ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Chartreuse > Grand Som : au revoir Là Haut !

Grand Som : au revoir Là Haut !

Massif : Chartreuse
Départ : Pont des Allemands (813 m)

Topo associé : Grand Som, De la Grande Chartreuse

Sommet associé : Grand Som (2026 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1213 m.
Ski : 2.2

Sortie du mercredi 11 février 2015

e-jungle, Pierrot69

Conditions nivologiques, accès & météo

Très beau temps. Un peu de vent du sud (pas froid) à partir de Bovinant. Excellente visibilité.
Etat de la route : noire Altitude du parking : 813, par contre il n'y a plus de parking !
Cette Chartreuse blanche dès le parking est une merveille.
La neige a pris chaud la veille et froid dans la nuit (-10° au départ) du coup certains passages sont un peu durs. Il y a de la neige en quantité tout au long du parcours, la forêt passe nickel.

Altitude de chaussage (montée) : 813
Altitude de déchaussage (descente) : 813

Activité avalancheuse observée : tout paraît bien stable sur le parcours

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par e-jungle)

Avec La fameuse Gamberge

J'ai 50 ans et je suis toujours vivant…

(Je me permets de rentrer cette sortie avec quelques jours de retard (+5 jours) pour ne pas polluer le site un soir d'hiver et de beau temps…).

Beau temps (très), beau jour (très) et bonne date (très), justement pour une sacré reprise. Reprise sacrée.
Il y a un an jour pour jour il me fallait 5 minutes de suée pénible pour aller de mon lit au canapé.
Et ce pendant des semaines grises, tristes et de gamberge ; je comatais devant Breaking Bad des heures durant, des jours, des mois… 8 saisons de "met bleue" !
Le temps s'égrainait, les douleurs persistaient, et le soir le récit des sorties sur Skitour piquait les yeux mais faisait rêver aussi. La fuite de la projection a été salutaire.

A ce moment là, la terreur était simple : ne plus jamais remonter Là Haut, ne plus connaître les matins frais où mettre les peaux fait souffrir les doigts, ne plus voir poindre la soleil au détour d'une conversion un peu bâclée… Ne plus déguster le plaisir d'une croix atteinte dans le silence, le regard balayant l'horizon en percevant secrètement que notre position ici sur terre reste certes brutale et rapide, mais qu'on y occupe cependant bien sa place.

Voilà, un an pour remonter du plus bas, une année de lutte et de doutes, et cette ligne de mire permanente : remonter Là Haut.

Ce matin au Pont des Allemands (pourquoi ce nom ?), le silence était dense, les pensées complexes et l'espoir démesuré. "Là Haut" redevenait possible, palpable.
J'étais à la porte d'une seconde étape dans ma brève et merveilleuse vie de silence, de blanc, de bleu et de construction de souvenirs qui donnent du sens à l'action quotidienne.

Rien n'a changé ici ou presque, la nature a continué de s'épanouir et à résister contre l'action de l'homme.
Le monastère force l'introspection, la forêt densifie la pensée, l'air frais au col de Bovinant rappelle le sérieux de la Chartreuse, la crête finale laisse imaginer qu'on s'apprête à s'envoler au dessus de la chaîne des Alpes…

Le choix de la date n'était pas saugrenu non plus, aujourd'hui pile, j'ai un demi siècle de vie derrière moi, et j'espère encore quelques belles journées la tête dans l'azur et les skis aux pieds.

Merci à Pierre de sa présence physique ce jour, à Martine, Ludo, JP et Didyeti pour leur accompagnement moral alors que les Wayback attendaient dans le garage.

Bien présent ce jour Là Haut.
C'était simplement beau.
J'ai 50 ans et je suis toujours vivant.

Repartir La Haut...
Repartir La Haut...
Please shut up !
Please shut up !
Vent ou pas après la crête ?
Vent ou pas après la crête ?
Visibilité rare : Pic de 
Bure ?
Visibilité rare : Pic de Bure ?
ça c'est pour après demain :)
ça c'est pour après demain :)

Commentaires

D
Didyeti, le 09.03.15 13:23

Salut Régis,
Alors, bien joué, bravo, félicitations 🙄 !
Heureux de voir que tu as retrouvé le chemin des cimes enneigées, avec un petit air de paradis. Bravo pour avoir gardé le moral, pour y avoir cru, pour avoir été patient dans ta rééducation, pour avoir repris sans (trop) d'appréhension. C'est bien "mérité" (même si je n'apprécie pas trop ce terme) !
Ton texte d'accompagnement est très juste, très sincère : merci pour ce partage.
En plus tu as bien choisi ton jour : bon anniv' donc, un demi-siècle célébré au Grand Som c'est bigrement luxueux, non 🙄 ?
Et désolé de n'avoir pas repéré plus tôt ta sortie ; j'ai quelques soucis personnels actuellement, qui m'accaparent un peu l'esprit.
Sinon, tu sais quoi, je glisse également en Wayback 😉 !
Si ça te tente, nous nous faisons signe par mail, et nous organisons une virée ensemble sur la neige. Ca me ferait plaisir.
A bientôt,
Didier.

Cette sortie