ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Bauges > Lever de soleil au Colombier, tout ça pour ça...

Lever de soleil au Colombier, tout ça pour ça... ⭐⭐⭐

Massif : Bauges
Départ : Aillon-le-jeune (Chartreuse) (1026 m)

Topo associé : Mont Colombier, Face Nord en boucle par les cols

Sommet associé : Mont Colombier (2045 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1170 m.
Ski : 4.1

Sortie du vendredi 17 mars 2017

Baugeniaque

Conditions nivologiques, accès & météo

Du noir, de l'orange et du grand bleu +2.5°C au départ à 04h45 Regel à la sortie de la forêt 1500m.
Etat de la route : dégagée jusqu'à 1085m Altitude du parking : 1085m
Altitude de chaussage (montée) : 1 500m
Altitude de déchaussage (descente) :1 290m

Activité avalancheuse observée :
Sous le col de cochette : RAS, de tout façon
Face Ouest : ancienne coulée à environ 200 m du col de cochette
Face Est : plusieurs anciennes coulées sous la fontaine des boeufs

LieuAlt.Ori.HeureQté.TypeCom.
Forêt1085-1500mSE05h30Où ça la neige ou ça ? quelques longueurs sur la piste forestière
Sous Cochette1500-1700mS06h00GeléeFaible quantité de neige, le regel commence à faire son effet
Arête 1700-2045mSW07h10Rien ou presque, comme d'habitude cet hiver
Face W2045-1700W07h45DureFond dur avec un peu de sucre
Cochette vers le muret1700-1500E08h00MoquetteLa seule portion agréable à skier... tout ça pour ça
Muret1500-1290S08h15Transfo lourdeSeuls les secteurs à une faible épaisseur sont skiables, sinon on s'enfonce
Sous le Muret1290-1085S08h45Boue, cailloux, neige, bitume et neige

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu

Aillon le jeune - Route de la combe de Lourdens - Col de Cochette - Arête SW - Face Ouest - Col de Cochette - Chalet du Muret - Route de la combe de Lourdens
Ma journée de travail d'hier m'a obligé à me rendre en ville. Moi en ville, si j'habite en Bauges ce n'est pas par pur acte de constriction. En m'isolant de l'urbain je ne vais pas m'offrir gaiement à lui à la première occasion, c'est pas mon genre, je ne suis pas une proie facile. J'ai peut-être un coté cagole, mais je le cagoule derrière un mince voile de pudeur rustique... oui c'est vrai il est pas bien grand non plus, le voile.
Bref, j'ai pris sur moi pour aller me noyer dans un enfer urbain uniquement dédié à l'extermination de la jovialité du rural ou assimilé que je suis. Cap sur la bonne vile de Lyon.
L'autoroute c'est bon je gère, je roules à fond et je freine comme un pourceau au premier hurlement de mon Canis Latrans. Certains mauvais groins trouveront bien sûr quelque chose à redire..."Et que c'est pas une conduite civique, Et l'impact sur les jeunes générations, Et gniagniagnia"... Hé,ho, c'est bon, ils vont pas nous faire un fromage de franc comtois, quand Coyote nous mettons.
Par contre dans la grande cité, y a trop de routes, trop de panneaux, trop de voitures, trop de trop de tout... je deviens fou, je ne suis pas formaté pour ça... Le retour sur les terres de la Sainte Mère Patrie, fut plus qu'un soulagement, mais il me fallait trouver une solution optimale de récupération à forte action Détox. Mon choix se tourna naturellement vers une vieille branche que je fréquente depuis bientôt 30 ans... 30 ans, oh comme ça fait mal... Bon lui, il ne joue plus dans la cour des branches depuis longtemps, il est plutôt tronc, gros gros tronc. Et pour alimenter sa sève de bon vivant caché sous son épaisse écorce, il a eu la bonne idée d'installer une vraie bonne tireuse à bière avec des munitions d'homme, pas des truc de fillette d'à peine 5L, là c'est du lourd 30 ou 50L en fonction du besoin d'hydratation. Alors hier en terrasse, au soleil, une binouze dans la main et une tranche de cochon dans l'autre, ma séance de Détox tournait à plein régime... on était bien... trop peut-être... je vous Leffe imaginer.
La nuit débuta de bonne heure et elle fut calme à peu agitée avec un indice de 4 sur l'échelle de Beaufort... non c'est pas celle qu'on utilise dans les coopératives du coin, c'est l'autre... Mais un tourment m'agite, il m'ébranle, repoussant mon repos à deux mains...oui la nature a été généreuse avec moi. Une idée plus sotte que grenue émerge inexorablement, c'est un peu le danger des soirées Détox. Tu évacues des mauvaises choses et comme la nature a horreur du vide, tu as une bonne connerie qui prend la place... Et si j'allais voir le lever de soleil au sommet du Colombier... Et bien sûr, c'est bien le moment, il y a plus d'herbe que de neige, je suis super en état pour le faire et puis demain c'est samedi, y'a pas classe peut-être mais aujourd'hui, y'a encore 2, 3 bricoles à terminer...non ?
Comme je l'ai déjà dis la malice ne s'achète pas par carton de 10 et pour moi ça fait un moment que j'ai plus vu le livreur... donc j'y vais, persuadé que je vais torcher ça en 2 coups de cuillères à pot.
Allez hop debout 03h45, départ de la maison à 04h30, fallait bien préparer un minimum de matériel, début de la rando 04h45. Pas de neige, je la trouve pas c'est normal c'est parce qu'il fait noir... Il quand même fait noir jusqu'à 6h00.
Je peux enfin mettre les skis pour au moins 200 m. L'arête je le sais d'avance, je vais la faire à la force des nageoires postérieures, je m'applique, il ne faudrait que la pelvienne surtout que j'y vois caudale ou presque... c'était le moment piscicole surtout si tu bois de la glu.
L'astre céleste pointe le bout de son nez quand j'arrive au sommet ou presque. Hé Hé Hé...Je suis content... Et quand je suis content je vous le dit, je prends des photos pour bien restituer... l'ambiance, évidemment. C'est beau, j'ai l'impression d'être le boss... c'est un peu vrai, je suis à mon compte après tout. C'est bon de se faire du bien.
A part quelques rencontres rupicapresques et j'aime cha moi, la descente présentera autant d’intérêt que la montée, mais l'essence de cette sortie n'était pas là, j'allais pas clore une saison en Bauges sans rendre hommage au maître des lieux du Val d'Aillon la veille d'un week-end annoncé morose.

