ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre > Turon du Néouvielle, Par les lacs de Maniportet

Turon du Néouvielle, Par les lacs de Maniportet

Massif : Mont-Perdu - Gavarnie - Bigorre
Départ : Barèges (chez Louisette) (1500 m)

Topo associé : Turon du Néouvielle, Par les lacs de Maniportet

Sommet associé : Turon du Néouvielle (3035 m)

Orientation : N

Dénivelé : 2370 m.
Ski : 2.1

Sortie du samedi 28 janvier 2017

NicRib

Conditions nivologiques, accès & météo

J1 : Temps couvert avec éclaircie. J2 : Beau temps, ciel clair, un peu plus froid.
Etat de la route : Sec Altitude du parking : 1200
Altitude de chaussage (montée) : 1200
Altitude de déchaussage (descente) : 2160 (Refuge de la Glère)

Activité avalancheuse observée : des coulées en montant au refuge, qui semblent dater des grosses chutes d'il y a une semaine 10 jours.

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu

Avec Ludovic B., François J., Louis, Samuel, Alexandre, Alain
Idem topo pour J2
Deux premiers jours de notre équipée CAF IdF en Néouvielle, organisée avec Ludovic et François (décision de fusion de nos deux petits groupes, défection d'Emmanuel).

J1 (D+ 1220) : Montée au refuge de la Glère depuis Barèges. Nous retrouvons le groupe de François et celui d'Isabelle / Christine, partis de Tournaboup, dans le grand replat. Dépose, déjeuner et début de montée au col de Rabiet à la suite du groupe d'Isabelle et Christine. Décision collective de s'arrêter au collu où l'on bascule le brouillard se levant. Descente tranquille jusqu'au Lac. Nuit glacée et humide pour le seul (moi) qui n'a pas pris de duvet (je passerai la deuxième nuit sur une table à côté du poêle).

J2 : (D+ 1150) : Magnifique itinéraire de montée au Turon, sous un beau soleil. Nous retrouvons le groupe d'Isabelle / Christine qui a dormi au Refuge Packe, vers 2900.
Beau sommet, avec un final esthétique sur la crête, puis facile, de la place pour prendre son temps, même à 14.
Nous projetions une descente en basculant sur l'ancien glacier de Maniportet, mais vu d'en haut, après une recherche sérieuse de l'itinéraire, j'ai préféré faire repoter pour redescendre par l'itinéraire de montée : peu de visi, départ passablement raide et un peu expo dans mon référentiel.
Super descente, avec belle poudre (encore !) sur le haut, et moquette à poils long sur le bas (de *** à ****).


Commentaires

Cette sortie