ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Alpes Grées S > Du refuge Citta de Chivasso à Bonneval via le pas du Bouquetin

Du refuge Citta de Chivasso à Bonneval via le pas du Bouquetin

Massif : Alpes Grées S
Départ : Bonneval sur Arc (1800 m)

Topo associé : Grande Aiguille Rousse, Tour anti-horaire et sommet

Sommet associé : Grande Aiguille Rousse (3482 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1160 m.
Ski : 3.2

Sortie du vendredi 15 avril 2016

matyeux

Conditions nivologiques, accès & météo

Horrible: brouillard, blizzard, grains de neige qui fouettent la tronche
Etat de la route : Altitude du parking :
Altitude de chaussage (montée) : Refuge
Altitude de déchaussage (descente) : Bonneval

Activité avalancheuse observée : trace d'une grosse avalanche dans le pas du Bouquetin

LieuAlt.Ori.HeureQté.TypeCom.
Descente vers les lacsSWSoupe
Accès au glacier du CarroNE35PoudreLa pente est bien chargée; elle se redresse à la fin. On a pris de la distance
Pas de Bouquetin15Bon enneigement
RetourEnneigement continu jusqu'a Bonneval, excepte un dechaussage

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Refuge - lago Serru - col d'Oin - Pas du Bouquetin - Refuge du Carro - Bonneval
La meteo devait etre plutot clemente pour la journee.
Nous envisagions (enfin surtour moi) de passer par la Grande Aiguille Rousse après un passage par le col d'Oin.
On quitte le refuge sous de serieux nuages; visibilite mediocre. Il neigeotte presque. On descend rapidement vers le premier lac et le premier barrage. On jette un oeil a la muraille que nous avions essaye de traverser la veille: il y a bien qq couloirs mais ils sont surmontes pas d'infranchissables corniches. Passage impossible.
Du premier barrage, nous nous rendons rapidement au second. Le temps est toujours couvert et le relief d'altitude est cache. On se fait confirmer l'itineraire par les gardes du barrage. On s'engage sur la rive droite du lac, alors que les Hollandais croises la veille et les gendarmes du PGHM restent en rive gauche pour rejoindre le col de la Vache.
On monte doucement en evitant naturellement les pentes les plus soutenues; on cherche du regard jusqu'a l'accrocher le poteau de bois qui revele la presence du col de passage vers le glacier du Carro. La pente est serieusement chargee en neige fraiche et l'on prend de belles distances pour eviter l'incident.
Au col, je passe a la trace jusqu'au col d'Oin. La neige fraiche est bien presente; il y a quelques passages plus raides qui necessitent de nouveau de la vigilance. Il y a bien 35cm de fraiche. Le temps se degrade vraiement et nous arrivons dans le brouillard et la bise au col. Le vent fouette durement le visage. Il est desormais hors de question de descendre vers Prariond et d'enchainer avec la Grande Aiguille Rousse. On envisage a present de trouver le pas du Bouquetin pour descendre directement sur le refuge du Carro. C'est plus simple et plus rapide. Et tres approprie au vu des conditions delicates.
Dans le brouillard total, on met un peu de temps avant de trouver l'entree du pas. C'est bien raide. On se prepare rapidement, on descend au mieux (qq virages, pas mal de derapages). Puis mes amis me laissent en eclaireur dans la puree de pois: je leur sers de repere pour skier et determiner le relief. Bizarre de skier quand tous les reperes visuels ont disparu et sont uniformement blancs. On retouve le refuge de Carro avec bonheur: tout le monde est content de s'arreter, casser la croute, boire un truc chaud.
Retour facile a Bonneval alors que la visibilite s'est sensiblement amelioree. La poudreuse ayant laisse place a la transfo.


Commentaires

Cette sortie