ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Grand Eulier, Couloir NNW en boucle

Grand Eulier, Couloir NNW en boucle ⭐⭐

Massif : Belledonne
Départ : Chamrousse (Casserousse) (1400 m)

Topo associé : Grand Eulier, Couloir NNW en boucle

Sommet associé : Grand Eulier (2232 m)

Orientation : N

Dénivelé : 900 m.
Ski : 5.1

Sortie du mardi 01 mars 2016

JulBont, jpc, MaudC

Conditions nivologiques, accès & météo

Brouillard plafonnant à 1500m puis ciel bleu. Quelques rafales de Nord au sommet.
État de la route : noire Altitude du parking : 1400m
Montée Pourettes: peu de neige sur la piste puis enneigement correct à partir de 1500m. Neige dure recouverte de quelques cm de poudre de la nuit dernière posés sans vent, très agréable et du plus grand effet. Les pentes sont stabilisées sous la Brèche Robert Nord.

Grand Eulier SW: poudre encore froide sur fond dur, en cours de réchauffement limité grâce au petit vent de Nord à 11H. Sommet soufflé par les rafales de Nord, en neige dure mais non gelée ni vitrifiée.

Couloir NNW: petite corniche au sommet. Poudre compactée à l'entrée puis plus légère au fil de la descente. Globalement l'ensemble est en neige froide recouvrant un fond dur, voir gelé dans l'axe des vieilles goulottes sous jacentes. Rochers parfois affleurant malgré le bon remplissage. Les étroitures assurent quelques passages mais la poudre glisse facilement sur la sous-couche dure. La goulotte de poudreuse formée au cours de la descente devient une véritable tranchée, gênante pour enchaîner les virages dans les sections étroites. Les contre-pentes poudreuses aident bien malgré leur forme concave. La section large médiane est la plus chargée avec dépôt de neige et formation de plaques de 20cm d'épais sur 3-5m de large. La cascade finale a été contournée par la droite par un passage un peu sanglier mais suffisamment enneigé pour ne pas déchausser (hein, Maud!). Plus bas, le ruisseau se passe en gratonnant un peu. Le couloir est skiable jusqu'à son intersection avec le GR emprunté au retour, nickel!

Altitude de chaussage (montée) : 1400m
Altitude de déchaussage (descente) : 1350m

Activité avalancheuse observée : déclenchement d'une plaque friable de 20cm x 5m dans la section médiane.

À l'unanimité, skiabilité plus que correcte à 3.3333/5, mais comme on doit donner un nombre entier d'étoiles, ce sera *** .

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par JulBont)


