ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Alpes Bernoises W > Voyage au Wildstrubel

Voyage au Wildstrubel ⭐⭐

Massif : Alpes Bernoises W
Départ : Engstligenalp (1952 m)

Topo associé : Tour du Wildstrubel depuis Engstligenalp

Sommet associé : Wildstrubel (3244 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2500 m.
Ski : 4.1

Sortie du lundi 09 mai 2022

Glad38, Em42

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : 6°C à 5h30 / 12°C à 15h30 à 1400m. Grand soleil le matin, puis apparition de cumulus en cours de journée. Averses à partir de 14h30. Pas de vent. 
Conditions d'accès/altitude du parking : Parking à Unter Dem Birg (gare de départ du téléphérique), 1400m. 
Altitude de chaussage/déchaussage : Chaussage 1900m / déchaussage 1800m
Conditions pour le ski : Neige croûté ou dure en Nord jusqu'à 13h dans le couloir N du Wildstrubel, pourrie (très lourde) en Est dès 10h30 même à 3000m. Regel correct au-dessus de 2400m. 

Activité avalancheuse : Purges en Est sur le glacier de Wildtrubel à 10h30, au niveau des zones raides en glace. 

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu (par Glad38)

Itinéraire suivi : topo + une descente en Est dans le glacier de Wildstrubel.
Horaires : 5h30-15h40


Après la sortie brumeuse d'il y a deux jours à Ammertespitz, on s'était dit qu'on ne reviendrait pas de ce côté-ci, rebutés par le plat de Läger. 
Mais l'arrivée du ciel bleu, l'envie d'aller explorer ces sommets à plus de 3000m et il faut l'avouer un désir de revanche sur notre but brouillard, nous ont poussé à retenter le Wildstrubel. 
Ne sachant pas bien l'état du glacier on emmène le matos. Emeric en bon gentleman prend la corde, je lui la laisse bien volontiers! 
On remonte efficacement le sentier pour Engstilgenalp, comme on le connait dans ses moindre détails: ici un petit raccourci pour contourner le premier névé, là l'aire de dépose des baskets, ailleurs le premier névé qui semble continu mais où on ne chausse pas car on sait maintenant que c'est une arnaque faut déchausser 10m plus loin. Le plat de Läger ne paraît pas si long que ça quand on y voit quelque chose, il est assez vite traversé. On entame tranquillement le vallon sous le Grossstrubel, il est en neige de névé en bas puis croûtée. Un skieur nous y précède. La pente se raidit continûment, je finis par passer à pied pour rejoindre le replat. Si la croûte ne cassait pas à ski, à pied pas de soucis c'est un bon brassage. On atteint le crux de la montée : la traversée du Früestückplatz (rien que dans le nom on sent que le passage va pas être facile à négocier) pour rejoindre le vallon d'Ammerte. En somme une petit raidar à 50° abrité sous une belle corniche. Pas le genre de spot où on a envie de se poser pour l'apéro en somme, bien que ce soit très esthétique. Emeric part en tête, puis stoppe 2m plus loin se ravisant pour mettre les crampons. Non mais on a dit qu'on allait à Früestückplatz mec, pas à Disneyland, ça se fait pas en basket! Je pars donc discuter avec la corniche pour la distraire pendant qu'on passe en-dessous histoire qu'elle ait pas envie d'aller voir ailleurs et de nous y emmener avec. On rejoint ensuite le glacier de Wildstrubel, plutôt bien fermé (pas vu un trou), et là commence un long plat vallonné pour rejoindre le sommet de Mittelgipfel sommet Nord du glacier de Wildstrubel. Après 3-4 antécimes on voit la croix sommitale encore bien loin devant nous bien que seulement 50m plus haut. On commence à en avoir plein les pattes après cette montée de 1800m continue, ce plat nous assomme. Emeric nous sort de cette mauvaise posture avec une idée de génie: plutôt que faire le plat, on va descendre 500m plus bas et remonter par l'autre côté, ce sera bien plus sympa! Une charmante facette Est effectivement semble nous attendre, nous allons gaiement faire quelques virages bien mérités après cette longue montée. Le verdict est assez sévère, la face est hyper lourde! On descend jusqu'au replat et on remonte par la face d'à côté qui monte directement au sommet. C'est pas trop pentu, ce qui n'est pas plus mal car le glacier s'amuse à faire partir des petites coulées depuis une zone en glace. La suite de la montée est du type Grand Colon, une sorte de Dôme dont on ne voit jamais le bout. Finalement la croix sommitale du Wildstrubel (Sommet Sud du glacier) est atteinte vers 12h30. On fait une petite pause repas pour reprendre nos esprits. On part ensuite pour la face Nord, faire quelques virages en bonne poudre! On y trouve donc une croûtasse infame sur les 200 premiers mètres, Emeric râle, moi aussi, ça me gave trop cette neige pourrie je passe la partie croûte à pied. Le bas est en neige dure avec localement 2mm de poudre tassée et quelques boulettes à contourner. Un truc à en faire vibrer la visière de casquette mais déjà plus sympa à skier. Le bas revenu à point, on a bien dû arriver à faire 200m de bon ski dans l'affaire ;-). 
Cheminement pas évident à trouver pour traverser en direction d'Ammertepass, puis dernière courte mais intense montée pour rejoindre le col en question. On est un peu cuits là quand même...
Une ultime descente d'abord lourde puis en chouette neige de névé nous permet de rejoindre le plat de Läger. Là Emeric me montre ses talents cachés en skating, je suis tant bien que mal, j'ai presque cru qu'il partait pour un second tour de plateau dans sa frénésie! Quelques névés plus bas on déchausse et on se prend 2-3 gouttes de pluies sous un ciel bien menaçant. Finalement la météo tient et on arrive quasi secs à la voiture, ayant l'impression d'avoir passé trois jours en montagne tant on a vus de vallons différents!


