ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Beaufortain > Tête de Véry - Chassé par l'oiseau noir

Tête de Véry - Chassé par l'oiseau noir

Massif : Beaufortain
Départ : Les Fontanettes (1350 m)

Topo associé : Tête de Véry, Face Ouest

Sommet associé : Tête de Véry (2039 m)

Orientation : W

Dénivelé : 720 m.
Ski : 2.1

Sortie du mardi 30 avril 2019

titoutim

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau temps Vent du nord en altitude Bon regel
Etat de la route : Altitude du parking :
Neige dure et portante jusqu'à 1700m
Neige croûtée en W > 1700m
Poudreuse sur fine croûte en NW 1900-2000m
Croûte épaisse en N sous le Sangle
Dure et abrasive en forêt jusqu'en bas

Altitude de chaussage (montée) : 1450
Altitude de déchaussage (descente) :

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu


Par un froid matin de printemps, je me lève tout content, et je me dis
Tiens, si j'allais à Véry !

Je prends mon sac à dos, mes skis, mes bâtons et mes peaux
J'enfourche ma voiture et je pars à toute allure

Sur l'autre flanc de la vallée, la lumière inonde les sommets
Roses et pales crêtes d'or, les Aravis ne sont pas morts

J'arpente et je dérive au gré des alpages blancs
Pour me trouver bientôt, face à l'immense, au très très gros

Morceau de montagne blanche qu'on appelle parfois Mont-Blanc
Je m'équipe pour la descente, peaux sous la veste, couteaux entre les dents

C'est alors qu'une ombre passe, sombre et grise menace
au pays du soleil levant,

Je lève la tête, sur le rebord en bois, il me regarde en face
le regard noir, les serres ouvertes, roucoulant de colère, je ne fais pas le fier

Chassé par cet oiseau de l'enfer, je me tourne alors droit vers le nord,
Dans ma hâte et ma précipitation, j'oublie le fil et les leçons
qui partout me criaient "Attention"

Je suis allé trop loin et je comprends trop tard,
J'entends un cri terrible et je vois l'oiseau noir,
Plus qu'une seule solution, 1er Mai "Révolution"

Le temps d'un Ave Maria, d'un notre père et trois pater,
Je plonge dans la pente, qui plonge elle-même dans sa propre pente, qui plonge elle-même sur une falaise, AAAAAaaaahhhhhhhhh

S'ouvre alors mon deltaplane et je mugis comme un âne (Il parait que ça aide pour voler)
Atterrissage dans un couloir, blanc comme la couleur de l'espoir
Heureusement qu'il y a le Sangle pour échapper à l'oiseau noir,

Je retrouve la forêt, "Oh merde, j'ai perdu un crochet"

Caché par là, il nous guetteCaché par là, il nous guette
Trace d'oiseau noirTrace d'oiseau noir
L'ombre de l'oiseau noirL'ombre de l'oiseau noir
Bec pointu prêt à croquerBec pointu prêt à croquer
LE Très Très GrosLE Très Très Gros

Commentaires

J
jpc, le 30.04.19 20:07

Magnifiques ces photos et l'ambiance !!

T
Thierry38v, le 30.04.19 21:30

Et je rajoute, beau récit ! 🙂

T
titoutim, le 30.04.19 22:11

Vive le mois d'Avril et Vive la république des montagnards (oups, ça nous rappelle une époque aussi sombre que l'ombre de l'oiseau noir) 😡
Somme toute en noir et blanc...

K
Kantz, le 30.04.19 23:08

Bien joué!

Cette sortie