Comment l'appeler, cette protubérance qui n'est même pas nommée sur la carte IGN. Ahhh oui, bien sûr, tous les randonneurs grenoblois le connaissent, ce "Grand" Eulier. Mais pourquoi "Grand"? Pour se fondre dans la masse parmi les vrais grands sommets voisins? Peut-être bien...
Eh bien malgré sa petitesse, ce sommet nous offre le plus long couloir de tout le massif de Belledonne. J'ai beau chercher, je n'en trouve pas d'autre... Même le Couloir du Pertuis, même le "Grand" Couloir SW des Grandes Lanches ni le Couloir en S du Clocher des Pères ne sont pas aussi longs. Tenez nous au courant si vous en connaissez un de plus de 850m, on pourrait être intéressés...
La team du jour formée par JPC et Maud n'a pas été difficile à convaincre pour mettre ses spatules dans ce beau bousin. À ma grande surprise, il m'a semblé être personnellement en toute âme et conscience le plus sceptique quand à la faisabilité de cette boucle ce jour. C'est sûr qu'après une sortie givrée en Chartreuse la veille, il y a de quoi se poser des questions sur les conditions neigeuses du moment, mais d'un massif à l'autre, cela change du tout au tout!
Il faut bien avouer que la confiance est rapidement revenue lors de la montée au sommet du Grand Eulier: une petite couche de fraîche qui a merveilleusement bonifié la surface à skier, un brouillard épais laissant rapidement la place au beau fixe, et une bonne humeur générale. Quelques rencontres sympathiques plus tard (faut dire qu'on croise beaucoup de monde sur Chamrousse!), nous voilà au sommet.
Les uns descendent par le versant SW, d'autres par le versant E. Quand à nous 3, il nous faut faire face aux rafales de Nord en longeant la crête avant de plonger dans le couloir dans une ambiance tempétueuse. Heureusement, ça se calme rapidement quelques mètres plus bas tandis que l'on fait voler la poudre dans les contre-pentes... :) En fait non, pas exactement! La neige globalement poudreuse cache quelques pièges qui nous imposent une certaine retenue. Mais ne boudons pas notre plaisir, c'est quand même bien bon et presque inespéré de trouver de telles conditions par les temps qui courent! Le remplissage est suffisant pour assurer nos 3 passages dans les étroitures sans jamais se poser la question d'un éventuel déchaussage obligatoire.
Au final, la descente aura été plus longue que la montée, une première! Mais nous n'avons pas fait que skier. Parmi les autres activités, on peut citer:
- une grosse recherche d'itinéraire, ou comment simplifier la trace au max pour galérer au min
- une session accrobranche, mais gaffe aux branches cassantes
- une session déminage: merci JPC pour ton dévouement, mais on t'avais demander de ne pas envoyer toute la poudre en bas!!!
- une session saut acrobatique, ou dérapage sur la glace en cas de refus d'obtempérer
- une session "je déchausse mais ça compte pas" pour Maud qui a voulu sauver les semelles de ses beaux skis dans un passage sanglier
- une session portage au retour, "ben ouais, ça se mérite, un couloir comme ça, déjà qu'on remonte à Casserousse en caisse..."
... Voilà en somme une journée bien remplie. Ah oui, sans oublier cette session marrade à durée indéterminée, et la bonne bière qui va bien offerte par Maude pour clôturer cette sortie. À quand la prochaine? :)

En approche de la Brèche Nord, au beau fixe...En approche de la Brèche Nord, au beau fixe...
Dans l'Eulier SW en compagnie de Nath38 & Co... Dans l'Eulier SW en compagnie de Nath38 & Co...
Sous le sommet, rencontre d'alexlio & Co...Sous le sommet, rencontre d'alexlio & Co...
L'entrée du couloir NNW...L'entrée du couloir NNW...
Maud dans le première pente...Maud dans le première pente...
JPC enchaîne plus bas...JPC enchaîne plus bas...
Décor sympathique...Décor sympathique...
Ça plonge...Ça plonge...
Dans les contre-pentes...Dans les contre-pentes...
La jonction des 2 branches, abyssale...La jonction des 2 branches, abyssale...
JPC nous rattrape à la hâte...JPC nous rattrape à la hâte...
Première étroiture...Première étroiture...
Maud en termine...Maud en termine...
Et ça repart!Et ça repart!
Deuxième étroiture...Deuxième étroiture...
La grande classe!La grande classe!
JPC coule littéralement peu avant de déclencher la plaque...JPC coule littéralement peu avant de déclencher la plaque...
Plus bas, c'est large, ça enchaîne...Plus bas, c'est large, ça enchaîne...
Contente?Contente?
Lui aussi, content...Lui aussi, content...
La section \La section "sanglier" pour contourner...
... la fameuse cascade infranchissable (quoi que?)...... la fameuse cascade infranchissable (quoi que?)...
Ambiance \Ambiance "loin des foules"...
Un dernier gratonnage...Un dernier gratonnage...
Et nous voilà sur le sentier du retour...Et nous voilà sur le sentier du retour...
Traversée sous le Grand Canal...Traversée sous le Grand Canal...

Commentaires

J
jpc, le 01.03.16 23:21

Pour une première visite au Grand Eulier (si si), je n'ai pas été déçu du voyage : j'eus le bon goût de m'associer avec Julbont, spécialiste des Virgules glacées de Chartreuse et Belledonne, et Maud, qui ride la blanche mais aime la brune (Fischer) sans faire la blonde. Beau temps, couloir bien skiant, ambiance bien sympa, et tout cela pour 850m de D+. Même pas eu le temps de faire le boulet ! 😜 (sauf à la descente pour déminer 🤨 😉 ). A refaire !