Désolé pour le décalage entre l'heure de la sortie et l'heure de rentrée de la sortie (ça devient compliquer d'un coup), mais j'ai dû aller travailler... Je sais je n'ai aucune notion des priorités, surtout à droite.
Pour me faire pardonner, enfin j'espère :

La séance Détox de la veille, c'était bien aussiLa séance Détox de la veille, c'était bien aussi
J'ai demandé à la lune, si elle voulais bien remettre un peu neige...J'ai demandé à la lune, si elle voulais bien remettre un peu neige...
En orange et noir, j'exilerai ma peurEn orange et noir, j'exilerai ma peur
Tiens, il y a un petit soleil à la FullieTiens, il y a un petit soleil à la Fullie
Ah non il est sur le PéclozAh non il est sur le Pécloz
Il est parti, ou pasIl est parti, ou pas
Enfilade d'arêtes et un peu de pollutionEnfilade d'arêtes et un peu de pollution
Ombre portée sur Margériaz encore bien enneigé.Ombre portée sur Margériaz encore bien enneigé.
Vers la Yaute, la pollution c'est pas mieuxVers la Yaute, la pollution c'est pas mieux
Et le loup à souffler, souffler... les petits cochons n'ont plus de maisonEt le loup à souffler, souffler... les petits cochons n'ont plus de maison
Les conditions de départ... ça donne envie, non ?Les conditions de départ... ça donne envie, non ?

Commentaires

C
Cocoon, le 17.03.17 20:47

la malice ne s'achète pas par carton de 10 et pour moi ça fait un moment que j'ai plus vu le livreur... j'aime beaucoup 😄

C
cmanu, le 17.03.17 21:25

"Hé,ho, c'est bon, ils vont pas nous faire un fromage de franc comtois, quand Coyote nous mettons. " moi c'est ce passage que j'aime beaucoup, une histoire d'origine.

merci pour cette belle prose

Invité, le 18.03.17 10:55

Ben, moi, quand je lis cette prose, j'ai envie d'aller habiter dans les Bauges 🙂
Je prends tjrs du plaisir à lire vos C.R. Merci

P
petitbou, le 18.03.17 14:15

Et ben moi je dis que je suis fier d'avoir pour ami et voisin la nouvelle star de skitour. Veloski, t'as du souci à te faire... 😉

Baugeniaque, le 18.03.17 14:53

J'apprécie que l'on apprécie l'après ski mais aussi l’âpre récit du ski. Merci pour vos commentaires. 😄
@pascal : star de skitour, tu t'emballes en mars mon ami.
Veloski = 600 sorties de ski.
Baugeniaque = au bout de 3 j'suis patraque. 😜

S
steph-de-mau-73, le 19.03.17 00:41

Ah j'adore la photo 11 et son commentaire!
Top CR comme d'hab!
😉

E
Etienne-H-, le 19.03.17 05:48

"Acte de constriction": joli lapsus, on dira que c'est de la licence poétique ;)

Baugeniaque, le 19.03.17 08:19

@Etienne-H : tu as diablement raison, c'est un énorme lapsus et freundien en plus...
Moi qui marine des nuits entières à essayer des techniques pour enlargir mon plaisir et pas que ma peine hisse, je remplace contrition par un terme technique d'hédoniste solitaire. J'ai honte... 🤭

D
Dub74, le 20.03.17 16:42

Moi aussi en tant que bon Franc Comtois j'adore "quand coyotte"! 😉
Ce C.R que dire sinon le Beau Ju au sommet de son art?? T'as raison range les planches pour cette saison tu ne pourras pas faire mieux! Et moi avec ma sortie de la pointe du dard je peux aller me rhabiller! 🤢

Baugeniaque, le 21.03.17 09:27

Se rhabiller quand on sort le Dard, qu'elle drôle d'idée... 🤣
Ranger les planches ? non pas encore... quoique... les compétitions de VTT attaquant en avril et je vais devoir accompagner la descendance... adieu les WE libres... 🙁

Cette sortie