ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Dômes de Miage, traversée et descente par Armancette

Dômes de Miage, traversée et descente par Armancette

Massif : Mont Blanc
Départ : Les Contamines (Cugnon) (1200 m)

Topo associé : Dômes de Miage, Traversée des Dômes

Sommet associé : Dômes de Miage (3670 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2700 m.
Ski : 3.2

Sortie du samedi 29 mai 2021

AlexUb, eric.rolland0573

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Nuageux et mauvais le samedi, grand beau le dimanche.
Conditions d'accès/altitude du parking : Grand parking du Cugnon 1200m, pas trop le choix.
Altitude de chaussage/déchaussage : refuge de Tré la Tête 1900m / sous le couloir 2080m.

Conditions pour le ski : neige molle le samedi après-midi mais ça on le savait. Très bon regel le dimanche. Pour la descente, encore un peu dur sur le haut, mais c'est la condition nécessaire pour avoir de la moquette sur le milieu...

Activité avalancheuse : Grosses purges de lourde sur les deux versants du glacier de Tré la Tête le samedi après-midi, dont quelques unes sous le refuge qui nous sont passées juste à côté. RAS le dimanche matin. Avalanche ancienne assez large dans la pente plus raide près du col de la Bérangère.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par AlexUb)

Avec Éric et Théo.


Une bien belle sortie de fin mai !
Mais ils sont fous ces (hauts) savoyards d'avoir des accès à 1200m pour des sommets à plus de 3500m. Dans les Alpes du Sud on fait des cols pour ça au moins.

Montée en baskets sur le bon sentier. Pause avec accueil mitigé au refuge de Tré la Tête, puis on repart en ski. Le "Mauvais Pas" n'est pas si mauvais et ne pose aucun problème en ce moment, enneigement suffisant. Après avoir pris pied sur le glacier, il faut traverser des petites avalanches ... de boue ! Et ensuite pendant toute la montée ce sont de vraies avalanches, de neige lourde, qui ont régulièrement dévalé les pentes les plus raides sur les deux versants du glacier. Certaines ont même essayé de nous effleurer les skis. Contents donc de quitter le dernier raidillon et d'arriver au refuge, seulement occupé par un guide et son client, tous deux très sympas. Soirée et nuit au refuge confort avec un grand lit chacun !

Le lendemain l'aube est magique, ciel clair, la lune qui s'attarde, les premières lueurs rosées au loin. La remontée du glacier de Tré la Tête est certes un peu longue, mais qu'est ce qu'elle est belle dans ces conditions, sur ces pentes débonnaires encadrées par des sommets glaciaires. On chope le soleil sous le Col Infranchissable, avant de tourner vers le Col des Dômes. On a tous les trois un grand smile, et on décide de se faire tous les Dômes, en commençant par le Dôme Est (3673m) en AR en posant les skis au col (sauf Théo). La vue sur Bionnassay et le Mont Blanc y est sublime. Deux anglais montés (puis descendus) par la face Nord nous y rejoignent.

Après une petite pause nous poursuivons donc dans l'autre sens jusqu'au Dôme Est (3666m), l'arête est magnifique. On a du mal à quitter le sommet tant la vue est belle, mais il est 10h passées et on ne veut pas trop de soupe sur le bas de la descente. La neige est encore un peu dure sur le haut mais le ski est bien bon. Avant la traversée sur la droite vers Covagnet, Théo perd un ski, qui se met à dévaler la pente de neige encore assez dure. Bye bye le skie... en fait non, il se plante d'un coup par la spatule et vibre quelques secondes avant de s'immobiliser ! Jusqu'à alors je ne croyais pas aux miracles divins, mais là... C'est la fix (Plum Oazo sur Scott) qui s'est arrachée en règle, les quatre vis sont sorties en arrachant le bois. C'est la deuxième fois de la saison que cela arrive aux potes, avec la même configuration : fixation light type race arrachée à l'avant en bloc en skiant sur de la neige un peu dure. Vive les embases larges...

On ski au max jusque vers 2080m, puis descente en baskets par le sentier, en passant par le lac Armancette animé en ce moment par une grande copulation collective (partouze quoi) d'amphibiens qui s'agglomèrent en grappes.

Traversée d'avalanche de boue.Traversée d'avalanche de boue.
Montée sur le glacier l'après-midi.Montée sur le glacier l'après-midi.
Lever du jour depuis le refuge.Lever du jour depuis le refuge.
Refuge des Conscrits.Refuge des Conscrits.
Montée sur le glacier.Montée sur le glacier.
On passe au soleil.On passe au soleil.
Vers le Col des Dômes.Vers le Col des Dômes.
On apprécie les paysages.On apprécie les paysages.
Devant l'Aiguille Nord de Tré la Tête, qui fait bien envie !Devant l'Aiguille Nord de Tré la Tête, qui fait bien envie !
Arrivée au Col des Dômes.Arrivée au Col des Dômes.
En direction du Dôme Est.En direction du Dôme Est.
Bionnassay et Mont Blanc.Bionnassay et Mont Blanc.
La belle Aiguille Nord de Tré la Tête.La belle Aiguille Nord de Tré la Tête.
En direction du Dôme Ouest.En direction du Dôme Ouest.
Sommet Ouest.Sommet Ouest.
Début de la descente.Début de la descente.
Coulée à boulettes près du col de la Bérangère.Coulée à boulettes près du col de la Bérangère.
L'action divine du ski planté dans la neige dure.L'action divine du ski planté dans la neige dure.
Descente du glacier d'Armancette.Descente du glacier d'Armancette.
Cratères d'un gros bloc qui a du faire du bruit.Cratères d'un gros bloc qui a du faire du bruit.
Intense copulation au lac d'Armancette.Intense copulation au lac d'Armancette.
Triton écrasé par une grenouille au lac d'Armancette.Triton écrasé par une grenouille au lac d'Armancette.
Chalet au retour à pied.Chalet au retour à pied.

Commentaires

Cette sortie