ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Beaufortain > Ode à Bizard !

Ode à Bizard ! ⭐

Massif : Beaufortain
Départ : Arêches (parking des pistes) (1010 m)

Topo associé : Grande Pointe de Bizard, en boucle depuis Arêches

Sommet associé : Grande Pointe de Bizard (2507 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2950 m.
Ski : 3.2

Sortie du dimanche 12 janvier 2020

gstephan, Nico06

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau et doux tout au long du week-end. Pas un vent. IDEAL quoi !!
Etat de la route : aucun problèmes Altitude du parking : 1300
Conditions de ski excellente dans quasi toutes les orientations.
- Haut du couloir de la croix de Sécheron décapé et crouté pas très bon mais court.
- Toutes les pentes Est à NE géniales !
- En nord poudre légère sur fond dur et glacé +/- présent. Pas si mal
- Face S de la Gde Pte de Bizard en décaillage tip top !
- Retour sur Grand Naves en trasfo en cours de regel pas terrible toutefois...

Altitude de chaussage (montée) : 1300
Altitude de déchaussage (descente) : 1300

Activité avalancheuse observée : RAS mais toujours des signes observés
_ Reptations et plaques de fond dans de nombreuses orientation à moyenne altitude (env 1700-2200), notamment en versant NW du roc marchand. Peu de volume mobilisable toutefois...
_ Coupe réalisée à 2400 en versant N sous le col de Comborsier : 20cm poudreuse sur croûte de regel, 3cm de neige avec peu de cohésion en dessous (face plane?) puis grains fins du 1m50. Nous ça semblait bien stable.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par gstephan)

Avec Cycle Nature CAF Lyon Villeurbanne
J1 : Grand Naves, Plan Bérard, La Perrière, Croix de Sécheron / J2 : La Perrière, Col des Besaces, Chizeraz, Grande pointe de Bizard, retour idem
Notre coin secret, notre spot à bonne neige, nos champs de poudre loin des foules, nos cabanes impeccables, elles sont à Bizard !

C'est le début d'une nouvelle saison pour le cycle "Nature" du CAF de Lyon. 3ème cuvée avec de nouveaux projets de ski à travers les Alpes, en y ajoutant une fine dose de grand air, de traces à l'écart des sentiers battus, de plans farfelus (pafrois galères) avec pour objectif : Rester en montagne et la vivre la plus intensément possible. Une parenthèse pour se ressourcer !
Avec cette première échéance, me vient tout de suite en tête le magnifique terrain de jeu de Comborsier, ses grands pâturages blancs et ses jolies petites cabanes. L'année dernière on s'y était déjà régalé avec en prime une session nocturne sous la pleine lune ! Certes, l'accès n'y est pas des plus aisés avec ces longues pistes forestières mais cela est garant de la tranquillité qui y règne et qui fait que cet endroit nous est cher. Bien sûr, il était évident que le grand aficionados Nico06 allait voir se joindre à nous, malgré son genoux pas encore au top de sa forme. Le pauvre en raquettes nous regardera dessiner de jolies arabesques tout le week-end... Bientôt de nouveau ton tour mon pote !

Que dire sinon que ce coin vaut le détour avec toutes ces options, tricoter y est aisé et offre à la fois de grandes pentes douces comme des itinéraires plus alpins. Nous optons pour la cabane de la Perrière, idéalement placée à égale distance de tous les sommets. Première mise en jambe avec un coucher de soleil d'anthologie au sommet de la Croix de Sécheron. BIM le ton est donné ! Le soleil rouge disparait derrière la Chartreuse alors que le groupe contemple la montagne qui s'endort sans bruit. Puis les lucioles se lancent dans le couloir NNE à la lueur des frontales dans une neige d'abord dure puis délicieuse jusqu'au chalet. Une bonne soupe de pâte aux pâte plus tard (et oui dès fois les erreurs de logistique font oublier la sauce), la galette avalée et digérée avec quelques rasades de genep' et tout ce beau monde s'endort avec des étoiles plein les yeux. Au moins autant que sous un ciel de pleine lune !

Dimanche, réveil en douceur (2°C dans le dortoir). Nous nous préparons en admirant le panorama sur la Vanoise et les Ecrins qui captent les premiers rayons de l'astre. Direction le tour de Comborsier, d'abord par une belle traversée dans de vastes champs de neige sous la lumière inclinée du matin qui distille ses ombres sur croupes et talwegs. D'un coup, le col, les flèches de pierres, l'ombre, le versant nord. On se laisse glisser dans la poudreuse un à un, savourant se brusque changement de décor. Ici l'austérité règne, le froid est plus incisif.
A Chizeraz, nous prenons à nouveau rendez-vous avec le soleil et traçons le canyon permettant d'atteindre le col Ouest de Comborsier. Belle partie de conversion, dont des collant pipettus s'étant aventurés au delà de Beaufort dans cette sauvage contrée s'en chargeront à un rythme effréné ! Retour au soleil, panorama à couper le souffle... On se dit que ce sera encore plus beau depuis le sommet de la Grande Pointe de Bizard, la maitresse des lieux. Chose dite, chose faite et nous foulons la cime, toujours seuls, toujours sans aucun vent, simplement parfait !
On pourrait y rester des heures, se faire encore un nouveau coucher de soleil, rentrer à la cabane, faire la même routine, de l'eau, à manger, rigoler, dormir, et puis recommencer le lendemain. Il n'y aurait pas de lassitude à Bizard, on pousserait un peu plus loin, juste pour le plaisir de porter nos spatules et nos regards dans d'autres combes, vers d'autres sommets... Mais il faut se résoudre à rentrer. C'est le cycle des choses hivernales, nous ne sommes acceptés dans ces hauteurs qu'un temps. Alors autant le vivre pleinement et en redescendre gorgés d'images, de souvenirs, de muscles endoloris et d'un sourire au coin des lèvres.

Merci Bizard et à la prochaine !

En avant les naturistes !
Du côté de Trebutine
Arrivée à la Perrière, le regard porte jusqu'à Péclet.
Notre maison pour la nuit.
Nico06 sur fond de Cret du Rey
Embrasement final !!!
La Chartreuse s'endort
Les derniers rayons, c'est pour lui !
Les joyeux "Naturistes" !
Ballet de lucioles
Les Ecrins au petit matin.
Nos traces de la veille à la Croix de Sécheron
Les raquettistes portent leur Etendard
Traçage agréable dans une lumière franche !
Samivel a certainement élu domicile à Bizard
Plongés dans l'ombre sous l’œil du Grand Mont
Ambiance austère sous le col des besaces.
Un dernier sommet pour la route.
Éphémère beauté.
A bientôt Bizard !

Commentaires

P
padawan1, le 13.01.20 21:49

Super photos, très bonne idée de dormir sur place 😉

E
Em42, le 14.01.20 07:14

Belle sortie 🙂

Cette sortie