ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Sous le Bec d'Arguille, j'étais au bord de la mer et je regardais les îles flotter

Sous le Bec d'Arguille, j'étais au bord de la mer et je regardais les îles flotter ⭐⭐⭐

Massif : Belledonne
Départ : Sous le col d'En-haut (1767 m)

Sommet associé : Col de la Croix (2529 m)

Orientation : SE

Dénivelé : 1000 m.
Ski : 2.2

Sortie du dimanche 06 juin 2021

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Température douce, pas de vent, les nuages sont restés en vallée
Conditions d'accès/altitude du parking : 1767m
Altitude de chaussage/déchaussage 2050m:
Conditions pour le ski : très bonnes - neige décaillée dans les versants empruntés (E et S

Activité avalancheuse : ras

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Quand on arrive au mois de juin, il faut tout doucement se préparer à la plage, à la houle, au farniente, sinon le choc est trop rude si on a bien abusé des bonnes choses enneigées. Alors, pourquoi pas une simple promenade du dimanche dans une combe avenante où l'on peut baguenauder de tous côtés au gré de sa fantaisie et de l'orientation favorable ?

La Combe de la Croix a dit : « je suis celle qu'il te faut, en plus je n'y vois plus grand monde, c'est pas comme en face à la Laisse ou à l'Etendard, et ici tu n'auras pas à pousser sur les bâtons ». Elle n'avait pas tort.

Pour qu'une course de printemps soit réussie – à mon sens du moins - il faut venir la veille, planter sa tente en un endroit discret et si possible avec vue imprenable. Les mois de mai-juin sont idéals pour cela. Personne sur l'Alpe : pas ou peu de touristes, pas de vaches, pas de moutons, pas de patous, que des fleurs lumineuses, modestes et silencieuses, sans bavardages, sans crottes et sans crocs. Et l'eau est à profusion.

Si vous voulez non seulement musarder mais aussi faire du bon ski, il vous faudra partir tôt. C'est mon habitude. Avec la venue du jour, le pèlerin du petit matin assiste chaque fois comme à un petit miracle. Ce matin, la lune était d'une élégante minceur, guère plus qu'une rognure d'ongle, suspendue dans le ciel tel un accroche-coeur scintillant.

J'aurais bien voulu pouvoir vous dire à la L.F. Ramuz que je cheminais sur le sentier inondé par toutes les sources jaillissantes dont ma lanterne, tenue d'une main ferme, éclairait les éclaboussures d'argent. Mais, plus prosaïquement, c'est ma frontale retenue par un élastique faiblard, malmené devant trop de croisées de chemins (je n'avais pas pris la bonne) qui balayait aléatoirement les embûches tapies sur le sentier rendu casse-gueule par toutes ces sources qui ne regardaient ni à G ni à D avant de traverser (baskets déconseillés).

Puis vint la neige, là où je l'attendais, puis les Aiguilles d'Arves rosirent, puis les Aiguilles de l'Argentière s'enflammèrent. Ces matins-là, comment ne pas leur courir dans les bras encore et encore ?

Il n'y eut qu'un petit raidillon sous le lac de la Croix, que j'ai préféré négocier en crampons, le reste que de la balade le nez au vent absent. Au col, contraste saisissant entre E et W : en E le décaillage était déjà amorcé, en W c'était du dur pas tendre. J'ai préféré me laisser glisser jusqu'au lac et monter sur la crête entre Sambuis et Bec d'Arguille.

Là-haut, dans une solitude entière et paisible, c'était comme un rêve : au N, les îles flottaient sur une mer gris-bleue houleuse, au S, un assortiment de bulles grises ou blanches montraient mollement des velléités d'envahissement.

Le paysage était ouvert comme un livre qui attend depuis longtemps que vous compreniez les choses essentielles qu'il a à dire. Oui, ces paysages vastes, complexes, accidentés où maints vallons voudraient nous perdre, ces paysages ont quelque chose à nous dire.

Et c'était aujourd'hui un jour parfait pour aller écouter leurs murmures qui consolent de tout, puis se laisser glisser sans effort aucun jusque là où les fleurs de l'Alpe, coquettes, vous attendent.


Itinéraire suivi :Sous le Col d'En-Haut/Col de la Croix/Lac de la Croix/Point 2669 sur la crête qui relie le Col de la Croix au Bec d'Arguille et descente via le Lac de la Croix
Horaires : 5h-10h30

camper sur l'Alpe camper sur l'Alpe 
eau courante à profusioneau courante à profusion
narcissenarcisse
l'accroche-coeurl'accroche-coeur
l'aube sied au marigotl'aube sied au marigot
dédicace à qui vous savez...dédicace à qui vous savez...
ça s'embraseça s'embrase
débouché au lac de la Croixdébouché au lac de la Croix
débouché au Lac de la Croixdébouché au Lac de la Croix
lac de la Croixlac de la Croix
mer houleuse, les îles flottentmer houleuse, les îles flottent
aiguilles de l'Argentière vues d'au-dessus du Lac de la Croixaiguilles de l'Argentière vues d'au-dessus du Lac de la Croix
Aiguilles de l'Argentière, Marmottane à DAiguilles de l'Argentière, Marmottane à D
au loin, les Aig d'Arveau loin, les Aig d'Arve
Bec d'ArguilleBec d'Arguille
Rocher Blanc et Rocher BadonRocher Blanc et Rocher Badon
soldanellessoldanelles
trolletrolle
pulsatille de printemps (merci Janic)pulsatille de printemps (merci Janic)
Bois JoliBois Joli

Commentaires

ThibsR, le 06.06.21 19:20

"Planter la tente"... C'est vrai, c'est l'idéal, et pas si simple de trouver le temps de le faire tant nous nous pressons :/

P
p1p1, le 06.06.21 19:40

Belles photos ! Vous me donnez des idées avec votre bivouak...

R
rhododendron, le 06.06.21 19:40

C'est beau, c'est beau, c'est beau.

P
Philtrace, le 06.06.21 21:11

Et en plus les photos sont dans la bonne chronologie 😊 Belle balade 😊

J
JulBont, le 06.06.21 22:11

Lorsque le ski n'est qu'un prétexte pour planter sa tente en un divin endroit...

Den's, le 06.06.21 22:19

Vraiment magnifique, voilà qui donne envie ! 😉

S
steph-de-mau-73, le 07.06.21 19:06

Le "planter de tente" est aussi important que le "planter de bâton!" :)
Tout de beau comme d'hab'!

J
jpc, le 08.06.21 16:29

C’est fou comme on voit bien la mer dans ce quartier du Glandon, mais elle vous fut plus favorable qu’à moi !
Sinon, d'accord avec steph-de-mau :-D

T
taramont, le 08.06.21 23:38

je sens poindre comme une envie de plage et de flots bleus chez vous tous ; heureuse de vous en avoir donné un avant-goût; mais encore un peu de patience !

ThibsR, le 08.06.21 23:43

:D Non, plage et flots bleu, vraiment pas merci :D Mais bivouac sous des sommets alpins, ça oui ! Bonne fin de saison à toi !

stephsancy, le 11.06.21 09:07

toujours au top de la poésie et des skis taramont, merci pour cela.. gros bisous et j'espère à la saison prochaine.

Cette sortie