ThibsR, le 01.03.16 23:54

Ho, mais ça fait très envie ça... Cet Eulier, c'est vraiment un bon gars 😜

el-manu, le 02.03.16 06:50

ahaha, une nouvelle team écumeuse de couloir belledonniens, bien vu les "zamis", à bientôt
manu

B
Boris Pivaudran, le 02.03.16 07:38

Jolie trouvaille ! Bravo

Y
yougs_4, le 02.03.16 08:03

La classe!

el-manu, le 02.03.16 09:30

Du coup t'es pas encore partie au Japon, on te tiens au jus soon

Invité, le 02.03.16 09:40

Merci aux partenaires du jour pour la sympathique découverte (ma première fois au Grand Eulier) ! J'avoue que j'étais bien stressée à l'idée de skier avec JulBont, l'écumeur de Belledonne qui fait 2000m de D+ à chaque sortie... Surtout qu'avec le "jetlag" du Japon dans les dents, j'allais pas faire des miracles ! 😄 Mais j'ai survécu aux 850 m de D+ ! Ouf !
Très joli couloir, belle ambiance, belles séances de bucheronnage et de gratonnage,... On a même joué à Tarzan (pendue dans un arbre skis aux pieds... Une expérience !).
Vivement la prochaine !!

A
alexlio, le 02.03.16 09:47

Jolie trouvaille 😄 ! Tu m'as repéré en été ?

Nath38, le 02.03.16 10:01

Bravo! Sympa de vous avoir rencontré et de faire un petit bout de chemin ensemble.
Enfin, j'ai pu mettre un visage sur "l'écumeur" de belles lignes ;-)
A une prochaine pour une p'tite sortie ...

T
taramont, le 02.03.16 11:50

oh là là, les Tardivel de Belledonne ont frappé fort ! j'ai bien peur qu'une association de malfaiteurs skieurs soit née...faut les assigner à résidence sans tard(ivel)er - bravo à vous et à celle qui a "survécu" à çà 🙂

J
JulBont, le 02.03.16 12:04

Merci pour les coms sympas... 🙄 Écumeurs, Tardivel... 🤭 De quoi ne plus rentrer dans ses godasses de ski! 😄 On est pas mécontents quand même... 🙂
Sinon ça n'a rien d'une trouvaille mais ce couloir n'est pas (encore) une classique. Et pourtant, il a tout d'un "Grand"... 🙄

P
pascalH, le 02.03.16 12:17

Nous on est plus fort, on l'a remonté sans le descendre 😄
Bien joué 😉

Invité, le 02.03.16 14:03

Bien chouette sortie! Bravo! 🙄

J
jpc, le 02.03.16 19:45

Taramont, ne nous la jouez pas Paramount ! Soit Tardivel a beaucoup baissé (mais alors vraiment beaucoup…), soit vous nous flattez dans le sens de la peau de phoque ! La seule comparaison que je peux tenter avec Tardivel, c'est dans le domaine de la tartine 🤢

PS: j'ai repensé (quand je skie, je débranche le cerveau) à ce qui est resté un incident de "déminage", comme on dit :
Leçon 1 : vigilance à maintenir . j'ai fait partir cette accumulation à un moment où la vigilance s'est relâchée : on avait déjà bien descendu, donc moins d'action visible du vent, beaucoup de poudre que nous avions fait descendre du haut donc plus de skiabilité dans une zone à pente moins forte. Or avec la glace au fond du couloir (conséquence de l'iso yoyo des dernières semaines), cela aurait pu avoir plus de conséquence 🤢
Leçon 2 : préparation mentale. J'ai bien senti que "cela" partait et vu les circonstances (petite taille de l'accu et j'étais en trajectoire sortante), j'ai visé quelques vernes en essayant de ne pas accélérer (ce qui a bien fonctionné); pendant ce temps, mon cerveau reptilien m'avait dit "et l'airbag ?", à qui j'ai répondu "ensuite, si le coup de l'échappatoire avec les vernes ne marche pas", mais j'ai eu aussi le sentiment que les mains dans les dragonnes n'incitent pas à déclencher l'airbag, donc je me dis qu'il faut préparer le réflexe "arrête de chercher à skier normalement et tire le signal d'airbag" pour que cela serve à quelque chose… 🙄 Voilà, histoire de ne pas banaliser ces "déminages" qui se terminent bien… 😉

Cette sortie