ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Ecrins > Col du Glacier d’Arsine, Couloir Nord

Col du Glacier d’Arsine, Couloir Nord ⭐⭐⭐

Massif : Ecrins
Départ : Villar d'Arêne (Pont d'Arsine) (1667 m)

Topo associé : Col du Glacier d’Arsine, Couloir Nord

Sommet associé : Col du Glacier d’Arsine (3266 m)

Orientation : N

Dénivelé : 1600 m.
Ski : 5.3

Sortie du samedi 16 mars 2019

PierBa

Conditions nivologiques, accès & météo

L'enfer sur terre avec du mélanome en bonus
Etat de la route : français Altitude du parking : toujours à la même altitude que la dernière fois
Conditions de neige:

Couloir relativement bien remplis avec neige compactée, soufflée, croûtée. De la balle quoi

Moraine, neige lourde à très lourde, plus proche des sables mouvants qu'autre chose.

Altitude de chaussage (montée) : Piste de skating (pour l'échauffement)
Altitude de déchaussage (descente) : Piste de skating (pour se finir)

Activité avalancheuse observée : Jolies accumulations dans le cône et dans les moraines

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu

Avec Jean Rémi Genrefort le Haut Alpin

Jeudi 14 mars :

« Man, on va où samedi ? »

En cette période de disette de bonnes conditions, le choix des objectifs semble des plus ardus.

Après le passage de l’été nucléaire express ayant mis à mal notre cher manteau neigeux (non, on ne vous parlera pas de la sortie de dimanche dernier sous la pluie aux Mouchillons avec déclenchement de plaques de fonte), le demi mètre de neige tombé sous le vent en cette fin de semaine rend le tout encore plus compliqué avec une BERA remonté comme un CRS devant des gilets jaunes merguez à un rond-point.

« Faut monter haut »
« Ouais faut quitter ce merdier de Belledonne »
« Les Ecrins ? »
« Ouais les Ecrins… les Bans, l’Encoula,… »
« La route est fermée mec »

Je rêve de quads et de déposes en hélicoptère

« La vallée d’Arsine, trop tôt ? »
« Peut-être pas mec »

La petite graine était plantée

Vendredi 15 mars :

« Mate la photo du 27/02 d’une sortie au Cordier de camptocamp, le couloir de gauche »
« Camptocamp ?! Mec j’ai horreur de C2C, il n’y a que des Hauts Savoyards et des marins qui y vont dessus, et à vue d’œil t’es pas un marin toi »

Sur la photo, entre la pointe Cezanne et le Pic du Glacier d’Arsine, se dessine une belle balafre blanche et verticale, partant sous un court passage de mixte et dévalant jusque sur le glacier.

« Mec c’est le couloir Nord du Col du Glacier d’Arsine, tu ne trouveras aucune information dessus, pas de traces dans aucun référentiel de bonne qualité et encore moins sur skitour »

Mes mains commencent à suer, comment ça il n’est décrit nulle part ?!? Ce machin est au cirque d’Arsine ce que le sein droit est à la femme (le gauche étant l’est de la brêche Cordier), il est beau et tu ne peux pas le rater.

Même sur Tor il n’y a pas de traces de descente de ce bordel.

« T’es pas en train de me dire qu’on serait les premiers ? Si c’est le cas on l’appellera… EVIDENCE !!! Génial le nom, non ???!!! »
« Non mais calme toi, je connais un guide qui y a été jeter un coup d’œil jusqu’à mi-chemin, il a déjà été fait. C’est juste qu’il n’a été référencé nulle part »

Déception totale, je trouvais le nom du couloir si bien…

Samedi 16 mars

04h55 Réveil

05h10 Plat de pâtes

05h30 Départ, anormalement à l’heure, je m’inquiète

06h15 On croise l’intégralité du TomorrowLand Winter descendant d’Huez, on se dit qu’on aurait mieux fait d’aller là bas hier soir

07h45 Départ de Villar, car ça fait gagner 200 mètres de positif par rapport au Casset, bardés comme des alpinistes avec cordes et broches, après avoir cru voir une possible rimaye toute pixélisée sur les photos du cirque.

