ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Alpes Bernoises W > Arpelistock depuis Innergsteig

Arpelistock depuis Innergsteig ⭐

Massif : Alpes Bernoises W
Départ : Lauenen (1241 m)

Sommet associé : Arpelistock (3036 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2200 m.
Ski : 3.1

Sortie du vendredi 13 mai 2022

Glad38, Em42

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : 10°C à 1200m, partiellement couvert à 5h30 / 22°C à 15h. Beau avec quelques voiles du nuages puis formation du cumulus dans la journée. Pas de vent.
Conditions d'accès/altitude du parking : RAS route sèche. Parking d'Innergsteig 1210m.
Altitude de chaussage/déchaussage : Chaussage 2000m / Déchaussage 2000m puis marche entre 2000-1850 puis déchaussage final à 1700m (il restait un bon névé à skier)
Conditions pour le ski : Regel médiocre, neige en cours de tassement, jusqu'à près de 3000m. 

Activité avalancheuse : quelques coulées de neige lourde parties sous les skis dans les pentes finales E de l'Arpelistock, rien de conséquent à 10h15. 

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par Glad38)

Itinéraire suivi : Parking d'Innergsteig - Montée au barrage de Sanetsch par le sentier - Arpelistock par le collu de l'arête de l'Arpille (au Sud du Point 2825m) - Descente SE jusqu'au replat à 2450m - Remontée à la pointe 2825m - Descente par l'itinéraire de montée
Horaires : 5h30-15h


Le regel s'annonce médiocre, pour changer. Pour maximiser nos chances d'arriver sur quelque sommet, on cherche un truc en W. On a bien envie de visiter un nouveau vallon. Tous ces ingrédients nous orientent sur l'Arpelistock depuis Innergsteig, majoritairement W, pente finale SE, pas top ça mais on verra bien ce qu'on y trouve. La motivation est moyenne mais on ne loupe quand même pas le réveil de 4h.
Au petit matin c'est effectivement assez couvert, Emeric en est trop dépité pour râler, c'en est inquiétant. Les nuages se dissipent rapidement mais ils auront bien sapé le regel nocturne. 
Le départ est assez bas, 1200m, on ne parviendra pas à chausser avant le barrage situé 800m plus haut. Le sentier étant joli et plutôt efficace passé la piste du début, c'est pas si dérangeant. Peu avant le barrage on croise deux pattes de chamois, surement qu'un loup a dû se faire un sacré festin dans le coin. Je me suis demandé si les pattes de chamois portent bonheur comme les pattes de lapin, mais n'ayant pas trouvé la réponse sur Wikipédia j'ai pas pris. 
On traverse le replat du lac pour rejoindre le vallon de montée vers la Crête de l'Arpille. Je me laisse emporter par la beauté des lieux. En face le Mont Brun passe toujours en continu mais orienté Est, ce n'est pas notre programme du jour. En chemin je ramasse un sac à crampon... vide. Ah dire que si j'avais emmené la patte de chamois j'aurais peut-être des crampons flambants neufs à l'heure qu'il est (et donc je n'ai absolument pas besoin en fait)!
Au collu, un petit passage à pied est nécessaire car la crête est bien dégarnie. Dès qu'on bascule en SE on change d'ambiance. Plein soleil, chaleur et neige bien lourde. On vise prudemment jusqu'au collu à 2920 veillant à la cohésion de la neige. Au-dessus ça semble être neige de névé, on poursuit donc on direction du sommet. Il reste environ 60m quand on se trouve dans 70cm de granité inconsistant posé sur les cailloux sur une pente à 35°, ça nous emballe pas des masses cette affaire. On s'en arrête là, un peu déçu mais tant pis. Effectivement les premiers mètres de descente granitée sont bien dégueu, la suite est étonnamment bonne, pas si lourde que ça finalement. On continue en neige de névé jusqu'au replat. 
Remontée à la pointe à 2825m où on espère trouver un couloir pour descendre en W et éviter le passage à pied. Le haut du couloir est déneigé, Emeric descend voir et dès qu'il pose un pied sur la neige un mélange de neige et cailloux part illico. Demi-tour donc pour descente par l'itinéraire de montée. 
La descente est plutôt bonne jusqu'au replat. Il faut louvoyer pour trouver l'enneigement continu jusqu'en bas. Petite pause bucolique sous les lignes haute tension avant de traverser le plat. On repeaute pour prendre suffisamment de hauteur et traverser le replat en descendant, ça nous mène environ au début de lac, la suite est longue j'en somnole sur mes skis. Enfin au barrage on voit la vallée en bas, y a plus qu'à marcher. On agrémente la descente de quelques virages sur un névé bien skiant repéré le matin, une économie de 150m de dénivelé! La fonte des névés sur le chemin au cours de la journée est assez remarquable pour qu'on la remarque. 
Au final encore une belle sortie!


 Encore un peu d'eau
 Encore un peu d'eau
Beau vallon mais ça manque de neige :( 
Beau vallon mais ça manque de neige :( 
Des blocs 
Des blocs 
 La neige apparait
 La neige apparait
Chaussage 
Chaussage 
Au niveau du barrage à 2000m  
Au niveau du barrage à 2000m  
Sur fond de Dent Blanche 
Sur fond de Dent Blanche 
 Les Diablerets derrière
 Les Diablerets derrière
Ca se déneige vite avec ces chaleurs !  
Ca se déneige vite avec ces chaleurs !  
face sud  
face sud  
 Diablerets 
 Diablerets 
Sous le sommet 
Sous le sommet 
 Neige très humide mais skiante 
 Neige très humide mais skiante 
 Glad'
 Glad'
Fin de la première descente, 500m de D- quand même entre 3000 et 2500m 
Fin de la première descente, 500m de D- quand même entre 3000 et 2500m 
Repeautage caniculaire !  
Repeautage caniculaire !  
 Ca passe !
 Ca passe !
 Nos traces sur l'Arpelistock
 Nos traces sur l'Arpelistock
Des passages sans neige à 2700m  
Des passages sans neige à 2700m  
 Descente en ouest pas mal ! 
 Descente en ouest pas mal ! 
Glad' 
Glad' 
 Etat de la face ouest, ca ne va pas durer longtemps ! 
 Etat de la face ouest, ca ne va pas durer longtemps ! 
Retour  
Retour  
Le névé providentiel  
Le névé providentiel  
Ski jusque vers 1700m 
Ski jusque vers 1700m 
retour bucolique 
retour bucolique 

Commentaires

P
Pipole, le 13.05.22 20:30

Magnifique. Bravo et merci pour cette sortie qui fait rêver et ravive là aussi de vieux souvenirs.

R
Rahanx32, le 13.05.22 22:04

Jolies série de clichés, surtout la calligraphie de 10h32

H
HDlameije, le 14.05.22 08:50

On adore ses nivés de fin de saison et fin de course, qui économise la fatigue de la descente à pied. Suggestion pour Jeroen : Dénivelé .... dont  .... en portage😊 

Cette sortie