ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Taillefer - Matheysine > Col de Combe Oursiere, versant E

Col de Combe Oursiere, versant E

Massif : Taillefer - Matheysine
Départ : Moulin Vieux (1100 m)

Topo associé : Col de Combe Oursiere, versant E

Sommet associé : Col de Combe Oursiere (2446 m)

Orientation : NE

Dénivelé : 1550 m.
Ski : 2.3

Sortie du dimanche 08 avril 2018

filou38

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau au départ. Puis, de plus en plus voilé durant la montée pour finir avec un léger jour blanc pour la descente. Pluie fine à l'arrivée au parking. Températures douces, pas de regel. Bise légère au col.
Etat de la route : Noire Altitude du parking : 1130 (à proximité du Pont des Mortes)
Combe SE sous le col: Transfo lourde, neige meuble sur 15 à 20cms. Assez bonne à skier mais le jour blanc entache un peu le plaisir.
Pente NE pour rejoindre le point 1711: Transfo, neige meuble sur 5 à 10 cms sur fond dur. Même conditions de ski.
Passage des vernes et vallon: Transfo, neige meuble sur 5 à 10 cms sur fond dur. Même conditions de ski avec moins defet jour blanc grâce à la végétation.
Forêt: Moins transfo mais avec l'absence de regel nocturne, la neige colle un peu sous les spatules.

Altitude de chaussage (montée) : 1130 (nombreux déchaussages pour traverser les courts d'eau, et un coup de portage au niveau du raidillon de la cascade)
Altitude de déchaussage (descente) : 1200 (idem qu'à l'aller)

Activité avalancheuse observée : Entre 12h et 13h, nombreuses purges sur les pentes raides exposées de SE à SW à la faveur de l'avancée du soleil.

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu

Avec Emilie

Cette journée peut se résumer par du ski forestier en grande partie ce qui nous a fait buter pour le Grand Armet.

Au départ, ça se présente pas trop mal, la météo est relativement bonne, il n'y a pas eu de regel nocturne mais on le savait déjà. Le soucis c'est que j'ai eu la bonne idée de vouloir progresser en fonction de mes souvenirs (très) lointains. Du coup, au lieu de suivre la route puis le chemin en forêt, nous sommes partis sur la rive gauche du torrent, certes il y a un bien un GR mais que nous avons rapidement perdu car il est bien recouvert. Nous voilà donc obliger de nous battre un bon moment en forêt pour nous frayer un chemin au milieu des arbres et autres branchages en tous genres. Nous rejoignons le bon itinéraire (au niveau de la passerelle 1223) après avoir perdu un temps précieux.
A cela, s'ajoute les nombreuses manips pour traverser les torrents gonflés par la fonte et le portage obligatoire au niveau du raidillon de la cascade. A 10h, nous sommes encore en forêt, il reste encore du chemin pour en sortir, nous avortons notre projet de Grand Armet et allons nous rabattre sur ce col histoire de rentabiliser le déplacement. Un petit crux pour utiliser la dernière passerelle à moitié blindée de neige.
A 11h15, nous sommes (enfin!) dans le vallon et attaquons la montée de la combe. Vers midi, le festival des purges commence et durera une bonne heure, cela nous conforte dans notre changement d'objectif. Le secteur est très enneigé pour cette période et nous avons plaisir à déambuler dans ce vallon aux pentes raides environnantes.
Il est 13h30 quand nous arrivons au col, sûr que le timing était largement dépassé pour le Grand Armet qui plus est, avec les conditions du jour..

Nous avons la joie de descendre au moment où le jour blanc s'est installé (on commence à avoir l'habitude de skier sans voir le relief). Le retour en forêt est toujours aussi entrecoupé par les déchaussages mais en prenant le bon itinéraire, c'est tout de suite moins long et laborieux. Nous rejoignons le parking avec une légère pluie, il reste plus qu'à aller boire quelques mousses pour nous remettre de cette journée bien fatigante mais dans un très bel endroit.


Commentaires

T
taramont, le 15.04.18 10:22

très joli malgré tout : le sauvage qui ne serait plus sauvage ne serait plus du sauvage ! vous faites vraiment une belle saison 🙂

F
filou38, le 23.04.18 12:57

Ah le sauvage, on risque d'y retourner un peu à l'état sauvage 🙁 Merci pour tes nombreux commentaires toujours bienveillants et bonne continuation de saison taramont 🙂

Cette sortie