ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Chartreuse > Dans le Grand Silence du Bois de Valombré

Dans le Grand Silence du Bois de Valombré ⭐⭐⭐

Massif : Chartreuse
Départ : Pont de Valombré (780 m)

Sommets associés : Charmant Som (1867 m) col de la cochette (1263 m)

Orientation : N

Dénivelé : 825 m.
Ski : 1.3

Sortie du samedi 21 janvier 2023

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : beau temps avec qq passages nuageux - froid mais j'étais essentiellement à l'abri du vent
Conditions d'accès/altitude du parking : RAS - 780m (j'ai utilisé le pkg de la petite station d'épuration au Pont du Grd Logis
Altitude de chaussage/déchaussage : 780m
Conditions pour le ski :peut mieux faire - neige de grande qualité, excellentissime dans les clairières mais dont on ne peut pas profiter pleinement en sous-bois par manque de sous-couche

Activité avalancheuse : RAS

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu

Après le ski en zone de Silence, voici un autre grand silence, celui de la rive G du Guiers Mort. D'un coté, le silence nous est demandé par les moines car ils savent qu'il ne va pas de soi, que l'humain a besoin de « meubler le silence » pour ne pas être étreint par l'angoisse de sa finitude. Parfois, souvent, ils l'obtiennent, parfois non. De l'autre côté, c'est le silence de la faune sauvage qui ne demande rien, et qui, comme les moines, souvent l'obtient et parfois non. La faune, elle, n'a pas une architecture et une Histoire impressionnantes pour attirer à soi comme le Monastère. Pourtant, à bien y regarder, les ponts de Valombré, du Martinet et de la Tannerie sont également des réalisations humaines de grande beauté qui enjambent depuis plusieurs siècles les eaux fougueuses d'un Guiers rien moins que mort. Et que dire des Haberts ! Celui de Valombré n'est plus qu'un tas de pierres taillées dont la mémoire aurait sans doute beaucoup à nous dire. Celui de la Malamille est un petit bijou d'architecture cartusienne qui rehausse le charme de sa clairière. Le bois de Valombré n'attire que quelques randonneurs épris de silence et, hélas aussi, les chasseurs. Leur 4x4 était monté jusqu'à la Malamille et je n'étais alors pas autrement étonnée de ne voir que d'innombrables traces d'ongulés mais aucune présence.

Entrer en ce lieu, c'est se retirer du monde. La route de St Pierre n'est pas loin mais elle n'existe plus.

Je n'avais pour cette matinée aucun grand projet dans le registre du « faire » mais un grand souhait pour celui « d'être ». Être dans ces bois où je renais chaque fois, protégée de la bise mordante, effleurer leurs neiges intouchées, aller « jusqu'où mes pas me portent ».

Ah, la neige de Valombré ! De la poudre à n'en pas douter, et de la bonne. Si légère que chaque pas s'enfonce loin mais hélas rencontre souvent un obstacle sournoisement caché. C'est une erreur que de venir ici en l'absence de sous-couche. Mais que voulez-vous, quand l'attraction est trop forte, c'est comme dans la vie, on la fait facilement, l'erreur ! Moi, du moins.

Évidemment, une fois quitté la RF, plus aucune trace ni du jour présent, ni des jours passés. Une trouée de débardage, repérée à l'automne, permet de monter facilement vers le Promontoire jusqu'à 1100m environ. On peut encore pousser le bouchon une 50aine de mètres mais au-delà j'ai jeté l'éponge. Massacre sans tronçonneuse garantie : tibia, humérus et col du fémur jetés aux chocards. Je redescend en mode « femme légère ». Pas trop difficile.

