ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Cerdagne - Capcir - Conflent > Pic Redoun, Aixeques

Pic Redoun, Aixeques

Massif : Cerdagne - Capcir - Conflent
Départ : Prats de Balaguer - le castell (1400 m)

Topo associé : Pic Redoun, Aixeques

Sommet associé : Pic Redoun (2673 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1445 m.
Ski : 2.3

Sortie du jeudi 27 mars 2014

Esteban30

Conditions nivologiques, accès & météo

grand beau temps
Etat de la route : ras Altitude du parking : 1310


Altitude de chaussage (montée) : 1980
Altitude de déchaussage (descente) : 1700

Activité avalancheuse observée : ras

LieuAlt.Ori.HeureQté.TypeCom.
Jaça dels Collets2000NE10h15Poudrelégère et fraiche
Pic Redoun2500N12hDureparfois gelée, parfois juste 10 cm de très fraîche sans sous-couche, peu skiable
Aixeques2450NW13h3015Poudrede 2450m à 1700m, superbe descente dans la poudreuse

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu

Avec Alain
montée (portage) par la piste d'Aumet puis GR10 jusqu'au Col Mitja
Tenté depuis le début de l'hiver par cette jolie pente Nord descendant du Redoun, j'attendais la bonne occasion, la bonne chute de neige pour la skier. La neige n'arrivant pas en quantité suffisante à Prats-Balaguer, je cède tout de même à l'appel de l'Aixeques après cette dernière chute de neige. J'entraîne avec moi Alain qui est motivé pour cette sortie à deux pas de la maison et dans un coin qu'il apprécie.
On sait qu'il faudra porter un peu. Mais on ne pensait pas qu'on chausserait à 1980m...

Sans doute car on souhaitait passer par le "col parfait", et aussi parce qu'on n'imaginait pas souiller notre itinéraire de descente par des traces de montée, nous avons suivi la piste menant au Col Mitja non sans avoir observé l’enneigement du couloir en S de l'Aixeques, histoire de confirmer que le choix de venir par ici était une potentielle bonne idée.
Le portage fut long, presque insensé : faut-il avoir une grande motivation pour se balader si longtemps avec les skis sur le dos ? A ce moment-là, seuls le superbe paysage sauvage de la vallée de la Riberole et le passage d'une ramat d'isards, nous donnaient du baume au coeur.
Nous chaussons finalement à presque 2000m, après un portage de 700m (c'est le plus gros de la saison... finalement, les Granges d'Astau, c'est rien du tout, n'est-ce pas Bernard, Alex et les autres ?), dans une belle couche de poudre qui colle un peu au peaux - ouf, 'traine un bout de fart au fond du sac - mais qui reste bien silencieuse sous le pas alterntif des skis.

La Montée au Redoun est plus embarrassante : neige dure sinon gelée, la poudre s'est envolée (putain de Tram'), seules quelques accumulations ont résisté fébrilement aux ardeurs de Zéphyr. On achèvera les 130m de l'ascension en crampons, faute de couteaux pour mon compagnon du jour.

Petite pause déjeuner vers 13h, avant de se questionner sur l'itinéraire de descente : prend-on le couloir de l'Aixeques depuis le haut, rasant la crête rocheuse? n'est-ce pas trop gelé ? la couche de fraîche semble tenir sur une vieille neige quasi vitrifiée... c'est du 35° ou du 40° en haut ? .. beaucoup de questions, de doutes... on ne va quand même pas redescendre par le Mitja (même si la poudre est ...) ?.. "on tente plein nord dans un premier temps et on basculera à gauche sur le replat de l'épaulement pour ne pas finir dans la combe NW venant du Col, ok ?"..

Ce sera une excellente option : sécu et avec de la poudre jusqu'au tibia et jusqu'en bas (1700m) ! Good job !

A refaire ! sinon, revenir dans ce coin tranquille où beaucoup de choses sont possibles....

Panorama depuis le Pic Redoun : vers le sudPanorama depuis le Pic Redoun : vers le sud

Commentaires

T
tucco, le 28.03.14 08:31

Belle motivation 😄 Et oui ! beaucoup de choses sont possibles dans le secteur, entre autre le Gallinasse par le torrent de la Sourde au départ de Prats de Balaguer . Ce doit être un truc pour toi qui semble aimer les longs portages 🤣 dans des coins sauvages fréquentés surtout par les sangliers 🤭

E
Esteban30, le 28.03.14 09:21

Et tu ne crois pas si bien dire, Jacques 😉 , nous avons croisé de très belles empreintes de sanglier (beau spécimen apparemment) qui a dû quitter la place peu de temps avant nous... sur 300m² aux abords du barrage 8O , le sol était fraîchement labouré ...

Ben vi, j'adore promener mes skis sur le sac... ça préserve les peaux 😄

didiergo, le 28.03.14 10:21

Les pistes forestières ne sont plus ce qu'elles étaient par le passé. En effet, j'ai pas mal randonné dans le coin il y a 25 ans et on pouvait monter assez haut en voiture (sauf neige), je me rappelle être monté en fin de saison jusqu'au refuge de l'Orry avec ma 2 CV. Maintenant dans tous ls massifs, il y a des barrières assez bas comme dans toutes les pistes du Canigou par exemple 😠

E
Esteban30, le 28.03.14 10:48

@didiergo,

sans vouloir lancer de polémique 🤭 ,

sans vouloir être moralisateur mais au contraire en étant " l'heureux de la montagne et du portage " (cf conclusion du commentaire) 🙂 ,

je regrette parfois de ne pas avoir pu profiter de ce temps béni où l'on pouvait parcourir toutes les pistes forestières en voiture, ce qui permettait d'écourter les approches et de réaliser toutes les courses perdues au fond des vallées facilement.

Cependant, aujourd'hui le parc de voitures a tant augmenté que ce genre de chose n'est plus acceptable. Si l'état - c'est-à-dire la république, en déléguant ces pouvoirs aux institutions gestionnaire de nos terrains d'aventure - tolérait ça, ce serait la fête à neuneu tous le week-ends dans tous les fonds de vallée du département et on trouverait plus de déchets abandonnés au gré des pique-nique par les cohortes d'amoureux de la nature "en mode autoporté" et beaucoup moins d'isards, de chevreuils, de cerfs, de renard et autres écureuils...

Hélàs, les "bonnes choses" - d'autrefois - ont eu une fin pour que les bonnes choses puissent être partagées par nos enfants et leurs enfants futurs ....

CONCLUSION : ça reste toujours un plaisir de s'enfoncer dans ces vallées "reculées", d'être " seul au monde" (et si près de la maison pourtant), cela mérite bien un beau portage.... 🙄

didiergo, le 28.03.14 11:45

Je partage ton avis Stéphane, notamment en saison estivale où je me rappelle monter au Canigou avec mon VTT depuis le Col de Millères ou par Villerach. Ceci dit, en hiver et au printemps, mis à part quelques passionnés de ski, il n'y a vraiment pas foule et je trouve dommage de barrer la piste au-dessus de Villerach alors que tu ne vas trouver la neige que bien au-dessus du refuge de la Moline 😄

Cette sortie