ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre > Pic d'Augas, par le prat

Pic d'Augas, par le prat

Massif : Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre
Départ : Ancienne Douane d'Aragnouet (1547 m)

Topo associé : Pic d'Augas, par le prat

Sommet associé : Pic d'Augas (2290 m)

Orientation : NW

Dénivelé : 2300 m.
Ski : 2.2

Sortie du dimanche 26 janvier 2020

Basu

Conditions nivologiques, accès & météo

Samedi : couvert, timides éclaircies, températures assez douces. Dimanche : couvert le matin, se dégageant en milieu de journée, températures assez douces, pas de vent.
Etat de la route : samedi OK, enneigée le dimanche matin, noire le dimanche après-midi Altitude du parking : 1553
Samedi :
- sous 1900 : croûte, sans sous-couche sous ~1800
- au-dessus de 1900 : poudre dense, légèrement humidifiée mais s'allégeant un peu au fur et à mesure de la montée. Environ 40 à 50cm d'épais. Physique à tracer à la montée (et à la descente !). On a évité les pentes raides, car le mille-feuille ne nous semblait pas très sain.

Dimanche : chutes de neige dans la nuit plus significatives que prévues.
- ~20cm de fraiche de la nuit à 1600m.
- s'épaissant avec l'altitude : jusqu'à ~50cm de fraiche au-dessus de 2000m, non ventée, reposant sur le fond humidifié skié la veille. Il faut de la pente pour tourner.

Altitude de chaussage (montée) : 1553 parking (avec qqs déchaussages le samedi sur le bas)
Altitude de déchaussage (descente) : 1630

Activité avalancheuse observée : RAS mais on a soigneusement évité les pentes trop raides. Les épaisseurs de neige conséquentes et la configuration en mille-feuille invitent à la prudence.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Avec Samedi : Florence, Guillaume et Franck. Dimanche : Guillaume et Franck
Samedi : 1 A/R antenne + 1 A/R pic. Dimanche : 1 A/R antenne + 2 A/R pic
Un doublé à l'Augas, ce n'est pas ce qu'on imaginait au départ mais les conditions nous ont conduit sur cette classique qui présente toujours un bon rapport qualité/prix (!), à 10min de chez Guillaume.

Samedi :
Un peu de monde sur l'itinéraire, mais il restait un peu de place pour faire sa trace. La qualité du ski était juste correcte : neige épaisse et dense (légèrement humidifiée) au-dessus de 1900 avec qqs bons passages qd même, puis coûtée sous 1900.

Dimanche :
Au réveil il a neigé 5cm à Fabian. Il n'était pas prévu de neiger aussi bas.
On revoit nos objectifs pour jouer la sécurité : direction l'Augas à nouveau. On a beau avoir pris notre temps le matin, on est les premiers à la trace. Comme le ciel est encore couvert, on décide de tracer dans la forêt jusqu'à l'émetteur dans un 1er temps, pour envisager le pic en 2ème montée. La trace est physique, c'est épais et le fond humidifié skié la veille n'aide pas.
Franck et moi apprécions moyennement la 1ère descente : nos skis de 87-88mm au patin ne flottent pas assez dans cette neige profonde et nous imposent de skier à cul. Guillaume apprécie davantage avec ses pelles à tarte.
Entre temps une procession de skieurs est en train de tracer le pic. C'est assez dingue tout ce monde ici.
On se met dans la trace et on suit l'autoroute jusqu'au pic. Lorsque nous arrivons sur la crête sommitale, un spectre de broken se dessine dans les résidus de nuages, puis le ciel se déchire et laisse entrevoir la pale terminale scintillante au soleil. Le ski sera bon, très bon !
On la fera 2 fois cette pale sommitale : du grand ski.

Quelques bons passages le samediQuelques bons passages le samedi
Ciel couvert le samedi, mais bonne visiCiel couvert le samedi, mais bonne visi
Florence le samediFlorence le samedi
Dimanche, 2ème montée : le ciel se dégage sur la crête sommitaleDimanche, 2ème montée : le ciel se dégage sur la crête sommitale
Assez mythiques ces conditionsAssez mythiques ces conditions

Commentaires

janic, le 27.01.20 16:17

Merci pour la trace dans la combe la plus N !.
Même en ce lundi au-dessus de 1900 m, la neige avait gardée un potentiel fraîcheur fort appréciable avec un goût de revenez-y... 😜

Cette sortie