ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Mont Blanc, en 48 ans, à raison de 100 m par an

Mont Blanc, en 48 ans, à raison de 100 m par an ⭐⭐⭐

Massif : Mont Blanc
Départ : Chamonix (Plan de l'Aiguille) (2310 m)

Topo associé : Mont Blanc, Par les Grands Mulets

Sommet associé : Mont Blanc (4810 m)

Orientation : NW

Dénivelé : 2600 m.
Ski : 4.1

Sortie du jeudi 17 juin 2021

Rémo Barbaruli, pollo

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : beau et chaud, quelques bourgeonnements non gênants avant le sommet
Conditions d'accès/altitude du parking : ok
Altitude de chaussage/déchaussage : 

- à la montée, nombreux déchaussages depuis le Plan de l'Aiguille, pour passer par le chemin du bas et éviter l'exposition à un sérac instable en face N de l'Aiguille du Midi : c'est un peu pénible...
- à la descente (par le tunnel), quelques langues de neige exploitables et exploitées au-dessus de 2200

Conditions pour le ski : glacier bien bouché dans la face nord mais il faut rester attentif. La Jonction passe (encore), sans trop de difficulté mais il y a eu un accident (crevasse) il y a deux jours. 
Pour la neige : il ne fallait pas venir pour le ski : 
- face nord : poudre trafollée, très irrégulière, un passage gelé dans un des passages du bas
- en-dessous : la neige est vite très lourde puis collante (et trafollée) 

Activité avalancheuse : des coulées anciennes mais rien vu ce jour

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu (par Rémo Barbaruli)

Pas de dénivelée de mutant. Pas d'itinéraire original. Pas de ski difficile. Pas de "by fair means". 

Mais un concept : 48 ans cette année, à raison de 100 m par an, c'est l'année du Mont-Blanc !

Entre les confinements, le refuge complet et autres épisodes météo calamiteux, il n'aura pas été facile de trouver un créneau. Sur un malentendu, celui-ci peut fonctionner, et pollo se rend dispo : go ! 

Que dire ? Côtoyer de près le Croque-Mitaine qu'est la Jonction, se dire sous le refuge Vallot qu' "il ne reste plus qu'une Chamechaude" mais se rendre compte qu'avec deux demi-poumons ça va être dur, très dur, très très dur, naviguer entre les séracs dans la face nord, et pour finir decider qu'on préfère (sur une idée de pollo) descendre par le chemin du Tunnel et se retrouver à faire du stop à la sortie du tunnel du Mont-Blanc en habits de ski par 30°C... Mythique !

Et le sommet me direz-vous ? Eh bien rien. Je suis épuisé, sans le rythme de métronome de pollo j'aurais mis encore une heure de plus. On arrive au sommet un peu avant 11h, et on s'y retrouve seuls. Se désencorder, s'assoir, enlever les peaux, essayer de boire et manger.. Mais rien. Et puis un groupe arrive, ils se tombent dans les bras de bonheur. Et là, soudain, sans prévenir, l'émotion me submerge, et se sont de vrais sanglots venus de nulle part qui m'assaillent. 48 ans putain !

Un gros merci à pollo pour m'avoir accompagné dans ce projet ! Et à jpc pour avoir fait le routeur météo dans la dernière ligne droite ;)
Et pas certain de pousser ce concept "100 m par an" dans les années à venir !


Itinéraire suivi : Plan de l'Aiguille > Jonction > Grands Mulets > Plateaux > Vallot > Bosses > Mont-Blanc > face nord > Grands Mulets > Jonction > tunnel

un projet préparé de longue date...un projet préparé de longue date...
oui vous avez bien lu - tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes (chez nous c'était plutôt trotskiste, d'où le Club Med :))) )oui vous avez bien lu - tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes (chez nous c'était plutôt trotskiste, d'où le Club Med :))) )
après une traversée un peu laborieuse à force de déchaussages, nous voilà enfin partis !après une traversée un peu laborieuse à force de déchaussages, nous voilà enfin partis !
séracs et virguleséracs et virgule
dans la Jonctiondans la Jonction
dans la Jonction                               dans la Jonction
\"Toi qui oses passer ici, crains ma hargne, ma colère et mon courroux !" (coucou)
dans la Jonction                               dans la Jonction
chute de sérac depuis le refuge des Grands Muletschute de sérac depuis le refuge des Grands Mulets
glacier des Bossonsglacier des Bossons
parapente du soirparapente du soir
lever de soleil sur l'Aiguille du Midilever de soleil sur l'Aiguille du Midi
lever de soleil sur l'Aiguille du Midi                               lever de soleil sur l'Aiguille du Midi
premiers rayons sur la face nord et Vallotpremiers rayons sur la face nord et Vallot
lever de soleil sur l'Aiguille du Midi et la Vertelever de soleil sur l'Aiguille du Midi et la Verte
face nord et Vallotface nord et Vallot
passage en mode crampons passage en mode crampons 
- Salut pollo, tu faisais quoi jeudi ? - Ben j'étais au boulot pourquoi ?- Salut pollo, tu faisais quoi jeudi ? - Ben j'étais au boulot pourquoi ?
à quelques encablures du sommet à quelques encablures du sommet 
le sommet pour nous tous seuls !le sommet pour nous tous seuls !
dans le haut de la face norddans le haut de la face nord
sous l'ombre des séracs (un peu de penchage il me semble...)sous l'ombre des séracs (un peu de penchage il me semble...)
fin de partiefin de partie
ma pomme, quand j'étais encore en forme ;)ma pomme, quand j'étais encore en forme ;)