Nous dépassons la piste de skating

Nous sommes désormais seuls, sans avions, sans réseau, une fois que nous avons mis nos portables en mode avion. On part en expédition d’une journée dans cet endroit oublié de Dieu. L’isolement est complet, total et incongru. L’exposition est maximale. S’il nous arrive quoi que ce soit, on est à au moins 30 minutes d'hélicos du CHU.

Je laisse un dernier message sur le capot de la voiture, gribouillé sur un paquet de clopes éventré : « Maman, si je ne reviens pas, sache que je t’aime »

Bref, je me perds, on continue ce récit sans fin

Coup de cul initial glacé, traversée infinie du vallon sous le Chamoissière et arrivée au Col d’Arsine devant le méandre labyrintheux des moraines glacières.

Je déteste cet endroit, on dirait que t’es tout prêt du cirque et pourtant c’est le bout le plus long et le plus usant.

« On va se tromper et prendre la mauvaise entrée non ? »
« On va se tromper et prendre la mauvaise entrée »

On s’est trompé et on a pris la mauvaise entrée.

Traversée des dunes et passion du Christ (très bon film, dommage que Mel Gibson soit fou).

Arrivée sous le couloir, nous le voyons dans ses premiers deux tiers. Une belle fente verticale, et comme dirait le cardinal Barbarin :

« On a déjà été dans plus étroit que ça !»

Le Haut Alpin me distance dans le cône et atteint la rimaye bouchée. Il la sonde et la passe à ski et se loge 30 mètres plus haut pour mettre son split sur le dos et demarrer la séance de Step Master.

J’atteins la rimaye, je vois l’endroit où est passez mon compagnon de cordé.

« Ca passe ski aux pieds ! »
Je regarde la corde et les broches.

La flemme

Je les balances dans une niche sous la parois et je m’avance vers la rimaye pour la traverser et là, stupeur, je la traverse… mais dans le sens vertical et non pas horizontal. Bruit sourd, perte d’appuis et d’équilibre, je sens les skis se dérober sous moi et je me laisse partir en arrière. Roulé boulé dans la pente.

Same player try again.

Je vois une espèce de formation neigeuse et verticale sur la gauche de la rimaye loin du vortex que je viens d’ouvrir. Je mets le matos sur le sac et armé de crampons et piolet, je l’attaque en me disant que ça va tenir.

Je commence à grimper dessus. Premier crampon, ça tient. Deuxième crampon, ça ne tient pas, je vois le trou se former sous moi.

« Mets-toi à quatre pattes pour augmenter ta portance ! » cris mon compagnon.

Je pense à sa sœur mais je ne dis rien, la neige est trop meuble et la pente trop raide pour se mettre en levrette ou pour utiliser le piolet.

En équilibre sur ce monticule en cours de désintégration, j’utilise la technique ancestrale de notre cordée turco vietnamienne, la fameuse mi larve mi merde en poussant un bruit aigu ayant probablement fait aboyer les chiens des vallées avoisinantes. Je passe en rampant et en utilisant les batons.

No comment

On attaque la montée encaissée, c’est raide d’emblée, c’est de la bonne poudre tassée travaillée par le vent et les coulées. Ça va tenir, mais ça ne sera pas fun.

On arrive au ressaut et deux possibilités s’ouvrent à nous :

Si vous voulez passer par le goulet avec traversée en rive droite, allez à la page 96
Si vous voulez passer par la langue de neige en rive gauche, allez à la page 137

On se lance sur la langue de neige qui résulte être une dalle sans prises pour le piolet.

« Faut juste pas glisser »
« Faut juste pas glisser »

Basique

Séance d’étincelles, on continue

La neige ne s’améliore pas, bordel changeant entre compactée, soufflée, croutée. Plus personne ne parle ni ne rigole. Pas un bruit en dehors des crampons et des piolets dans cette neige abrasive. Pas de spin drifts, pas de cordée italienne au loin qui hurle.

Ambiance.

On arrive sous le mur de mixte final. Je m’arrête à 50 mètres de l’arrivée, la neige devient trop glacée. Le Haut Alpin, héros face à l’extrême, continue mais s’arrête aussi.

Descente, c’est raide, on apprécie.

