ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Grandes Rousses - Arves > Aiguille de la laisse avant l'orage ( ou pas )

Aiguille de la laisse avant l'orage ( ou pas )

Massif : Grandes Rousses - Arves
Départ : Col de la Croix de Fer (2064 m)

Sommet associé : Aiguille de Laisse (2879 m)

Dénivelé : 1164 m.

Sortie du dimanche 22 mai 2022

Rahanx32

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Plutôt douce, vent toujours bien présent au début plein face, donc montée plus difficile, le vent de face me coupe toujours le souffle j'ai l'impression. Orage sur les aiguilles d'Arves vers 20h puis sur les aguilles d'olle vers 21h et enfin se rapprochait un peu trop près à mon gout pendant mon dépeautage final.

12 degré à 22h une fois les premières gouttes tombées avec un peu de grêle. 9 degrés 15 minutes plus tard. Surement un petit regel cette nuit.
Conditions d'accès/altitude du parking : RAS un peu de cailloux.
Altitude de chaussage/déchaussage : 2080m avec quelques portages de qqs mètres, quasi comme la veille.
Conditions pour le ski : Plutôt bonne, neige pas trop soupe sur le bas, un peu plus soupe passé 2500, du moins sur la montée de la laisse où le vent est très faible voir absent.
Activité avalancheuse : Rien vue.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Itinéraire suivi : GPX
Horaires : 15h45 ski au pied 22h dernière photo des lieux une fois les affaires rangées à l'abri dans la voiture.


Bonne petite sortie, départ toujours aussi tardif, la veille ne m'avait pas assez fatigué à priori.
La météo annonçait des orages pour 15h puis sur un autre site 19h, donc pourquoi pas joué avec les prévisions comme la veille.
Le refuge étant accessible rapidement en restant proche çà aurait du passer.
Soit rester au parking le temps que çà passe soit attendre au refuge de l'étendard avant ou après une laisse.
Avec 1 heure et quart de plus que la veille, çà me laissait le sommet échoué ainsi qu'une descente à la lumière naturelle.
Donc comme fréquemment, je passe mon temps à surveiller les nuages et me dire que si le vent vient dans un sens, les nuages devraient aller de même, mais je n'ai pas assez pousser mes études dans la mécaniques des fluides, trop de paramètre à prendre en compte.
Déjà que la météo à base de super calculateur lance des soupçons alors moi et mon anémomètre masculin je peux pas espérer grand chose ( on est toujours apte à savoir d'où vient le vent pour éviter d'avoir les pieds trempés...dsl ).
La neige était bien plus glissante, sauf çà vient de mon anti botte mis la veille, j'en avais remis pour faciliter le séchage entre 2 repeautage ( enfin le faite qu'elles prennent moins facilement l'eau ).

Le départ annonçait de la casse...
J'ai tout abimé la route, un vrai saguoin, je me pensais pourtant léger à 3 kg au dessus de la limite fatidique du "en sous-poids", mais je suis sur que c'était doudou Ana qui était de sortie avec son gros popotin... La reine des neiges mes fesses ouais, après faudrait que je l'oriente de direction de la montée çà changera peut-être quelque chose???
Mais j'ai cassé le premier pont restant sur le petit cours d'eau, désolé sincèrement, il était pourtant bien épais et rien ne présageais sa destinée funeste.

Les multiples pauses ce sont fait au grès des nuages car un ou 2 plutôt dense invitait le contournement car mince en générale mais sur de la hauteur.
Le sommet c'est fait plutôt aisément, un ski tout en douceur, une grande ligne droite, seul 2 conversions pour rejoindre l'arrête finale auront mis fin à mon autoroute de l'été.