 On nous avait prévenu
 On nous avait prévenu
Elle est belle cette cascade
Elle est belle cette cascade
Vallée d'Adelboden
Vallée d'Adelboden
Grosstrubel
Grosstrubel
Sur les pistes de ski de fond
Sur les pistes de ski de fond
Sous le Grosstrubel
Sous le Grosstrubel
Petit replat sous le Steghorn
Petit replat sous le Steghorn
On a prit de la hauteur
On a prit de la hauteur
Le passage clé ! 
Le passage clé ! 
Vu depuis 2900m
Vu depuis 2900m
Sur le glacier
Sur le glacier
Sur la partie sommitale
Sur la partie sommitale
Face Est déjà trop lourde à 10h30 (on est à 3200m !) 
Face Est déjà trop lourde à 10h30 (on est à 3200m !) 
Repeautage sur le glacier 
Repeautage sur le glacier 
Couloir nord
Couloir nord
Contraste
Contraste
Neige vitrifiée en face nord :(
Neige vitrifiée en face nord :(
Un peu de ski
Un peu de ski
Les faces imposantes du Wildstrubel 
Les faces imposantes du Wildstrubel 
Un sérac ? 
Un sérac ? 
Ultime montée pour rejoindre l'Ammertepass
Ultime montée pour rejoindre l'Ammertepass
Ca ne nous facilité pas l'affaire 
Ca ne nous facilité pas l'affaire 
Retour sur le plat
Retour sur le plat
Pause hydratation 
Pause hydratation 
Lagopèdes en pleine discussion 
Lagopèdes en pleine discussion 
La même au retour 
La même au retour 

Commentaires

T
taramont, le 10.05.22 07:58

Une nouvelle aventure bien corsée.
Frûstûckplatz signifie "place du Petit Déjeuner", y avait pas de quoi prendre peur ! 

H
HDlameije, le 10.05.22 09:10

Merci pour le dépaysement 😊

Vinchy, le 10.05.22 11:55

Ah ben ouf enfin du beau temps !! Cool!

E
Em42, le 10.05.22 16:18

Oui, ca fait du bien de voir le soleil :). 

G
Glad38, le 10.05.22 16:26

Effectivement, le petit dej aux aurores sous la corniche c'est un horaire déjà plus adapté que l'apéro 😉 merci @Taramont pour les infos linguistiques on a quelques lacunes sur ce point ! 

Cette sortie