ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Ecrins > Mont Pelvoux, par le couloir Coolidge

Mont Pelvoux, par le couloir Coolidge

Massif : Ecrins
Départ : Ailefroide (1522 m)

Topo associé : Mont Pelvoux, par le couloir Coolidge

Sommet associé : Mont Pelvoux (3943 m)

Orientation : E

Dénivelé : 3000 m.
Ski : 4.2

Sortie du samedi 16 avril 2011

PhilippeG, skaramel

Conditions nivologiques, accès & météo

14 avril: couvert le matin neige l'après-midi jusqu'au soir 15 avril: dans les nuages jusqu'en haut du couloir, sommet au soleil. 16 avril: beau partout avec encore le Pelvoux accroché
Etat de la route : sèche Altitude du parking : 1522


Altitude de chaussage (montée) : 2900
Altitude de déchaussage (descente) : 2750

Activité avalancheuse observée : aucune récente
Sentier déneigé jusqu'au refuge. Les chutes de neiges de jeudi après-midi ont posé entre 10 et 15 cm de poudre très légère sur un fond dur rendant la neige presque parfaite sur la totalité de la partie skiable de la course. Petite exception sur une centaine de mètres dans la partie la plus raide du couloir Coolidge le fond est irrégulier, un peu goulotté , mais les 15 bons cm de poudre dessus atténuent bien le "désagrément". Sur la calotte après les 50 premiers mètres sous le sommet qui sont un peu durs, la neige est en bonne transfo. Dans la descente directe arrivés à 2800m l'enneigement devient vraiment insuffisant, il aurait fallu déchausser sans arrêt pour passer sur des dalles lisses bien expos. Nous avons donc décidé de remonter pour revenir par le refuge, avec encore une neige excellente en particulier dans le passage de la Bosse de Sialouze.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par PhilippeG)

Ailefroide-ref. Pelvoux-Couloir Coolidge-Pointe Puiseux-couloir Coolidge-descente jusqu'à 2800 dans la combe sous le glacier de Sialouze-remontée, retraversée du glacier et retour par le refuge et le sentier d'été
Très belle course, avec un très beau souvenir de la sortie du couloir où on émerge de la purée de pois au dessus d'un océan de nuages. De temps en temps on peut voir un bout de la Barre qui sort, de temps en temps on entrevoit l'Ailefroide, sinon le seul qu'on voit bien c'est le Mont-Blanc à l'horizon.
Bien sûr la déception de ne pas avoir pu faire la descente directe, mais il était plus sage de revenir par le refuge et d'y repasser la nuit.
Le rapport portage/descente à ski n'était surement pas bon mais toute la neige qui pouvait se skier était excellente et le sommet méritait vraiment le détour dans ces conditions!

Départ : Dans le brouillard dès le départ!Départ : Dans le brouillard dès le départ!
Sous la Bosse de Sialouze : Il va falloir être rigoureux sur la nav...Sous la Bosse de Sialouze : Il va falloir être rigoureux sur la nav...
Remontée du couloir : La neige porte bien!Remontée du couloir : La neige porte bien!
Sortie du couloir : Magique la sortie du couloir au soleil!Sortie du couloir : Magique la sortie du couloir au soleil!
Sur la calotte : On "repeaute" pour aller vers la Pointe Puiseux.Sur la calotte : On "repeaute" pour aller vers la Pointe Puiseux.
Arrivée au sommet : Au milieu des nuagesArrivée au sommet : Au milieu des nuages
Le sommet et sa calotte : Quelle ambiance!Le sommet et sa calotte : Quelle ambiance!
l'Ailefroide : On aperçoit l'Ailefroidel'Ailefroide : On aperçoit l'Ailefroide
Le Mont-Blanc : C'est le seul à dépasser de la mer de nuages.Le Mont-Blanc : C'est le seul à dépasser de la mer de nuages.
La Barre des Ecrins : La Barre se dégage quelques instants.La Barre des Ecrins : La Barre se dégage quelques instants.
Descente sur la calotte : La neige est transformée juste à point.Descente sur la calotte : La neige est transformée juste à point.
En haut du Coolidge : Il faut replonger dans la brouillard!En haut du Coolidge : Il faut replonger dans la brouillard!
Decente du couloir : Le fond n'est pas très régulier mais la poudre atténue.Decente du couloir : Le fond n'est pas très régulier mais la poudre atténue.
Descente sous Sialouze : On descend le plus bas possibleDescente sous Sialouze : On descend le plus bas possible
retour vers le refuge : Au final après être remonté vers le glacier.retour vers le refuge : Au final après être remonté vers le glacier.
Au matin : Vue vers le col du Sélé, Boeufs Rouges et les Bans derrièreAu matin : Vue vers le col du Sélé, Boeufs Rouges et les Bans derrière
Couloir Pelas Verney : Le haut n'a pas l'air très engageant.Couloir Pelas Verney : Le haut n'a pas l'air très engageant.

Commentaires

Cette sortie