Le premier orages d'à peine qqs détonations sur les aiguilles d'Arve je crois puis suivi d'un ciel qui avait tendance à se découvrir ma fait traînouiller des pieds à prendre des photos à tout va ( 150 pour cette sortie, un vrai chinois ).
Donc petit détour entre les lacs, je voulais faire ce tracé sans peau car la petite souplette ( à peine, juste ce qu'il faut pour de la souplesse ) collait bien au peau et freinait un peu sans peau ce qui était parfait pour éviter le ripage à nue ( un peu comme Rocco? dsl encore... ).
C'était bien agréable un vrai ski de fond à n'en déplaise au puriste, mais entre les dénivelés, moi j'aime bien de temps en temps juste profiter des paysages sans passer son temps à regarder ses spatules. Un ski sans pousser comme un buffle sur les bâtons pour regarder un peu ce lac en cours de dégel. Profiter des derniers temps sur les skis pour les 2 semaines à venir.
Passage retour vers le refuge, l'orage ressort sur les aguilles d'Olle ( je corrigerais si je m'ai trompé cf photos et descriptif de photo ) qui sont bien noires, mais pas de nuages proches, je me dit qu'en speedant, le retour voiture est largement faisable.
Une grosse demi-heure, au pire je laisse les skis en bas et cours à la voiture le temps que çà se calme.
Ben à peine dépautage final, l'orage à décidé de venir avec des éclairs à moins de 3 km ( 10sec environ à l'écoute ).
La course en a été plutôt palpitante, rien pour se protéger à moins de 10 minutes en repartant vers le refuge j'allais de plus au devant de la précipitation.
En descendant plus vite que le vent ( c'est pas marrant ) çà aurait dû passer, mais bon le portage final, et ceux intermédiaire surtout!!
Résultat pas de temps à perdre, mes skis sortie de surmoulage il y 2-3 sortie ce sont du transformer en ski cailloux.
J'évitais le pire, mais pas le temps pour déchausser donc des passages ont été plutôt mythique, heureusement seul Zeus se moquait bien de mon insouciance à en vouloir toujours un poil plus.
Fin de la descente c'est fait sous une petite grêle, mais seul mes skis non nettoyé de la neige ont trempé mon tee-shirt.
Timing trop séré sur l'écoute du tonnerre et dans la coin je pense être son seul para, pas d'arbre, une autoroute, pas de sortie avant l'arrêt final.

Dommage, la descente était vraiment mieux que la veille, çà glissait bien je ne sais si c'était la grêle ou la pluie qu'il y avait du peut-être avoir, mais une vrai descente à part l'éclairage façon lumière stroboscopique, qui me disait que je n'avais rien à faire dehors.
Les skis ont ainsi bien reçu, le premier shark en descendant de la laisse était ainsi une blague face aux météorites qu'on subit mes planches pendant la descente à travers la verdure, des bosquet, sur les sentiers mais sous faible visibilité pour ne pas avoir trop peur des cailloux saillants.
J'ai bizarrement à peine regarder les dégâts une fois mis le matos à sécher au bercail.

Une fois dans la voiture les premières gouttes sont ainsi apparues puis de nouveau la grêle plutôt fine.

J'ai quand même croisé une tripotée de marmottes ce jour ainsi que quelques batraciens tout comptant de revoir enfin la pluie.
Retour Grenoble 24 degrés vers 23h et pas de vent pour rafraichir le logement qui a pris le soleil toute la journée, çà pique, çà rafraichit à peine à 4h du mat, j'ai encore 25 degrés dans le salon...

La prochaine je tenterais peut-être une nuit dans la voiture quitte à pas dormir, au moins que çà servent pour dame nature, mais j'ai peur du retour en voiture si trop de fatigue accumulée et le sommeil inaccessible.
A force de devenir citadin ( ou vieux aigri ) difficile de revenir au essentiel, toujours besoin d'un luxe pourtant bien futile à la vie.
Et puis dans ma tête ces 70 km de route pèsent peu face aux sorties sur le col juste pour sortir les mécaniques bien polluantes de tout les touristes dont j'aurais pu faire parti.
Sans compter les 1600km pour que ma chair reviennent le temps des vacances ou week-end ( même si c'est temporiser pour moi pendant 2 ans, çà n'est pas le cas pour leur mère, donc tout autant énergivore ).
Je veux bien de l'écologie, mais comme trop d'humains baisse les bras un peu trop facilement malheureusement.
D'ailleurs sur mon départ tardif, j'ai laissé un bouteille vide de despé sur mon spot de départ, j'ai oublié de la prendre au retour, elle est entre 2 rochers, désolé, je la prendrais pas avant 2 semaine minimum, j'espère juste qu'elle ne va pas casser, mais normalement à l'abri des chocs.
Dommage la météo s'annonce clémente aujourd'hui, mais assez jouer avec la météo. Tant pis j'ai pas pris le meilleur jour du weekend, aujourd'hui ça sera vélo entre les orages qui ne seront pas sur Saint sorlain

