ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Grandes Rousses - Arves > Ratissage à l'Etendard (2 jours)

Ratissage à l'Etendard (2 jours) ⭐⭐⭐

Massif : Grandes Rousses - Arves
Départ : Col de la Croix de Fer (2064 m)

Topos associés : Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin Col du Grand Sauvage, Tour du Grand Sauvage Cimes de la Cochette, Glacier de Cote blanc, Aig Laisse

Sommets associés : Aiguille de Laisse (2879 m) Cimes de la Cochette (3240 m) Pic de l'Étendard (3464 m) Col du Grand Sauvage (3137 m) Aiguille Noire (2998 m)

Orientation : T

Dénivelé : 4300 m.
Ski : 4.1

Sortie du dimanche 29 mai 2022

Glad38, Em42

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : 8°C à la Croix de Fer à 6h le samedi, environ 12°C à 14h30 le dimanche. Soleil avec formation d'une mer de nuage les 2 jours. Ca se couvre sur les sommet la samedi après midi, puis se dégage en soirée. Formation nuage le dimanche après-midi.

Conditions d'accès/altitude du parking : RAS route ouverte et sèche.
Altitude de chaussage/déchaussage : Déchaussage 2180m / Chaussage 2370m. Quelques déchaussages le long des lacs.
Conditions pour le ski : Très bon regel les deux jours. Décaillage assez tardif et la neige ne pourrit pas grâce au vent du Nord.

Activité avalancheuse : RAS

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par Glad38)

Itinéraire suivi :

Jour 1: Col de la Croix de Fer - Refuge de l'Etendard - Col du Grand Sauvage - Lac des Quirlies par le Couloir S du Grand Sauvage - Etendard par le Col des Quirlies - Refuge de l'Etendard
Jour 2: Refuge de l'Etendard - Cimes de la Cochette - Aiguille Noire - Aiguille de la Laisse - Refuge de l'Etendard - Col de la Croix de Fer
Horaires :
Jour 1: 6h-15h (Col du Grand Sauvage: 10h30 / Etendard 13h30)
Jour 2: 5h-14h30   

3 jours qu'on hésite à monter au refuge de l'Etendard, pour aller visiter les Grandes Rousses. Apres avoir bien baladé dans les combes de Belledonne on s'y lance. On avait à coeur de refaire le Tour du Grand Sauvage dont on a gardé un bon souvenir il y a 5 ans. 

Jour1: Tour du Grand Sauvage + Etendard
Après avoir hésité entre bivouac et montée au refuge la veille, on n'a finalement pas résisté au doux confort de la maison qu'on quitte à 4h45 en direction du Col de la Croix de Fer. Enfin, on le trouve notre départ avec plein de gens qui s'activent et des vans garés en tout sens! On traîne pas, la journée s'annonçant longue. Au premier névé rencontré, zwipp fait la basket. C'est quoi cette affaire encore? On retente... même résultat, ouah mais dis t'as vu, ça a regelé! Un regel de dingue comme on en avait pas vu depuis longtemps, on a perdu l'habitude. Chaussage à 2370 (voir avec Emeric pour les réclamations sur les chiffres moi j'ai pas regardé) pour le Col des Tufs. On descend à pied au refuge, sinon c'est neige béton en peaux, boaf. Dépose matos bien méritée avant d'affronter le long plat qui nous sépare du Grand Sauvage. Un lac, deux lac, puis tiens un nouveau lac, puis tiens un nouveau vallonnement laissé par le glacier qui n'a de cesse de reculer. Pendant ce temps, le neige ramolli tranquillement et j'ai bien des doutes quant à la probabilité qu'on remonte à l'Etendard en fin de tour. Quelques heures plus tard on entame enfin la montée du Grand Sauvage. Jolie pente bien en conditions on aurait presque envie de la redescendre! Mais l'objectif du jour étant ailleurs on descend par le couloir S. Conditions dans le couloir vraiment top, lisse, à 10h30 ça commence tout juste à décailler, dès fois rien ne vaut la peine de courir. La corniche à l'entrée est même raisonnable. Déchaussage de quelques mètres nécessaire pour rejoindre le Lac des Quirlies, car j'oubliais, c'est sec un peu le coin. On remonte tranquillement au Col des Quirlies, naviguant entre les trop nombreux cailloux apparents. En fait c'est carrément sec, là! Le glacier des Malatres est d'ailleurs bien en glace. Malgré l'heure avancée, on se dirige vers le Pic de l'Etendard, en se disant que si l'état de cuisson était trop important il suffisait de redescendre. La neige est toutefois encore assez ferme, vers la fin de la montée, c'est nous qui commençons à être cuits, mais tranquillement le sommet se rapproche. On croise les dernières cordées qui descendent et on profite de la tranquillité du sommet. A 13h30, le haut débute son regel, mais c'est pas mauvais, la suite de la descente bien lisse et pas trop lourde est très plaisante. S'ensuit le long retour vallonné jusqu'au refuge. Ce tour du Grand Sauvage une vraiment magnifique. On s'offre une petite bière pour fêter cette 20ème journée de ski du mois!

