ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Rocher Blanc : pêche ou ski ?

Rocher Blanc : pêche ou ski ?

Massif : Belledonne
Départ : Rieu Claret (Chalets du) (1750 m)

Topo associé : Rocher Blanc, Versant Sud, depuis Rieu Claret

Sommet associé : Rocher Blanc (2928 m)

Orientation : S

Dénivelé : 1685 m.
Ski : 3.1

Sortie du samedi 29 mai 2021

Mathilde, fred38160

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Ciel dégagé se couvrant rapidement jusqu'à finir avec un plafond opaque qui descend jusque 2600m. Quelques gouttes par moment. Eclaircies l'après-midi.


Conditions d'accès/altitude du parking : RAS

Altitude de chaussage/déchaussage : 1920 à la montée, un peu plus bas à la descente.

Conditions pour le ski : 7° à 5h30 à Rieu Claret...,  aucun regel nocturne y compris au sommet. Neige soupasse bien profonde dès la montée...

Activité avalancheuse : Des coulées de neige lourde (la neige plus "fraiche" blanche coule sur la partie "sablée") directement sous les skis ou de manière spontanée dans les faces Nord raide.

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu (par Mathilde)

Itinéraire suivi : Rieu Claret - Col de l'Amiante - Rocher Blanc - Descente combe madame - Remontée col de la combe madame - Descente - Remontée en traversée pour éviter la dernière pente et rejoindre l'itinéraire de montée - Puis descente classique.


Horaires : Départ vers 6h45 - Retour tardif

La sortie commence en fait la veille avec la route après le boulot pour aller dormir sur place. Couvre feu oblige. 
Pour une fois qu'il m'arrange ce couvre-feu ! C'est que je préfère dormir sur place que me lever à 3h30... :D En plus il fait un temps superbe ce vendredi et pas froid !
On recommande les pizzas à emporter d'Allemond.. bien bonnes !! ;-) 

Le long de la route, on aperçoit des groupes semi cachés qui comme nous ont choisi de bivouaquer. En arrivant à Rieu Claret, nous sommes surpris de voir autant de monde en base prêt du lac (tente messe etc). Tout ce monde en ski ?????
On se pose en haut et sympathise avec un sympathique camarade avec qui on se pose prêt du feu. Il nous explique la présence de tout ce monde en bas : c'est l'ouverture de la pêche dans les lacs de montagne !! Lui aussi est venu pour ça. Et bien je ne l'aurais pas cru mais les pêcheurs sont bien plus matinaux que les skieurs du mois de mai !!

La nuit n'est pas froide. C'est agréable pour la nuit mais moins pour les conditions de neige. On se lève à 5h30, il fait beau, les nuages commencent à bourgeonner. Il fait 7°.
Le temps de déjeuner, ranger tous le barda de camping et se préparer (oui oui sans se presser), il est 6h45 et on attaque la montée à pied. On n'est pas les premiers mais on est dans le "flot". 
Je ne pensais pas partir en tee shirt de la voiture !! Chaussage à 1920m. C'est humide et mou... On se dit que le regel sera plus haut...

Hélas le temps se bâche de plus en plus. Les aiguilles d'Arves disparaissent petit à petit. Et plus on monte, plus les nuages baissent... A la course du premier en haut, on a perdu ! Le brouillard a gagné !
Au col de l'amiante, on voit vers le bas, mais pour la belle pyramide, il faudra se souvenir de nos anciennes sorties ou des photos des derniers compte rendus ! Le reste c'est gris !!
Et le regel, ben c'est la carotte au bout du bâton, mais on l'a jamais attrapé ! 

C'est quand même court comme montée : on est au sommet quasiment à l'heure des départs tardifs de plein hiver !! 
On est tellement en manque de ski qu'on va quand même rallonger et tant pis s'il fait pas chaud au sommet, qu'il grésille et qu'on n'y voit strictement rien.

Au début on avait envisagé de basculer de l'autre côté du col de l'Amiante, descendre au lac et remonter vers le col de l'agnelin mais la neige est vraiment pourrie et la visu trop réduite, on restera dans du plus "classique". A savoir que pour le col de l'Amiante, ça passe de l'autre côté sur la gauche du col après une petite traversée, on accède à une bande de neige (un couple est parti dedans). Je l'écris car on s'était posé la question, ça peut servir à d'autre !

Du coup, repli, on descend dans la combe madame, un peu moins molle mais quand même... c'est comme la glace qui est depuis plusieurs heures dans le frigo au lieu du congélateur... c'est mou.

Remontée au col, on n'est pas tout seul. Certains on fait comme nous, d'autres viennent de la brèche. 

Descente de l'autre côté. Et là... mauvais repérage. Il faut dire qu'on ne pensait pas redescendre par là. Il y a une bande de neige qui descend en bas mais on ne sait pas où ... La neige commence à partir sous nos pieds, ça ne sent pas bien bon. On prend l'option de remonter en traversée pour rejoindre l'itinéraire de montée. Deux personnes devant nous ont choisi la même option et pour les mêmes raisons. On prendra leur trace. De quoi en avoir plein les pâtes après...

Puis descente, portage, voiture, bière dans son fauteuil de camping sous quelques rayons de soleil qui a attendu qu'on soit de retour pour montrer son nez... Grr.

Le pire c'est que malgré qu'on n'y voyait pas grand chose, c'est quand même une bien bonne journée. Quand est ce qu'on y retourne ??

A noter qu'on a fait un saut au col de la croix de fer... et ça chausse à la voiture !! Plus pour longtemps mais c'est un bien bel enneigement par rapport à l'an dernier.

On chausseOn chausse
Les Aiguilles d'ArvesLes Aiguilles d'Arves
Montée finaleMontée finale
On y voit de mieux en mieux...On y voit de mieux en mieux...
On repasse sous les nuages dans la combe madame.On repasse sous les nuages dans la combe madame.
Vue sur le passage de descente possible.Vue sur le passage de descente possible.

Commentaires

T
taramont, le 31.05.21 20:11

dommage pour les cdts mais quelle ténacité, on pourrait croire que vous avez été privés 😊

Cette sortie