Retour au ressaut, trois possibilités

Si vous voulez traverser puis désescalader le goulet en rive droite, allez à la page 14
Si vous voulez désescalader la dalle cachée sous la neige en rive gauche, allez à la page 67
Si vous voulez droper le ressaut, allez directement en enfer

La dalle c’est hors de question, le goulet c’est chiant, peut être que le dro…

Je vois la Haut Alpin mettre son split dans la pente pour faire le saut.
Il prend de la vitesse, commence à prendre son impulsion et là… clippage de nose sur un rocher caché sous la neige.

Rotation front flip en plein vol, bras qui cherchent désespérément prise dans un air pur de montagne, impact trois mètres plus bas dans une neige pas du tout souple et le bruit que fait son corps me donne raison, deux roulés boulés avant de, par je ne sais quel miracle, s’arrêter dans la pente.

20/20, bravo l’amis.

Je choisi d’aller à la page 14.

On continue la descente. Sautage de rimaye. On se rend compte qu’à la monté j’ai lancé la corde sur un pont de neige. Lancé de piolet attaché à des sangles pour la récupérer.

Descente dans la fournaise. Traversée des moraines et de la vallée. La passion du Christ 2, le retour de Golgotha (on l’attend toujours cette suite).
Ça colle, ça ne glisse pas, 78°C sous le soleil. On doit remettre les peaux. On meurt un peu à l’intérieur.

On aurait du partir du Casset pour n’avoir qu’à se laisser glisser jusqu’à la buvette. On le savait d’emblée, mais Dieu créa la flemme…

Retour au parking. Fist bump.

Pas de BK.

Pour résumer, encore une bien belle journée en montagne. Étrange que cette pente ne soit pas référencée. Un couloir de guides connaisseurs, caché en pleine vue ? Montre-moi la Lune et je te montrerai mon troisième doigt.

Au passage je dirais bien un 5.2 bien tassé, à qui le 5.3 ne serait pas volé.

La baise, à bientôt

Ps : et que s’appelerio Evidence !


Commentaires

E
Em42, le 17.03.19 17:06

Bien vu même si ça ne semblait pas top ! Les cotations dans les Ecrins, c'est parfois un peu hard 🙄 🙄

P
PierBa, le 17.03.19 17:30

Sachant que c'est nous qui avons posé la cotation... on doit être un peu hard

el-manu, le 17.03.19 18:12

très bon ce CR, bon délire et belle ligne dans ce magnifique coin, et mention TB pour la citation du cardinal 😎 🤣

R
Rémo Barbaruli, le 17.03.19 19:08

😎 comme précédemment on aura droit à une vidéo de la chute ? 😮

P
pascalH, le 17.03.19 19:43

Bien classe et CR jubilatoire, comme souvent 😄

T
titoutim, le 17.03.19 20:01

Est-ce que la photo du Front Flip sur une dalle à 50° sera dévoilée dans la presse ? Je ne mets pas de smiley, le jaune n'est pas à la mode en ce moment.

G
grandpic, le 17.03.19 21:34

Ben si, il est référencé ce couloir ... 😉

E
e-jungle, le 17.03.19 22:00

Excellent ce récit, très drôle et bien écrit (c'est d'ailleurs aussi un peu pour ça que c'est drôle !).
Bravo les gars...

Jeroen, le 17.03.19 23:25

Warf, cultissime !

M
Marco, le 17.03.19 23:40

Excellent 🤣 🤣 🤣 🤣

P
pRENiUM, le 18.03.19 07:40

Sur mon chiote je lis ce bousin avant d'aller au taf ! Je vais passer une bonne journée 🤣 🤣
Excellent

B
Bart-S, le 18.03.19 08:54

Au top, comme d'hab!

D
David Z, le 18.03.19 09:41

énauuuuuurmissime !

R
rfg, le 18.03.19 13:54

Tu y fais quoi à nos photos?? Il est sombre ce filtros! J’en ai rajouté quelques une, la qualité est quand meme bien meilleure ! T’as baladé aujourd’hui ?

M
maya, le 18.03.19 14:16

plat de pâtes à 5h10 🤨 moi je dis respect ! 🤣 euh pour le reste aussi 😉

Cette sortie