ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Ecrins > Coste Noundy, traversée de Coste Noundy

Coste Noundy, traversée de Coste Noundy

Massif : Ecrins
Départ : Serre Buzard (Chateauroux les Alpes) (1300 m)

Topo associé : Coste Noundy, versant NE en boucle

Sommet associé : Coste Noundy (2673 m)

Orientation : NE

Dénivelé : 2000 m.
Ski : 3.3

Sortie du samedi 10 février 2018

el-manu, pol, Ruth

Conditions nivologiques, accès & météo

beau
Etat de la route : ok Altitude du parking : 1300m
poudre givre sur fond ferme

Altitude de chaussage (montée) : 1350m
Altitude de déchaussage (descente) : 1350m

Activité avalancheuse observée : rien du tout hormis des petites coulées de givre qd la pente dépasse les 35° sous Coste Noundy (voir photo)

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par el-manu)


pol nous rejoint pour le reste du WE et alléché par notre sortie de la veille il ne veut pas autre chose que se gaver de poudre, alors on reste dans le même secteur, un vallon plus loin.

On sait que Clotinailles est un endroit fréquenté, mais c'est le point d'accès au vallon de Fouran/Combeau qui est relativement confidentiel, et çà nous le vérifierons une fois sur place.

Pas mal de traces dans la montée mais avec une trace efficace on ne perd pas de temps ni d'énergie, çà avance et on se retrouve au niveau de la chapelle St Pierre sans trop avoir souffert, enfin surtout moi-même, car je redoutais les effets cumulés d'une grosse bambée la veille et d'une hydratation en bonne et due forme! Evidemment ces nombreuses traces agacent franchement notre hôte (et puis nous aussi d'ailleurs car on est venus ici pour la viergitude du secteur), cela tombe bien car en mettant le cligno à droite il faut tracer, et çà, çà leur fait plaisir vous pouvez pas savoir. Moi aussi mais je me laisserai guider dans la (belle) trace vu qu'ils ne me laissent jamais le temps de les rattraper :D

On arrive au sommet de Coste Noundy et le vallon de Fouran se dévoile, vierge sur des kilomètres, le bonheur.
Le plan de descendre en face est vite entériné mais la remontée depuis la Chapelle vierge ne nous a pas laissé insensibles aussi nous décidons de rentrer par là et shunterons une possible incursion à la Queste ou au Chabreyan avec retour par le fond du vallon.

C'est parti et après avoir évité les cailloux sommitaux enfouis sous pas grand chose de consistant (le givre c'est beau mais pas dense pour un sou) nous nous gavons comme des petits cochons. Une pause à mi parcours le temps d'avoir le caleçon moins tendu et c'est reparti. Nous voilà à 2018m d'altitude en qq minutes, rapide certes mais ô combien jouissif, on en redemande et çà tombe bien on va avoir du rab, sauf qu'il y a 700m à remonter, tout de suite çà fait moins rire mais bon, on est passionné ou on ne l'est pas...
La remontée (bien) plus lente nous permet d'apprécier la quiétude et la sauvagerie du coin, grandiose. Au retour, nous bouclerons par l'arête histoire d'ajouter un côté alpin. Nous avons une superbe vue sur l'itinéraire de la veille. Les grandes pentes sud nous font de l'oeil mais pas le temps ni l'énergie de remonter 500m, une autre fois sûrement, en montant par clotinailles, descente en Sud, remontée à Coste Noundy et descente NE ou NW, ou... à vous de voir, nous on fera comme d'hab', on improvisera en fonction de la bonne neige.

La seconde descente du jour est tout aussi bonne que la première, avec certes un poil moins de saveur car le soleil est passé. Si nous avions réfléchi nous aurions descendu le NE avant mais l'envie d'aller de suite en terre inconnue l'a emporté, sans regrets.

D'aucuns, qui n'en ont pas eu assez proposeront bien d'aller faire un dernier A/R à clotinailles mais le soleil est passé, trop de traces, un peu de fatigue, et le mélézin qui nous attend, feeeeeeuu !
Bien qu'il y ait beaucoup de traces, en cherchant bien sa ligne loin du flot de trace on se fait super plaisir, mais cela passe par du ski backcountry avec petits sauts, embûches, ski dans les arbres plus resserrés, j'ai adoré, et puis retour par la piste jusqu'à la voiture sans touchettes, de quoi viser une autre journée 5*, mais les sudistes d'adoption sont pointilleux, et il semblerait que l'un d'eux n'aime pas tourner ses grosse lattes dans le serré. Qu'à cela ne tienne, dans son infinie bonté le rédacteur de cet article mettra un 4*, mais franchement des 4* comme cela, c'est du petit jésus en culotte de velours ;)

Vivement demain ! Et cette fois-ci, objectif zéros trace !!

trop de traces à droite, on file de l'autre côtétrop de traces à droite, on file de l'autre côté
hey les gars !hey les gars !
remontée à Coste Noundyremontée à Coste Noundy
coulées de givre (photo ruth)coulées de givre (photo ruth)
crête de Coste Noundycrête de Coste Noundy
le deuxième descente d'hierle deuxième descente d'hier
miammiam
(photo ruth)(photo ruth)
miammiam
miammiam
miammiam
miammiam
miammiam
du très très bon skidu très très bon ski
bas de la descentebas de la descente
tracetrace
tracetrace
lonesome rider (photo ruth)lonesome rider (photo ruth)
tracetrace
milieu de la descentemilieu de la descente
tentante face S (photo ruth)tentante face S (photo ruth)
NW de Coste Noundy vue de la crêteNW de Coste Noundy vue de la crête
miammiam
super ruth et ses 163 cm de 85mm au patin, qui a dit qu'il fallait des fats en profonde ?super ruth et ses 163 cm de 85mm au patin, qui a dit qu'il fallait des fats en profonde ?
miammiam

Commentaires

Michaël, le 13.02.18 14:19

Sauvage, beau, paisible, cela ressemble aux HA ! 😜
Pas loin du 5* assurément.

Cette sortie