Commentaires

B
bastie1, le 18.06.21 07:16

Joli,  encore un album photo ce cr.
La première photo me rappelle aussi des souvenirs de nos apprentissages  réalisés par nos parents qui eux aussi débutaient le ski. 😉

J
jpc, le 18.06.21 07:40

Je me demandais pourquoi tu avais l'air un peu serré dans ton bonnet : la photo 1 m'explique d'où il vient.😂
Un beau voyage pour clôturer une belle saison, bravo à vous !
Et tu verras, 48 ans ce n'est pas si grave que cela : certes, tu ne les reverras plus mais à 88 ans au sommet de l'Everest, ils te paraîtront tout petits 😱⛷️

X
xdo, le 18.06.21 08:57

Prochain objectif : à 50 m par an ?

T
taramont, le 18.06.21 09:20

pff ! +100m/an, petits joueurs ! et maintenant que l'objectif est atteint et difficilement dépassable par les temps.... et les ans... qui courent par quoi le remplacerez-vous ? vous avez tout l'été pour y songer et pour vous reposer de cette magnifique promenade si bellement illustrée et de votre exemplaire stoïcisme si magistralement conté qu'on se dit "ils sont fous d'avoir attendu cet âge vénérable pour commettre cette extravagante mais sublime aventure !". Félicitations à nos deux valeureux !🧙‍♀️

P
pollo, le 18.06.21 09:23

A 4500m, la fin de l'ascension ne tenait plus qu'à un fil (rose de 9mm de diamètre). Malgré cela, Rémi est encore capable de nous ramener en commandant des pizzas puis de rédiger un CR après une journée trop matinale, trop chaude et trop longue. C'est beau la jeunesse !

@ xdo : la recette est l'essence même de la sagesse : ajuster le xx m/an à l'objectif qu'on souhaite atteindre.

H
HDlameije, le 18.06.21 09:28

Voilà une très belle concrétisation. C'est la patience et la persévérance qui la rend sublime. Et quand elle arrive, il faut laisser libre au cours à son émotion. Dommage pour le "traffolage" que les photos 20&21 laissent deviner. Beaucoup de passages ... Pour avoir été à 2 reprises seuls au sommet du Mont Blanc, en octobre, je mesure ce que cela représente. 

E
Em42, le 18.06.21 10:02

Bon anniversaire du coup. Tu vises quel 5000 pour tes 50 ans ? ;) 

C
Capitaine_BenA, le 18.06.21 11:16

J'attends impatiemment le compte-rendu vos 88 ans :) !

P
Philtrace, le 18.06.21 12:14

Bien le clin d’œil 48/4800 pour mes 56 ans j'ai fait un 5600 et maintenant j'enlève 100m par an 😉

M
mdenizot, le 18.06.21 15:11

J'aime la référence au Club Med.  Peut-être étais je votre moniteur :) (80 Leyzin, 81 Valbella)

Thomas69, le 18.06.21 19:49

La Montagne sert à ça, et Sa Majesté le Mont Blanc en particulier, se laisser porter, atteindre une joie indescriptible... et se laisser déborder par les émotions!!! Wahooo

R
Rémo Barbaruli, le 19.06.21 09:37

Merci à tous pour vos commentaires ! @mdenizot : Leyzin 1980, ça pourrait jouer, je vais vérifier ça ! @taramont : stoïque ou cerveau débranché, j'hésite...@xdo, jpc, Em42,  Capitaine_BenA : pour ce qui est des objectifs suivants : on les laissera venir d'eux-mêmes, sans surenchère et certainement pas des sommets lointains (l'argument CO2 me donne une excellente excuse !). Comme dit plus haut, l'effet de l'altitude m'a paru plus dur qu'anticipé (à la descente sur le chemin du tunnel, je trouvais ça long mais je n'étais aucunement en souffrance, étonnant après ces heures d'efforts). Je réalise d'autant plus les exploits que sont les départs de la vallée ou les itinéraires techniques à ces hauteurs !

