ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
1. Répondez à la question

Qu'est ce qu'on colle sous les skis ?
2. Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Le cirque Barioz, Grand Rocher

Le cirque Barioz, Grand Rocher ⭐

Massif : Belledonne
Départ : Col du Barioz (1041 m)

Topo associé : Grand Rocher, Depuis col du Barioz

Sommet associé : Grand Rocher (1926 m)

Orientation : W

Dénivelé : 925 m.
Ski : 2.2

Sortie du mardi 11 janvier 2022

mpila

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : froid  avec une mer de nuages en dessous de 1800 m se disloquant à la descente
Conditions d'accès/altitude du parking : route sèche au col 
Altitude de chaussage/déchaussage : 1041 / 1041
Conditions pour le ski : 20 à 40 cm de neige poudreuse et légère, évidemment trafollée sur le parcours, mais pas trop

Il manque juste une peu de neige vers le col du Barioz sous les arbres, en rusant nous n’avons pas déchaussé 

Activité avalancheuse : RAS

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Itinéraire suivi : topo depuis le col de Barioz
Horaires : 9h 13h

De retour d'un séjour dans les sauvages reliefs des Pyrénées, nous reprenons la direction des montagnes iséroises. Devant la belle neige poudreuse présente avant même le col du Barioz, c'est au col que nous troquons volontiers la voiture contre nos deux paires de planches. Choix d'autant plus judicieux qu'il n'y a personne pour troubler notre préparation, on se croirait dans un petit hameau du luchonnais. L'ambiance est charmante, tout comme le petit sentier qui serpente à travers une magnifique forêt dont les conifères sont lourdement chargés de neige. Évidemment la trace est faite mais ce n'est pas plus mal, il suffit de se laisser porter vers le sommet. L'intersection avec le sentier venant du grand parking est facile à trouver, c'est au moment où il faut s'intercaler entre deux caravanes de promeneurs. 

Le grand cirque commence alors, ici un groupe de raquetteurs lestes comme des éléphants, là un collant pipette à la foulée altière et gracieuse tel un étalon blanc, plus haut encore un promeneur solitaire fait gambader ses deux petits chiens savants. Le spectacle est permanent. Mais bientôt nous passons au dessus du brouillard, au plaisir de la marche s'ajoute la joie de découvrir l'étendue étincelante de la neige que prolonge la mer immense de nuages. 

Parmi tous les promeneurs, il faut noter une importante part de napaditbonjour, ce variant de plus en plus présent dans nos montagnes alpines. C'est incompréhensible car notre bonheur d'être en montagne est tel que nous embrasserions volontiers toutes les personnes que nous croisons. Mais comme cela ne se fait pas, nous nous contentons d'un salut pour partager notre félicité. Il semblerait que cette joie de vivre ne soit plus universelle et qu'une sinistrose ait envahi les Alpes sans toutefois atteindre les Pyrénées. J'ai même croisé un cluster de cinq vieux napaditbonjour qui commençaient leur descente alors que nous arrivions à la croix. Ils n'ont pas daigné répondre à notre bonjour alors qu'ils nous frôlaient en faisant la gueule, plus appliqués à montrer de belles courbes qu'à nous saluer... Serait-ce le dernier avatar d'un individualisme forcené dans lequel nous vivons maintenant ? 

Quoi qu'il en soit, le panorama roboratif qui s'étend maintenant aux quatre points cardinaux nous remplit de bonheur, c'est splendide ! Mais nous avons oublié le pique-nique alors sans plus attendre nous enlevons les peaux de phoque pour entamer une descente qui sera encore meilleure que prévu. En effet cette balade très prisée des grenoblois offre des pentes généralement trafollées à l'excès, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, il est encore possible de se faire vraiment plaisir. Aussi nous ne manquons pas d'apostropher les randonneurs qui montent encore pour leur souhaiter une descente aussi jouissive que la nôtre. 

PS : nous avons quand même croisé des gens fort sympathiques comme ce couple qui nous a proposé un paquet de chips en apprenant notre fâcheux oubli au sommet. 


Début de la balade 
Début de la balade 
Le sentier à partir du col est bucolique 
Le sentier à partir du col est bucolique 
La forêt est superbe 
La forêt est superbe 
A la sortie du bois 
A la sortie du bois 
Les nuages passent en dessous 
Les nuages passent en dessous 
La chartreuse dépasse à peine des nuages 
La chartreuse dépasse à peine des nuages 
Belle mer de nuages sous Belledonne 
Belle mer de nuages sous Belledonne 
Himalayesque ! 
Himalayesque ! 
Les sommets jumeaux des Grands Moulins et du Charnier d’Allevard 
Les sommets jumeaux des Grands Moulins et du Charnier d’Allevard 
Début de la descente 
Début de la descente 
Une bonne neige encore bien légère 
Une bonne neige encore bien légère 
Descente mieux que prévu 
Descente mieux que prévu 
Sauf tout en bas où ça commence à manquer sous les arbres 
Sauf tout en bas où ça commence à manquer sous les arbres 

Commentaires

G
GMG, le 11.01.22 18:41

Super CR !

T
taramont, le 11.01.22 18:46

il semble qu'il suffise d'aller au Grand Rocher pour faire de superbes photos... et du bon ski 🧙‍♀️

Den's, le 11.01.22 21:33

Superbes images et belle sortie ! 😁


@ Taramont : chuuuuuut !! 🤫

Cette sortie