Une trace de skis monte direction Col de la Cochette. Elle me reposera. Las, elle s'arrête dès les premiers lacets après la Malamille. Normal : apparemment c'était un (e) skieur (euse) en randonnée nordique. J'évalue la situation : sans doute aussi limite que dans le vallon précédent, mais allons voir quand même. J'enquille les premiers lacets (car le sentier se devine encore quelque peu) et je me rend compte qu'à enneigement équivalent, les obstacles sont un peu moins gros. Jusqu'à ce que j'arrive sous l'extrémité S du Rocher de Malamille au pied du vieux sentier de pèlerins emmuré qui débouche au col. Là je n'insiste plus : autant skier dans les vignes de Savoie un jour où les neiges baujues ont condescendu à laisser tomber quelques rares flocons sur Montmélian.

Descente agréablement douce et arrivée avec tous mes abattis. Il me reste en bonus quelques virages de rêve dans la clairière de la Malamille et d'autres un peu plus nombreux dans celle de Valombré.

Venir à Valombré, c'est entrer dans un sanctuaire. De grâce n'y venez pas en groupe. Venez seul de préférence et les arbres vous parleront. Avec une âme sœur c'est possible aussi – si vous en avez une – car le partage aide à attendrir la glace qui ne demande qu'à enserrer nos cœurs.

J'aurai rencontré une fois de plus mes amis les arbres qui ne partagent pas toujours facilement leur espace (…) mais si généreusement leur énergie. Et mon amie la fée aussi m'attendait au bord du chemin. Vous ne me croyez pas ? La rencontre est documentée. Vous ricanez ? Chassez le surnaturel, il reviendra en sanglots.



Itinéraire suivi :Pont de Valombré - Incursion dans la combe du Promontoire - Retour RF - Montée jusque sous le Col de la Cochette - Retour la Malamille - descente de la clairière de Valombré - remontée RF - pkg - 15,6km
Départ 9h

 pont du Martinet
 pont du Martinet
en face, Chartrousette s'éclaire
en face, Chartrousette s'éclaire
lumière sur la Correrie
lumière sur la Correrie
boussole sibérienne : la mousse est au N
boussole sibérienne : la mousse est au N
allée feutrée
allée feutrée
dédicace à Chapp et pca
dédicace à Chapp et pca
un paon a passé
un paon a passé
dans la ramure
dans la ramure
lunaire vivace
lunaire vivace
habert de la Malamille
habert de la Malamille
Petit Som et sa prairie skiée 2 jours plus tôt1er plan : dédicace à RB
Petit Som et sa prairie skiée 2 jours plus tôt1er plan : dédicace à RB
la trace est faite
la trace est faite
un jeune empêtré
un jeune empêtré
la Fée, la voila
la Fée, la voila
col de la Cochette et son sentier bien soutenu
col de la Cochette et son sentier bien soutenu
au bas de la clairière de la Malamille
au bas de la clairière de la Malamille
Pont du Grand Logis
Pont du Grand Logis

Commentaires

R
Rémo Barbaruli, le 22.01.23 09:14

Dédicace appréciée - si c’était bien pour moi ;). Très belle photo du tronc net et fond flou !

stephdemau, le 22.01.23 09:46

Ambiance Chartreuse mystique comme j'aime!😊

H
HDlameije, le 22.01.23 10:07

Si précieuse Chartreuse aux penseurs et aux esthètes

J
jpc, le 22.01.23 10:43

Dommage, l'informatique m'a interdit de voter deux fois… Toute l'atmosphère de ce vallon comme on la voit et comme on la ressent…

H
Heuuu, le 22.01.23 15:12

"Le bois de Valombré n'attire que quelques randonneurs épris de silence et, hélas aussi, les chasseurs" C'est dommage cette phrase partisane. 

cricri38, le 22.01.23 17:45

Malgré les cailloux ça donne envie de retrouver la Chartreuse tout ça

T
taramont, le 23.01.23 21:35

Merci à tous !
@ Remo Barbaruli : à qui d'autre pouvait-ce être destiné ?
@jpc : c'est pas "l'informatique", c'est le concepteur !!! en tous cas, suis contente qu'un connaisseur des lieux confirme mes sensations
@heuu : à phrase partisane, commentaire partisan : match nul
@cricri38 : les cailloux sont un détail, l'important est ailleurs, vous le savez

Cette sortie
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER