ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Chartreuse > Mont Granier - Un bien timide retour de Bottamor aux B....s de T......z (voir note en bas de page)

Mont Granier - Un bien timide retour de Bottamor aux B....s de T......z (voir note en bas de page) ⭐⭐

Massif : Chartreuse
Départ : Station du Granier (970 m)

Topo associé : Mont Granier, par les barres de Tencovaz

Sommet associé : Mont Granier (1933 m)

Orientation : W

Dénivelé : 650 m.
Ski : 4.1

Sortie du samedi 31 mars 2018

MiRo

Conditions nivologiques, accès & météo

Très beau bourgeonnant en cumulus
Etat de la route : sec Altitude du parking : 1070
Altitude de chaussage (montée) : 1070
Altitude de déchaussage (descente) : 1070

Activité avalancheuse observée : Nombreux escargots au-dessus de la forêt + une plaque de fond dans les barres

LieuAlt.Ori.HeureQté.TypeCom.
Tencovaz1070W11h005/5Poudre
Piste des Frasses1350W11h3020/150Poudre
Bas de la forêt1350W11h3020/150Poudre lourdeEn cours d'humidification
Haut de la forêt1700W12h1530/150Poudre lourde

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu


Cela faisait des semaines que plus rien ne collait pour Bottamor. Les grasses prairies de la Chartreuse occidentale où il vivait n'avaient donné jusqu'alors que des vaches maigres en termes de neige collante. Bottamor avait accumulé les sorties sur des manteaux neigeux très variés, allant d'une semaine "gobelets-déclenchements à distance" dans le Beaufortain fin février, à une traversée Haute Route de Maurienne plaquée sur toutes les expositions au-dessus de 3000m, en passant par des cartes postales gavées de poudre légère en Belledonne Nord et Lauzière, sans oublier les combes des Aravis en mode printemps béton-moquette.

Mais pas le moindre flocon collant ...

Bottamor savait que le printemps était son ami, pour peu qu'un redoux pointe son nez après une bonne chute de neige. C'est enfin ce qui arriva ce 31 mars, 30 cm de fraîche annoncés suivi d'un fort redoux. Le BERA gratifia la situation d'un magnifique 3 noirci sur toute la rosace, Météo France se fendant au passage d'un bulletin d'alerte pascal.
C'est vrai que la stratigraphie nivologique du mois de mars était un vrai mille-feuilles, émaillé de plusieurs accidents dramatiques.

Bottamor fit fi de son appétence pour les bambées solitaires, et joua la prudence en proposant à un ami de l'accompagner. "A deux, il y en a toujours un pour pelleter l'autre !" lança-t-il en rigolant à son ami au point de RDV, mais son humour ne fit pas mouche ...

Leur départ étant prévu en fin de matinée, Bottamor était à peu près sûr que la poudreuse allait mater dès le départ. Même pas ! Il leur fallu attendre l'entrée dans la forêt qui avait joué son rôle de couverture, pour commencer à sentir cette sensation typique des skis qui s'alourdissent.
Une fois rejointes les prairies sous les barres, Bottamor et son ami décidèrent de se poser des questions avant d'aborder les raides pentes au-dessus d'eux.

Ils jouèrent à faire une coupe du manteau neigeux, constatèrent que les 35 cm de fraîche reposaient une très fine croûte de regel déjà bien ramollie, qui couvrait 30 cm de neige transfo molle. Plus en dessous, la transfo était dure. Pas la moindre couche fragile enfouie, et la cohésion de l'ensemble était bonne. Plutôt encourageant.

C'est alors que débuta la grande parade des escargots [embed|800x600]https://goo.gl/zJLxzZ[/embed], un véritable feu d'artifice, ils déboulaient de toutes parts, roule-boulaient toute la pente parfois, certains gastéropodes ne prenant même pas le temps d'enfiler leur coquille.
Et ce qui devait arriver arriva : une plaque de fond affamée se mit à courser les escargots au-dessus des premières barres. Pauvres bêtes, toutes juste sorties de neige, et déjà englouties.

Bottamor et son ami, bien que se réjouissant de ce spectacle nivologique exceptionnel, décidèrent de ne pas jouer les escargots, firent demi-tour pour profiter d'une descente encore 5* malgré l'heure tardive, quoique dans la Chartreuse occidentale, le nombre d'étoiles est bien plus élevé qu'à l'Est, où les couloirs supportent mal les grasses matinées.

Bottamor repensa alors à la folie hivernale skitourienne de la Virgule à l'Aulp du Seuil, véritable phénomène de mode, coqueluche de l'hiver, top 50 superfétatoire qu'il n'arrivait pas à s'expliquer. Certes le couloir était gentillet, mais cette virgule n'était à ses yeux qu'une ponctuation du grand roman chartrousin.

Ce qui l'agaçait le plus, c'était les titres qu'on s'octroyait à l'Est, "AOC Chartreuse", "notre Chartreuse", "Chartreuse éternelle".
Alors que très objectivement la partie occidentale du massif était beaucoup ... beaucoup ... beaucoup plus authentique, plus noble, plus belle, plus intense, plus plus tout simplement. Les moines ne fabriquaient-ils d'ailleurs pas leur liqueur à l'Ouest ? Cet argument à lui seul mettait fin à toute polémique. Sans compter que les faiseurs de mode n'habitaient parfois qu'au pied du massif, voire au chaud à Gre, voire même en face dans les contreforts de Belledonne pour certains des plus activistes !

Bottamor respira un grand bol d'air frais de sa Chartreuse occidentale, et fit un énorme effort de magnanimité en acceptant en son for intérieur que la barrière orientale pouvait être considérée comme partie intégrante du massif, d'autant qu'il réalisa à cet instant qu'il y passait beaucoup de temps à l'automne à fouiner les arches ...

NB : Notre comité d'éthique jugeant déraisonnable de faire l'apologie d'un ligne cotée 4.1 un jour de BERA à 3, a choisi de dissimuler le nom de l'itinéraire

Pentes supérieuresPentes supérieures
Piste des FrassesPiste des Frasses
5*5*
Chartreuse occidentale !Chartreuse occidentale !
35cm de fraîche sur transfo molle35cm de fraîche sur transfo molle
Bas de la forêtBas de la forêt

Commentaires

P
pilippe05, le 31.03.18 18:21

Excellent!
Vivement les prochains épisodes de bottamor...

T
taramont, le 31.03.18 20:07

"Bottamor respira un grand bol d'air frais de sa Chartreuse occidentale"
Cher Bottamor, je n'ai absolument rien contre vos exercices respiratoires sous des pentes - et même des falaises - toujours prêtes à dégringoler, non - chacun choisit son destin - mais c'est le possessif, l'appropriation de la Chartreuse occidentale que je ne peux pas laisser passer : figurez-vous que vous n'êtes pas le seul à respirer préférentiellement cet air-là. Nous sommes d'ailleurs plusieurs, chacun (e) dans son style. Je fais en fait souvent la même erreur que vous (c'est pour cela que je ne serai pas rancunière) qui consiste à chanter haut et fort les charmes cachés de l'W. Heureusement, peu de perspicaces parmi nos lecteurs, tous occupés à virguler en choeur ! Ainsi nous pourrons continuer tranquillement à jouer aux cow-boys (girls) bottés (es) ou non et prendre nos rêves au lasso. bonne fin de saison! 😉

T
Thierry38v, le 31.03.18 22:47

Tout est magnifique... 🙄

P
philou3873, le 01.04.18 12:02

"Bottamor" Président!
De l'ouest de la Chartreuse 😄

Cette sortie