis de la multitude de sommets qui s'offrent au regard ! Pour n'en citer que quelques-uns : Pointe de l'Observatoire, Dent Parrachée, Pointe de Ronce, Charbonnel, Albaron...Surplombant le Col de Chavière, le massif de Péclet-Polset ; plus au sud, la Barre des Ecrins et le Mont Pelvoux, le Thabor, le Mont Viso.....
Il faut toutefois songer à la descente ; après les premiers mètres sur une neige bien dure, nous nous régalons à virer dans une poudreuse légèrement tassée mais encore bien légère, face au Dôme de Polset, avant de glisser vers le lac de la Partie, niché au pied de hautes falaises sombres. Les combes plus ouvertes et les vastes espaces offrent un agréable contraste avec les pentes remontées le matin même. Un peu de pousse-bâtons (facilité par des parties glacées par le précédent épisode pluvieux) et quelques remontées en escalier nous permettent de basculer sur le Grand Planey, face aux cascades des imposants contreforts de Bonmartin. D'impressionnantes coulées ont dégringolé jusqu'au ruisseau Blanc. Nous nous dirigeons vers les chalets de la Source au Vin, à peine visibles, compte tenu de l'enneigement du vallon et skions ensuite une neige de printemps pour gagner la piste, rive gauche du ruisseau de St-Bernard, retrouvant avec plaisir le décor de mélèzes et de bouleaux. Délaissant le hameau de Polset, nous traversons le ruisseau au niveau des chalets de Plan de Say et le sentier forestier bien damé nous permet de boucler notre itinéraire avant de nous laisser glisser sur la route...Après une légère remontée, la descente se poursuit à vive allure et nous arrivons au parking, ravis de ce circuit aux multiples panoramas et loin de la foule. A refaire...avec en prime quelques bouquetins !!!

merci Florence pour ce compte rendu !

Passage à proximité du hameau de Polset: la boucle peut débuter !Passage à proximité du hameau de Polset: la boucle peut débuter !
Sur la route de l'Orgère, nous apprécions l'ambiance de la forêt. Sur la route de l'Orgère, nous apprécions l'ambiance de la forêt.
Le refuge de l'Orgère.Le refuge de l'Orgère.
L'Aiguille Doran et le vallon de la Masse.L'Aiguille Doran et le vallon de la Masse.
A l'amorce des premières pentes, un coup d'œil dans le rétro.A l'amorce des premières pentes, un coup d'œil dans le rétro.
Vers 2100 m, fin du cramponnage. Vers 2100 m, fin du cramponnage.
Sous l'Aiguille Doran.Sous l'Aiguille Doran.
Le panorama, de plus en plus étendu sur les sommets de Maurienne.Le panorama, de plus en plus étendu sur les sommets de Maurienne.
Belle ambiance.Belle ambiance.
Un court instant de répit avant d'aborder la pente est soutenue du col du Ravin Noir.Un court instant de répit avant d'aborder la pente est soutenue du col du Ravin Noir.
Le Rateau d'Aussois.Le Rateau d'Aussois.
Du pied de la face, la vue porte jusqu'aux sommets de l'Oisans.Du pied de la face, la vue porte jusqu'aux sommets de l'Oisans.
Du côté de la Masse.Du côté de la Masse.
La Dent Parrachée apparait en arrière plan.La Dent Parrachée apparait en arrière plan.
Du col, le Grand Roc, Pointe de l'Echelle.Du col, le Grand Roc, Pointe de l'Echelle.
L'Aiguille Doran versant nord.L'Aiguille Doran versant nord.
Le Dôme de Polset.Le Dôme de Polset.
versant ouest,dans l'ombre de l'Aiguille Doran. versant ouest,dans l'ombre de l'Aiguille Doran.
Excellent !Excellent !
Dans un cadre sympathique.Dans un cadre sympathique.
Les croupes sont glacées et les creux remplis de poudre.Les croupes sont glacées et les creux remplis de poudre.
Plan du Say.Plan du Say.
Avant de quitter le vallon de Polset.Avant de quitter le vallon de Polset.

Commentaires

P
p1p1, le 09.02.20 21:01

Encore bravo à vous 2... Toujours dans des endroits sauvages....

J
jujutriple, le 09.02.20 21:22

Un itinéraire intéressant qui donne envie de l’essayer. Très belles photos 😉

H
HDlameije, le 10.02.20 07:33

Vous n'arrêtez plus 😄

Cette sortie