Petite douche obligatoire pour accéder à la piscine. 
Petite douche obligatoire pour accéder à la piscine. 
 J'ai tout cassé xD, j'ay suis allez correctement pourtant, j'ai pas trop compris, au moins j'ai pas fait le fou vers les lacs, çà fait piqure de rappel. Le pont semblait plus que costaud.
 J'ai tout cassé xD, j'ay suis allez correctement pourtant, j'ai pas trop compris, au moins j'ai pas fait le fou vers les lacs, çà fait piqure de rappel. Le pont semblait plus que costaud.
 Marmottes de sortie aujourd'hui
 Marmottes de sortie aujourd'hui
Une autre série de marmottes 
Une autre série de marmottes 
 Le temps des clichés une jolie surprise est apparue dans le ciel par rapport à celle 30 secondes avant, la nature m'apprécie encore un peu çà va.
 Le temps des clichés une jolie surprise est apparue dans le ciel par rapport à celle 30 secondes avant, la nature m'apprécie encore un peu çà va.
 Un jour j'irai tout là-bas au loin, quand je trouverais le temps ( à double sens )
 Un jour j'irai tout là-bas au loin, quand je trouverais le temps ( à double sens )
 Objectif du jour
 Objectif du jour
Les lacs sont pleins à ras bord
Les lacs sont pleins à ras bord
Ah ben non on dirait qu'ils débordent.
Ah ben non on dirait qu'ils débordent.
Mais non il n'y a pas de gros vilains nuages ana, t'inquiète... çà passe tout à coté.
Mais non il n'y a pas de gros vilains nuages ana, t'inquiète... çà passe tout à coté.
çà y est on ressort de la soupe, çà reporte déjà mieux. Pas de vent sur la montée vers la laisse, donc pas de bonne neige avec les chaleurs.
çà y est on ressort de la soupe, çà reporte déjà mieux. Pas de vent sur la montée vers la laisse, donc pas de bonne neige avec les chaleurs.
Dernier clin d'oeil aux aiguilles d'Olle? Pas sur que ce soit elle.
Dernier clin d'oeil aux aiguilles d'Olle? Pas sur que ce soit elle.
Temps pas bon sur les aiguilles d'arve un peu hors objectif à gauche voir photos 18 et corrigez moi si je me trompe... 
Temps pas bon sur les aiguilles d'arve un peu hors objectif à gauche voir photos 18 et corrigez moi si je me trompe... 
Sommet validé pour Ana, je voyais le sommet moins accessible 
Sommet validé pour Ana, je voyais le sommet moins accessible 
Aiguille des Arves sous les nuages? 
Aiguille des Arves sous les nuages? 
Couple d'oiseau, l'un brun l'autre noir à crète rouge. 
Couple d'oiseau, l'un brun l'autre noir à crète rouge. 
pas besoin de virage au moins quand çà glisse pas des masses, mais un peu mieux que la veille quand même.
pas besoin de virage au moins quand çà glisse pas des masses, mais un peu mieux que la veille quand même.
 Première cascade de glace pour Ana, bon c'est à sa hauteur pas plus...
 Première cascade de glace pour Ana, bon c'est à sa hauteur pas plus...
Repeautage fait seulement ici, la soupe au moins çà tiens bien sans peau et quelle glisse, çà fait tout bizzare de remettre les peaux qui freine après un petit km sans. Rien de bien méchant se présageait, mais pourtant 1/4 d'heure après Zeus décida de ram
Repeautage fait seulement ici, la soupe au moins çà tiens bien sans peau et quelle glisse, çà fait tout bizzare de remettre les peaux qui freine après un petit km sans. Rien de bien méchant se présageait, mais pourtant 1/4 d'heure après Zeus décida de ram
Tiens t'es tout seule toi, cherche pas je vais pas t'embrasser pour choper un herpès ou autres :o
Tiens t'es tout seule toi, cherche pas je vais pas t'embrasser pour choper un herpès ou autres :o

Commentaires

T
taramont, le 23.05.22 21:37

en ébullition sous votre casquette, rien ne vous échappe, c'est impressionnant 😅(photo 16 apocalyptique)

R
Rahanx32, le 24.05.22 02:59

Vous aurais-je croisé? Faut bien se protéger, il y a 10 ans je détestais avoir quelque chose sur la tête, maintenant, c'est devenu obligatoire ^^.
Je rêve tant devant la photo 9 personnellement, pas pour la photo, mais pour le lieux que j'ai tant raté à force de trainer, comme faire la laisse pour dire de valider au moins un sommet dans le coin que j'avais raté lors des précédentes sorties l'année dernière.
Le pire c'est que j'ai beau fouillé sur la saison précédente où je suis quasiment sur de ne pas avoir valider le sommet. Et pourtant une fois sur le sommet, j'avais l'impression d'y être déjà aller avec cette demi tourelle qui abrite du vent ainsi que du siège en pierre. Rêve prémonitoire?
Je ferai mieux de renoncer à faire des heures supp lundi prochain pour me faire un créneau avec un départ possible tôt en plus. Chose jamais faite sur ce coin...
Je désire tant une balade sur le glacier sans pour autant atteindre le pic, juste tracer plus loin que les lacs dans cette vaste étendue.
Je pensais le temps trop court ce week-end, avec un peu de chance, la fraicheur va ramener un peu de neige histoire de prolonger le ski, faites que çà bouge pas trop pendant les 2 semaines à venir, ou pourquoi pas comme certains, planter la tente aux abord du refuge, j'avais pas vu mais il loue des tentes aux besoins, va falloir que j'y réfléchisse...
La photo du nuage qui se transforme en cœur percé n'a été vue qu'une fois sur le pc où je cherchais la marmotte que j'avais pris en photo durant son ascension.

Cette sortie