Jour2: 2 Aiguilles pour tricoter et la Cochette en apéro
Départ à 5h pour la Cime de la Cochette qui voit le soleil tôt. Vu le regel je me dit qu'on a bien la journée pour l'atteindre. On entame par le plat des lacs. Regel béton sur fond d'alvéoles, les skis partent en tous sens et les peaux dans l'autre sens. Si le plat est déjà une mission, dès qu'on arrive dans plus de 5% de pente, ça glisse. Alors bien sûr on est équipés, on sort les couteaux et tout va aller pour le mieux. Mais pourquoi donc le couteau se place dans les creux des alvéoles et pas sur les bosses? Je passe en mode piéton sur la première partie de la montée, ensuite c'est plus lisse et la neige ramollit un peu, c'est moins galère. A noter que l'accès à la combe depuis les lacs est déneigé sur le bas il y a quelques dizaines de mètres à faire à pied. 
Après 3h30 de montée fastidieuse la cime de la Cochette (Celle 1m en-dessous du point culminant) on s'offre une descente fort plaisante. Neige tout juste décaillée en haut, d'avantage dans la suite du vallon. Emeric nous trouve un petit couloir qui nous amène directement dans le vallon. 
Malgré la petite forme du jour, on remonte en direction de l'Aiguille Noire, voire si le couloir N serait en conditions. La neige est bien plus meuble qu'à la première montée. On se glisse plus sur neige dure mais on zippe sur neige de névé réchauffée. C'est physique cette affaire! Au premier ressaut, j'abdique et passe à pied, ça soulage les cuisses et les peaux qui se décollent. On serpente entre les cailloux pour rejoindre l'Aiguille Noire, mais c'est continu. Au sommet, le couloir N nous paraît bien peu praticable, il est cruellement sec! Descente par l'itinéraire de montée en très bonne neige encore. Dernier peautage en direction de l'Aiguille de la Laisse pour s'éviter une énième traversée du replat des lacs. Les conditions de neige en montée nous ayant bien assommés on profite d'une bonne pause au sommet. La descente au refuge, sans être inoubliable est très correcte. On se reharnache avec tout notre bazar puis et remonte au sommet du télésiège du Rouet pour profiter de la Combe enneigée quasi jusqu'à la piste du bas. On a déchaussé à 2180, deux autres personnes à 2130. 
Fin d'un beau weekend de 4 jours. Fin de la saison? Peut-être aussi...

Lever du jour sur Belledonne 
Lever du jour sur Belledonne 
Belledonne 
Belledonne 
 Chemin pour le col des Tufs
 Chemin pour le col des Tufs
Beau temps 
Beau temps 
Etat de la Cochette, Aiguille Noire et Laisse 
Etat de la Cochette, Aiguille Noire et Laisse 
Aiguille Rousse 
Aiguille Rousse 
C'est long ce plat !  
C'est long ce plat !  
Enfin le Gd Sauvage 
Enfin le Gd Sauvage 
Sur fond d'Etendard 
Sur fond d'Etendard 
Ca monte !!! yes !  
Ca monte !!! yes !  
Le couloir sud  
Le couloir sud  
Glad' en finit 
Glad' en finit 
Dans le couloir sud, c'est bon  
Dans le couloir sud, c'est bon  
 On se lâche 
 On se lâche 
 Déjà finit
 Déjà finit
 Elle est où la troisième ? 
 Elle est où la troisième ? 
 Lac des Quirilies
 Lac des Quirilies
Glacier des Malatres (enfin ce qu'il en reste 
Glacier des Malatres (enfin ce qu'il en reste 
Le patron, paraît qu'il a vu du monde 
Le patron, paraît qu'il a vu du monde 
Les Arves 
Les Arves 
 Descente de l'Etendard 
 Descente de l'Etendard 
Excellent  
Excellent  
Entre ciel et terre 
Entre ciel et terre 
 Elles sont en forme. 
 Elles sont en forme. 
La même sur l'eau  
La même sur l'eau  
Comme un dimanche matin  
Comme un dimanche matin  
Encore du plat 
Encore du plat 
Pas si noire cette aiguille 
Pas si noire cette aiguille 
 Lever du soleil 
 Lever du soleil 
 Limpide
 Limpide
Lac de la Cochette 
Lac de la Cochette 
Coucou  
Coucou  
Sur la Cochette 
Sur la Cochette 
Bien sec :( 
Bien sec :( 
Petite trouvaille sympathique 
Petite trouvaille sympathique 
parfois un peu étroit 
parfois un peu étroit 
mais bien bon  
mais bien bon  
Vue du petit couloir 
Vue du petit couloir 
On remonte 
On remonte 
Pour le couloir nord de l'Aiguille noire on repassera 
Pour le couloir nord de l'Aiguille noire on repassera 
 Bon ici aussi
 Bon ici aussi
 
 
Les marmottes sont là  
Les marmottes sont là  
 Aiguille de la Laisse
 Aiguille de la Laisse
 Ultime peautage pour rentrer
 Ultime peautage pour rentrer
 Le névé à 2200m. 
 Le névé à 2200m. 
Retour à pieds et le dernier névé skié derrière;  
Retour à pieds et le dernier névé skié derrière;  

Commentaires

S
sdxmountainer, le 29.05.22 20:59

bon dommage pour la Noire (y a  un con qui est passé avant et qui as tout pris) mais le reste avait l'air quand même pas mal et puis y a tellement de variantes...Quand meme pas fini..si ?!  on n'est qu'en Mai...

balto38, le 30.05.22 20:03

Jolie bambée oui cette année peu de neige pour la saison...

Den's, le 30.05.22 21:08

Belle sortie complète ! 😉

H
HDlameije, le 31.05.22 15:16

Le coin est magnifique, mais il prend le soleil bien vite. Quel mois de mai. Vous faites en 1 mois ce que je fais en 1 saison😊 J'adore la photo 25.

Cette sortie