J
jpc, le 19.06.21 09:55

« Laisser venir », c'est effectivement le meilleur moyen d'aller loin et d'en revenir, je valide 😙😊.
Pour l'altitude, je pense que tu l'as ressentie d'autant plus que tu as passé la nuit à plus de 3 000m, au-dessus de ta zone acclimatée. Le sommet est aussi plus près de 5 000m que de 4 000m… (En ayant travaillé un peu l'acclimatation, j'ai pu monter à 4 100m sans problème mais j'aurais couiné pour aller au-delà). Au final, ce J2 ne fait que D+1800m, c'est déjà beaucoup mais pas exceptionnel pour quelqu'un comme toi ce qui peut expliquer ton ressenti à la descente (assez typique d'un effet "altitude").
Pour le Mont-Blanc à la journée, les effets de l'altitude ont peut-être un peu moins le temps de s'installer (mais d'autres problèmes se posent : 2 700m de D+ par exemple 🙄) et bien sûr à condition de ne pas traîner, sinon… 😱 Donc, oui, dans tous les cas, on entre dans l'extraordinaire même si l'accumulation des CR donne l'impression d'une banalisation 🥳

axar, le 19.06.21 11:45

Classe! Bon anniv!

E
Em42, le 19.06.21 16:10

@Rémo : Je comprends parfaitement ce que tu as vécu. Lors de notre Mont-Blanc avec Glad' en 2016, j'avais pris un tir à Vallot, j'avais demandé à Glad' 10min de pause qui se sont transformé en presque 1h... Elle avait dû prendre la tête de la cordée pour finir, j'étais incapable de faire autre chose que de mettre un pied devant l'autre... Au final, si ma mémoire est bonne, nous avions démarré vers 2h30 du refuge pour arriver à... 20h30 au tunnel... 

R
Rémo Barbaruli, le 19.06.21 16:43

@Emeric : oui sauf que moi je n’ai pas eu le droit à la pause ! (J’ai bien simulé un problème de crampons mais ça n’a pas fonctionné...). 20:30 au tunnel ?! Soit je dis partout qu’on est plus rapides que El et Glad, soit vous étiez en alpi (j’opte pour cette option) :))
@axar : merci !

E
Em42, le 19.06.21 16:48

Non non, le plus triste est que nous étions à ski mais on a fait une looonngue pause au refuge au retour :p 

J
jpc, le 19.06.21 16:54

😂

R
Rémo Barbaruli, le 19.06.21 17:02

Ok, validé ! « On est plus rapides que Em42 et Gladys38 !!! » 😂😂😂

mick38, le 20.06.21 01:10

Un beau récit plein de modestie. Les conditions n'étaient pas au top et le passage de la jonction épouvantable; Le réchauffement?
Mais la prochaine fois partir des cosmiques par les 3 monts blancs, plus technique mais moins de dénivelé et d'exposition. Surtout choisir le bon créneau météo, pas évident tout les ans.
Mais le plus, c'est la préparation, et la fabrication des globules en faisant pas mal de sorties à plus de 3000 dans le ou les mois précédents. Pour mon dernier mt Blanc à 57 ans j'avais fait un raid en suisse à plus de 4000 et 4 sorties à plus de 3500. J'en ai doublé du monde, mais j'en ai bien bavé au dessus de 4500!
Pas évident de rassembler toutes ces conditions à chaque saison, entre réchauffement et covid! Bonne chance pour tes 58 ans.
Pour mon premier avec mon épouse on est partis inconscients sans beaucoup d'expérience ni d'équipement en avril, -12 à l'aiguille, vent très fort, on est arrivés ce fut très dur, si bien que Christine ( qui avait attrapé le MAM à la descente) n'a jamais voulu y retourner. 
Des skieurs suisses pour s'entrainer montaient dormir aux cosmiques tous les jours pour s'acclimater ( gros investissement) 





R
Rémo Barbaruli, le 20.06.21 18:55

@mick38 : effectivement je retiens que l'acclimatation doit être clé - on le sait tous, mais quand on voit les effets on comprend pourquoi !
@mdenizot : je valide Leyzin mais en 1986, pas en 1980 ! mais peut-être nous sommes-nous croisés quand j'habitais Châteauroux :))

Cette sortie