ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Belle tirée à l'Aiguille des Glaciers

Belle tirée à l'Aiguille des Glaciers ⭐

Massif : Mont Blanc
Départ : Chalets des Lanchettes (1960 m)

Topo associé : Aiguille des Glaciers, face Sud Ouest

Sommet associé : Aiguille des Glaciers (3816 m)

Orientation : SW

Dénivelé : 1760 m.
Ski : 3.2

Sortie du dimanche 30 mai 2021

Jakyv

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Grand beau, resté frais à la montée grâce à un petit vent
Conditions d'accès/altitude du parking : Sec jusqu'aux chalets, garé à l'épingle en dessous parce qu'il n'y a pas encore beaucoup de place (neige !)
Altitude de chaussage / déchaussage : J'ai chaussé à 2400 mais c'était possible bien avant. Déchaussage au fond du trou ;-)
Conditions pour le ski : parfaites à certains endroits, idéales à d'autres

Activité avalancheuse : Coulées de partout au soleil à partir de 14h

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu

Itinéraire suivi : cf trace

Horaires : Départ 7h15 Chaussage 8h20 Sommet midi + Casse croûte Voiture 13h45

J'en reviens pas d'avoir été si matinal ! Un jour de fête des mères, même pas moyen d'avoir un sandwich à la boulangerie, tout le monde est sensé faire un vrai repas ??

Peu importe, je mets tout sur le dos et en route, sous un ciel désespérément bleu ;-) Je repère les différentes options de descente, ça passe presque partout. Je vois une dizaine de personnes loin devant vers le refuge, mais n'ayant rien à y faire, je prends le raccourci et comme la neige est béton et que c'est raide, je reste sur les langues déneigées aussi longtemps que possible. Chaussage à 2400 du coup, avec les couteaux que je garderai tout du long. Il y a bien des passages où on s'en passerait bien, mais d'autres où on est bien mieux avec, alors...

J'avais deux lièvres sur le même itinéraire : je les rejoins enfin vers 3200 et on taille une bavette très sympa, avant d'attaquer le dernier tronçon. Elisabeth et Michaël ? Je ne suis plus sûr, mon cerveau manquait déjà d'oxygène...
A ce moment, les premiers descendent, mes oreilles saignent :-O C'est encore bien dur en haut... Ça crisse tant et plus. Ça tombe bien, ça me donne une excuse pour ne pas aller plus vite :-) De toute façon, je ne peux pas !

Arrivé au sommet, la vue est toujours aussi magique. Tout est encore bien chargé, deux traces dans le premier couloir E, mais ça ne sera jamais pour moi =:-/ L'aiguille rutile de glace qui lance des éclairs près de la crête, ça non plus ça ne sera jamais pour moi :-D Mais la prochaine fois, ce sera nuit au refuge, puis col de la Scie et retour par l'Italie, la crête est trop belle.

Le temps de casser la croûte, mes lièvres arrivent. Comme ils ne s'arrêtent pas plus que nécessaire, ils me proposent de descendre ensemble pour ma sécurité. Quand je disais qu'ils étaient sympas... Le haut n'est pas pire, mais comme ça n'a pas encore vraiment transformé, c'est pas fou non plus. Très vite, on passe en plus tendre puis en moquette excellente, et les bananes s'agrandissent. Si j'ai bien compris, Elisabeth a fait de la compèt' en Autriche. Ça se voit, elle envoie du bois ! Michaël n'est pas en reste, et on peigne tout ça sans oublier de profiter de 2-3 crevasses et séracs bien jolis.

Je choisis de longer les Cabottes par l'W : bonne pioche ! Comme c'est resté à l'ombre presque tout le matin, on a à nouveau droit à une belle moquette rase, qui s'allonge au gré de la descente. Et c'est parfait jusqu'à la fin des rochers, ou une traversée en ski nautique et dans les coulées nous attend pour rejoindre le ruisseau des Cabottes. Heureusement, on passe alors en neige de névé et ça déroule jusqu'au fond. 50m à remonter, accompagnés par les marmottes jusqu'à la voiture et mes coéquipiers du jour m'offrent de partager la Radler (bière-limonade-pamplemousse) : surprenant mais pas pire. Ils repartent vers Genève, je rentre faire la sieste : encore une bien belle journée en montagne, dans le top 5 de la saison !


Encore des ombres allongées mais plus pour longtempsEncore des ombres allongées mais plus pour longtemps
Très vite, la vue s'ouvre et c'est dingueTrès vite, la vue s'ouvre et c'est dingue
Le glacier est bien bouché...Le glacier est bien bouché...
Toute la vallée, presque jusqu'à la Ville des GlaciersToute la vallée, presque jusqu'à la Ville des Glaciers
Raidillon final, qui dure...Raidillon final, qui dure...
Côté italienCôté italien
Ouf, arrivé ! La crête vers le col de la Scie et celui qu'on ne présente plusOuf, arrivé ! La crête vers le col de la Scie et celui qu'on ne présente plus
Les DômesLes Dômes
Ça s'éloigne tellement vite dans le rétro !Ça s'éloigne tellement vite dans le rétro !
Il reste encore un bout de glacier par ici !Il reste encore un bout de glacier par ici !

Commentaires

C
cassien, le 30.05.21 19:55

Bravo pour la course et les jolies photos.

Gazelle, le 30.05.21 21:26

Bravo et merci pour ce compte rendu complet tres inspirant... j’espère parvenir à la faire enfin un jour !

J
Jakyv, le 30.05.21 22:15

@ Cassien Merci !

@ Gazelle Merci ! En passant par le refuge (en mode hiver jusque là mais ouvert très bientôt), ça se fait facilement !

T
taramont, le 01.06.21 22:45

racontée comme ça, on n'a plus besoin d'y aller, on sait tout ! merci 🧙‍♀️

Cette sortie